Culture Z Livres Papiers — 29 juin 2012
10.000 zombies, 10.000 histoires

Dessin : David Hartman
Textes :
Alexander Cox

Date de sortie : 3 mai 2012
Éditeur : TANA
Genre : OVNI dont vous êtes le héros
Nombre de pages : 56
Édition : One shot
Prix conseillé : moins de 14€

 

 

Présentation

Petit bijou must-have, j’aimerais vous parler d’un livre malin et original qui vient de sortir en français.
Sorti aux états-unis telle date, j’espérais vraiment qu’un éditeur frenchie aurait la bonne idée de le sortir. C’est chose faite avec Tana au mois de mai.


La singularité principale de cette œuvre est de renouer avec les livres pop qui entrent en interaction avec leur lecteur. Ici vous avez d’un côté une illustration de zombie à définir, de l’autre un texte à composer. Oui car l’astuce c’est la composition en 3 parties : votre zombie est frankeinsteinisé, les pieds de l’un, le tronc de l’autre et la tête de l’un d’entre eux et encore d’un autre ! Si vous vous y perdez, jetez un coup d’œil sur les illustrations de cet article, vous comprendrez de suite.

Rendant un bref hommage aux livres dont vous êtes le héros, l’astuce de ce livre est d’articuler selon un schéma élémentaire en 3 temps : présentation du héros (oui car seuls des hommes sont sujets et c’est fort regrettable – j’y reviendrai), du monde ou de la situation dans lequel il évolue et description d’une action à l’issue funèbre ou pas. C’est ingénieux comme construction mais on peut remarquer que certains segments de texte ne s’emboîtent pas parfaitement. Ce qui n’est pas le cas du dessin, un régal pour les yeux qui justifie à lui seul l’achat de 10.000 zombies. Watmille planches puissance 3, il faut justifier le titre.

Avec ses récits fidèles et cohérents dans leur apocalypse zombie – l’auteur se permet même de petites références classiques mais bien entendu bienvenues et légitimes à propos de Zombie/Dawn of the Dead de Romero. Il s’agit là d’histoires de marginaux, de gens ordinaires, de personnes mordues, tuées, de survivants âpres, de lâches… Les ennemis peuvent aussi bien être des zombies que d’autres survivants.

Avis

Je déplorerai néanmoins les fautes de conjugaison dans la traduction fréquentes (confusion flagrante de l’imparfait et du futur), le choix d’éditer le livre à l’économie en Chine. J’aurais bien vu aussi une discrète numérotation pour se repérer un peu dans la composition des 3 segments.
Enfin l’omniprésence masculine m’a posée un souci : je trouve 10.000 zombies un peu pauvre avec une seule illus féminine et c’est une pin-up ; seulement 3 femmes citées et jamais comme héroïne : Sue et Josella, “mon ex” finissant boulottée… Ça me renvoie au propos de départ du projet Pendant que vous dormez.
Bon après, la préface est signée Rob Zombie alors oui rien que ça, c’est une bonne raison pour mettre le nez dans ce livre. Essayez donc, avec 10.000 zombies y en a bien un qui vous accrochera ;)

 

note8

Auteur

Bonne proto-geekette mais piètre survivante, j'ai néanmoins fait mien l'adage : "Un bon zombie est un zombie mort. Deux fois."

Articles relatifs

2 Commentaires

  1. c’est simple : je veux. :)

  2. Je ne connaissais pas du tout ! Il à l’air bien sympa ce bouquin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*