Films Vidéos — 05 août 2011
Automaton Transfusion, la critique !

automaton transfusionLong métrage américain
Réalisé par Steven C. Miller
Genre : Epouvante,  Horreur
Sortie DVD : 3 septembre 2009

 Année de production : 2006
Durée :  1 heure et 15 minutes

 

 

 

Synopsis

Trois étudiants ont prévu de faire un après midi sympathique, avec au programme concert et soirée arrosée avec les potes. En arrivant, ils découvrent le centre ville désert et se rendent rapidement compte que la ville est envahie par des morts vivants.

 

Critique

Au total j’ai aimé trois / quatre scènes en tout et pour tout. La plupart des derniers films de zombies que j’ai pu voir, ne rentrent pas dans la catégorie gorre-gorre. Ici avec ce titre on retrouvedes scènes de boucherie pure, un peu à la Braindead. Les zombies sont forts, donc les têtes giclent, les mâchoires valdingues de façon très artistico-gorrifique. Une prise de position forte et risquée de la part de Miller pour un film à petit budget, où l’on peut craindre une qualité médiocre des effets spéciaux. Mais ce choix délibéré est une réussite, et j’avoue avoir pris un réel plaisir à regarder les quelques scènes sanglantes de ce film.

Ce qui est étrange dans ce film, c’est que la première moitié du film est vraiment prenante alors que la deuxième l’est beaucoup moins. J’ai particulièrement apprécié les scènes avec les teenagers entrecoupées par de petits évènements et scènes laissant pressentir une attaque zombie. Le décalage de ces deux visions, apocalypse zombie vs vie étudiante classique, technique relativement répandu dans les films angoisse-horreur, crée une petite tension grandissante chez le spectateur. Ils arrivent…

Mais  (il y a toujours un mais),  de nombreux points noirs néanmoins :

- La caméra bouge sans arrêt, et dans tous les sens. Un effet de style raté qui s’avère au final gênant et agaçant. Je ne sais pas si c’est pour avoir une ressemblance avec le style “caméra au poing” ou pour augmenter la sensation d’action, mais cela met rapidement à l’horizon des nuages sombres.

- Beaucoup d’images sont de mauvaise qualité. J’entends par là des mises au point étranges et des zones de flou qui certes permettent de voir les scènes de façon globale, mais empêchent toute tentative de perception des détails pendant les combats, ou sur des plans zombiesques. Effet plutôt frustrant qui comme le point précédent s’explique de façon évidente (je le précise car on m’a reprocher de ne pas l’avoir mentionné) pour mettre un voile sur le manque d’effets spéciaux du aux contraintes budgétaires du film.

- Le scénario,  catastrophique. Le scénariste y a t’il pensé au moins ? Le pitch au début est plus que banal, et baigne dans le vu et revu. Et toute la fin du scénario (qui  explique l’origine apocalyptique) est bouclé dans une scène finale  de quelques minutes, baclée et invraisemblable. J’ai vraiment halluciné d’ailleurs, pensant que le réalisateur avait entre temps changé de genre pour entrer dans le “parodique”.

- La plupart des scènes se voulant humoristiques ne m’ont pas fait décrocher un début de sourire. La seule qui à mon sens était sympathique est lorsque le groupe de survivants, armés de battes et même d’une tronçonneuse, se retrouve en face de la horde de zombies. Plutôt que de fuir, ils décident de foncer dans le tas, hurlant et courant comme des détraqués !

- Les personnages principaux sont superficiels, peu approfondis et qui plus est stupides. Comment ont-il fait pour survivre aussi longtemps dans le film ? Les répliques ne volent pas bien haut, voir parfois sombrent dans les bas fond cinématographiques. Entre les filles qui chialent tout le temps, et certains dialogues à la mordmoilenoeud, on a plusieurs fois envie de balancer la télécommande sur l’écran, ou de prendre la tronçonneuse d’un des protagonistes et de s’entailler les veines.

- Et pour finir le tableau en beauté, les réactions illogiques  et les non sens, qui prouvent le manque scénaristique du film. Par exemple, le mec qui voit un zombie débouler dans sa chambre et qui ne “remarque pas que c’est un zombie”. La horde de zombies, qui apparaît comme par magie sur des plans. (Sur la première image aucun zombie, et sur la suivante des centaines qui popent subitement.) Etc. Etc. La liste est longue.

Alors oui. S. Miller avait quelques bonnes idées, et ses scènes gorres sont remarquables pour un film avec si peu de budget. La première partie de film et prenante et peut faire penser au spectateur que ce film est bon mais la deuxième  à aussitôt fait de l’enterrer.  Dommage. C’est comme un yaourt. On met des beaux morceaux de fruits dedant mais on le blinde de colorants, conservateurs et autres produits chimiques ignobles. En conclusion, un gros dommage, et un passez votre chemin ! Sauf bien sûr pour les fans du genre, habitués à des nanars bien pire qui prendront plaisir à voir les scènes gorres de Miller.

 

NB : Cette critique a été complété après sa publication pour fournir aux lecteurs un contenu plus détaillé (remarque sur le groupe Facebook)

 

Trailer

Image de prévisualisation YouTube

 

note2

 

 

Auteur

Admin

.................................... Fondatrice de Zombies World .................................. Armes préférées : la tronçonneuse qui tâche et la cuvette des toilettes !

Articles relatifs

1 Commentaire

  1. ha enfin une critique réaliste de ce film loupé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*