Adopte un zombie ! Autres Culture Z — 21 juillet 2013
Adoptez R !

Vu dans : un aéroport pas loin d’un Boeing.

Décédé : cause inconnue

Mensurations : grand, maigre, cliché pubère

Signes particuliers : se décompose lentement

Aime : écouter du bon son en boulottant de la cervelle

N’aime pas : le célibat

R est un zombie bien particulier. Bon, je dis ça pour tous les zombies que je voudrais vous faire adopter, mais je vous assure que R n’est pas un zonzon comme les autres. Certains emploieraient le terme « anormal », d’autre diraient carrément « aberration » (mais ces gens-là sont négatifs). Si je pouvais donner mon avis – et je vais le faire – je dirais que R est un prodige. Un prodige trépassé, mais prodige quand même. C’est simple, R est le zombie le plus intelligent que je puisse vous proposer.

Que je m’explique. Dans un premier temps, R communique avec ses congénères – à base de grognements, certes, mais n’oublions pas qu’il est mort en pleine adolescence. Il a un goût prononcé pour la déco, puisqu’il a investi un avion pour s’en faire son squat, dans lequel il accumule d’improbables d’objets en tous genres, histoire de le tenir occupé  après manger. Mélomane confirmé, il a en sa possession une collection remarquable de disques qu’il se fera un plaisir de vous passer, pendant que vous siroterez un brick de jus d’orange rescapé d’un plateau repas.

N’étant pas en état de décomposition avancée, R a le mérite d’être plutôt beau-gosse pour un zomblard. Quand on aime le genre ado qui a choppé une sale mononucléose, bien entendu. Mais R est surtout du genre à faire travailler le peu de cerveau qu’il lui reste – le sien, et celui qu’il choure aux autres – et c’est ça qui le sort définitivement du lot des zombies de base.

Non mais c’est qu’il cogite, le petit ! Je ne vous dirai pas comment je le sais, mais croyez-moi, ça gamberge sec dans sa caboche de dégénéré ! Bon, n’allez pas lui demander d’épeler le mot « brachydactylie » ou de vous aider à résoudre la grille de sudoku sur laquelle vous bloquez depuis des plombes, sinon autant taper directement dans des lots vivants. Ce que je veux dire, c’est que R n’agit pas forcément sous la pulsion, voyez. Le type va cogiter pendant un millénaire sur la prochaine action, où il va traîner sa carcasse et quand il va e décider à aller chasser de la chair fraîche pas loin de l’aéroport dans lequel il vit avec les copains sous-évolués.

Bref, parce que je ne l’ai pas assez dit, R est unz perle nécrosée dans un monde de sauvages. Adoptez-le tant qu’il n’a pas boulotté le cerveau du mec d’une jeune vierge blonde et tombe éperdument amoureux d’elle. Au point de renier ses copains. Et au point de ressusciter.

Auteur

LaBizonne

Guide de survie : le Manuel des Castor Juniors Armes de prédilection : Bombe de laque + briquet "y'a comme qui dirait un début de brasero..." et une légère tendance à la démence avérée.

Articles relatifs

5 Commentaires

  1. Il est genial :D l’un de mes prefere avec tallahassee

  2. l’image de fin ma beaucoup fait rire x)

  3. le point de vue de l’auteur à quelques peu modifié mon approche sur l’inconscient et le subconscient des morts-vivants

  4. l’image à la fin avec les main qui tiennent le logo fb et twiter .
    se sont les mains du jeu RÉSIDENT EVIL OUTBREAK sur ps2

  5. Super film, très divertissant, surtout avec l’aide de ce cher Zombie ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*