Comics Papiers — 14 novembre 2011
28 Jours Plus Tard, Tome 1 : Selena

28 jours plus tard tome 1 selena nelson shalvey delcourtScénariste : Michael Alan Nelson

Dessin : Declan Shalvey,

Coloriste : Nick Filardi

 Editeur : Delcourt

Nombre de pages : 96

Date de publication : 21 avril 2010

Prix : 12,90 euros

 

 

Synopsis

Selena a pu s’échapper d’Angleterre. L’île est devenue en quelques mois une véritable réserve de zombies à ciel ouvert depuis la propagation d’un virus mortel. Réfugiée dans un camp en Norvège, la jeune femme s’apprête à servir de guide à une équipe de reporters chargée d’informer le reste du monde de la situation au Royaume- Uni. L’infection reste circonscrite, mais pour combien de temps ?

 

Critique

 J’ai pris plaisir aujourd’hui à lire le premier tome de 28 Jours Plus Tard, grâce à Delcourt (merci à eux !). Honte à moi étant une fan incontestée du chef d’œuvre de Danny Boyle !

Pour tout ce qui est présentation et qualité globale de cette série de comics, veuillez vous référez à l’article suivant, celui-ci ne traite que du Tome 1 !

La première page du comics fait tout de suite adhérer le lecteur à l’histoire puisque les premières images reprennent les temps forts du film de Danny Boyle. Et comment oublier ces scènes ? Incontestablement,  nous sommes bien dans son univers, il n’y a plus de doute, nous lisons réellement la suite de 28 Jours Plus Tard ! C’est fin, cela se mange sans faim !

Nous suivons l’un des personnages principaux du film, Selena, la femme invincible, munie de sa machette et de son masque. Nous la retrouvons au début du comics dans un grand camp de réfugiés, ce qui correspond tout à fait à la fin du film, même s’il n’est donné aucune explication sur l’absence de Jim et d’Hannah. (Pour rappel la fin du film se termine dans le jardin d’une maison où Jim, Selena et Hannah se sont réfugiés, et ils se font repérer par un avion grâce au message “Help” inscrit avec des draps sur la pelouse.)

Le scénario de base est simple mais sublime. Un reporter désire aller dans la zone de quarantaine, pour montrer au monde ce qu’il se passe réellement dans cet espace coupé de tout, puisque les militaires et le gouvernement, comme à leur habitude mentent à la population. J’ai savouré ce début de scénario car il ne peut faire penser qu’à une seule référence : le début de Alien 3 (ma série culte). Ils veulent retourner dans une zone dangereuse avec des bestioles ignobles, mais il ont besoin d’un expert, d’un survivant. Cette fois ce n’est pas Ellen Ripley mais Selena qui est sollicitée. Elle rejette violemment la proposition, mais des souvenirs et secrets de son passé la pousse à changer d’avis et elle se lance dans cette aventure pseudo-suicidaire, en compagnie d’ex-reporters de guerre.

Tout au long de ce tome le background apocalyptique est omniprésent. Entre les barrages et les attaques de l’armée qui veulent à tout prix contenir la propagation de l’épidémie et tirent sur tout ce qui bouge, nos amis les infectés, guettant la moindre proie pour planter leurs dents dedans et les erreurs de débutants des reporters, nous sommes bien dans un survival horror ! Et quel régal ! La qualité des images lors des combats entre Selena et les infectés est saisissante. Vous ne pourrez qu’aimer avec quelle harmonie visuelle, Declan Shalvey nous fait découvrir, page après page les scènes d’actions saupoudrées de projections de sang, d’explosions, ou encore le suspense d’une situation désespérée.

Ces dessins savoureux sont accompagnés de dialogues très soignés et, je ne dirais pas denses, mais complets et appropriés avec un soupçon d’humour. Il se différencie donc complètement des nombreux comics où une bulle par ci par là parsème l’ouvrage, assurant un temps de lecture inférieur à 10 minutes.

Dans le tome 1 de 28 Jours plus tard, la qualité est omniprésente, qu’elle soit visuelle, scénaristique, ou littéraire.

Les ingrédients sont tous là et finement dosés, la recette est digne des grands maîtres. Sans hésitation je lui mets un 9 sur 10. C’est jusqu’à présent le meilleur comics zombiesque que j’ai pu lire !

 

28 Jours Plus Tard Tome 1 Selena Planche 01

 

note9

Auteur

Admin

.................................... Fondatrice de Zombies World .................................. Armes préférées : la tronçonneuse qui tâche et la cuvette des toilettes !

Articles relatifs

5 Commentaires

  1. “le meilleur comics zombiesque que j’ai pu lire !”
    Ah oui ? Et The Walking Dead alors? :p

  2. Pareil que Gribbsie : The Walking Dead !

  3. Je n’ai tout simplement pas pu lire Walking Dead. Si quand j’ouvre un comics, les dessins ne sont pas attirants, je ne peux pas le lire. Je sais que je loupe quelque chose, mais je n’aime pas du tout le coup de crayon, et le noir et blanc fini de m’achever. :oops: :?:

    Donc c’est le meilleur comics que j’ai lu ! xD

  4. :x pour moi les 28 JOURS en bd (conme 30 JOURS DE NUIT d ailleurs) déservent les film par des dessins particuliers et rapides et pauvres en bulles… :sad:

    • Je ne peux rien dire à propos de “30 jours de nuit”, néanmoins je trouve que 28 Jours plus tard a un réel charme. Au niveau des dessins comme du rythme et du scénario ! Juste mon avis :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*