Adopte un zombie ! Autres Culture Z — 29 avril 2013
Adoptez Keiko !

Vue dans : Vampire girl vs Frankenstein Girl

Décédée : En tombant du toit de l’école

Signe particulier : Ses membres sont amovibles

Aime : S’habiller comme une poupée

 N’aime pas : Qu’on lui pique son mec

 

À la base, Keiko est une nana sensiblement énervante. Toujours flanquée de ses trois copines du «Gothic Lolita Gang» (en gros des poupées ambulantes, mais en dark), quand Keiko est là, on est à 100% avec et pas ailleurs. Fille à papa qui a l’habitude d’obtenir tout ce qu’elle réclame, elle est littéralement odieuse avec son entourage, exigeante et relativement névrosée.

Mais il faut admettre qu’elle est bonne.

Enfin, si vous aimez les pièces détachées.

Non parce qu’à la base, Keiko s’est violemment fait projeter du toit de l’école par Morami (la vampire pas commode qui lui a piqué son jouvenceau) et s’est sensiblement explosé la tronche sur le bitume. Heureusement pour elle, son père – du genre Docteur Maboule – s’est mis en tête de réanimer les cadavres. Et quitte à ressusciter sa petite fille adorée, autant la tuner un peu en lui collant des jambes d’athlètes, des bras de suicidaire et les poumons d’un mec habitué à la pollution, histoire d’en faire une super-revenante. Le tout fixé avec des vis. On a fait plus discret.

L’avantage d’être composée de parties diverses et variées, c’est qu’elles sont amovibles. Ainsi Keiko peut aisément se coller le bras sur la tête afin de voltiger de-ci de-là grâce à la rotation style pale d’hélicoptère. Faudra m’expliquer le concept par contre, parce que j’ai peur que ça ne réponde pas à toutes les lois de la physique.

Bien que dotée d’un caractère en acier trempé (comme les boulons qui lui maintiennent la tête en place), Keiko –si elle vous a à la bonne- saura vous distraire et enchanter vos journées nippones. Atelier cuisine (pour faire des bonbons au chocolat) ou ballades au sommet de la tour de Tokyo (attention si vous avez le vertige), Keiko est pleine de ressources et se fera une joie de vous montrer les coutumes locales. De plus, malgré son état physique plus que moyen, la jeune femme a su garder sa féminité et ses atouts de charmes, à condition bien sûr de passer outre le risque sanitaire de la jeune femme.

N’allez surtout pas lui dire qu’elle a un air de Madame Patate d’outre-tombe, elle vous collerait une raclée avec sa perceuse.

Bref, si vous aimez le bricolage, monter des meubles suédois ou rafistoler des appareils ménager ? Alors Keiko Furano est faite pour vous.

Auteur

LaBizonne

Guide de survie : le Manuel des Castor Juniors Armes de prédilection : Bombe de laque + briquet "y'a comme qui dirait un début de brasero..." et une légère tendance à la démence avérée.

Articles relatifs

1 Commentaire

  1. ou signe t’on les papiers ? :D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*