BD Papiers — 24 juillet 2012
Avec les Morts

Scénario : Sébastien Viozat
Dessin : Raphaël B

Date de sortie : 3 décembre 2009
Édition : Ankama

Genre : Horreur, Poésie, Zombie et Humour noir
Nombre de pages : 119 pages
Nombre de tomes : One shot
Prix conseillé : 14,90€

 Synopsis :

Quentin, un gardien de cimetière, possède un secret et une double vie. Le jour, il aide les gens à trouver la tombe de leur proche et le soir, il est nounou pour des pensionnaires pas comme les autres. Quentin s’occupe des morts-vivants, les surveille et les rentre le jour levant. Cependant, ce petit manège va t-il pouvoir durer éternellement ? Les secrets vont-ils être dévoilés ?

 Avis :

 Avec les morts  est réalisé par les mêmes auteurs que Ma vie de Zombie. Nous retrouvons la même ambiance, la même patte graphique. Le récit se passe dans un cimetière similaire, cependant nous n’avons pas les mêmes personnages. En effet, leur premier album prend le parti de Léon Malineau, un humain qui va progressivement se transformer en mort-vivant, alors que dans Avec les morts, le personnage principal côtoie  des zombies au quotidien.

Le point de vue choisi par les deux auteurs est aussi intéressant car il permet de montrer une cohabitation insolite entre humains et mort-vivants. Les zombies ne sont pas des êtres méchants, ils sont domestiqués. Quentin leur donne régulièrement de la viande crue et réussit même à s’octroyer une petite amourette zombiesque avec la belle Céline.

Le personnage principal est le gardien du cimetière, qui dirige toute la petite communauté de zombies. Il ne s’agit pas d’une invasion qui touche une région, un pays ou le monde entier mais uniquement un cimetière.

Quentin est un être ambigu ? Le lecteur ne sait jamais comment se positionner face à lui. Est-il aimable ou antipathique ? Peut-on lui faire confiance ? Autant de questions qui vous traverseront l’esprit pendant toute l’histoire.

Les zombies ont aussi des personnalités attachantes : Dandy, le jeune homme de 20 ans qui est en pleine crise d’adolescence et qu’il faut réussir à canaliser, Céline et le vieil homme qui entend sa femme prier pour lui tous les jours. Tous ces zombies ont une vie et un passé qui les rendent sympathiques.

Cette relation secrète entre Quentin et les habitants du cimetière pourra t-elle durer ? Pourquoi les zombies ne sortent pas du cimetière ? Autant d’interrogations qui feront naître du suspense tout au long de l’œuvre.

Avec les Morts conserve l’humour que l’on avait déjà pu apprécier dans Ma Vie de Zombie. Dès les premières pages, nous assistons à un strip-poker un peu particulier car les morts-vivants misent les parties de leur corps ; ils se démembrent littéralement. Quoi de mieux que de pouvoir miser son pied, son nez ? Ça, c’est la belle vie.

Si le rire est au rendez-vous, cela n’empêche pas aussi d’aborder des sujets importants comme la question de l’alcool chez les jeunes au volant et dans les boîtes de nuit. Le jeune Dandy est mort dans un accident de voiture et son désir le plus fou est de pouvoir retourner en discothèque. Le thème est abordé en douceur mais il reste présent.

On pourra peut être regretter l’intrigue relativement courte, qui vous laissera un peu sur votre faim. Mais rassurez-vous, car le petit goût de frustration qui plane à la fin sera consolé par un bel artbook, très complet qui fera le bonheur de tous. Il est composé des premières esquisses du personnage principal, des différentes possibilités de couvertures et d’explications sur la composition des planches. Attention intéressante de l’éditeur et des auteurs car nous entrons dans l’univers créatif  d’une bande dessinée et devinons quelles sont les questions que se posent les auteurs avant d’arriver au produit fini.

En bref

C’est un album divertissant, qui se lit avec plaisir. Cependant l’histoire peut paraître trop brève. L’intrigue est moins fouillée que celle de l’œuvre précédente, Ma vie de Zombie, ce qui est regrettable. Viozat et Raphaël B. ne surprennent pas le lecteur, ce qui s’avère être un peu dommage car un peu d’innovation ou quelques surprises scénaristiques auraient été les bienvenues. Ceux qui ont aimé leur premier album apprécieront aussi celui-là sans problème. Il reste dans la même lignée, le graphisme est identique, les problématiques se rejoignent.

 

note7

Auteur

sherane

Chroniqueuse bande-dessinée, comics, manga, livre ... et plus généralement tout ce qui se dévore.

Articles relatifs

1 Commentaire

  1. Sachant que j’ai apprécié ma vie de zombie, je devrais donc être satisfait par celui-ci. Si j’ai bien compris, il ne faut pas que je m’attende à de grande évolution ou surprise scénaristique ? Cela est bien dommage.
    Cependant, le coté graphisme n’ayant pas changé, je suis vraimant partant pour le lire ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*