Comics Culture Z Papiers — 05 août 2013
Bearlands : Zombie Bears – City of the Ted -Tome 2 : la critique !

bearlands zombie bears city of the ted tome 2

Titre complet : Bearlands : Zombie Bears – City of the Ted (T2)

Scénariste : Jeremy Biggs

Dessinateur : Bakki

Editeur : Subversive Comics (en anglais uniquement)

Information : Version française en projet

Prix : 4 Livres

 

Boutique Officielle

Facebook Officiel

 

Synopsis

Notre héro est retenu prisonnier dans une forteresse en plein milieu du désert, entourée de Zombears affamés. Comment va-t-il s’échapper ? Et qu’entends exactement le Père par « civilisation » ? L’ours-sans-nom devra être très chanceux pour s’enfuir de sa geôle – notamment, un nouvel ennemi juré apparaît sous la forme d’un mystérieux «UnderBear ».

 

Avis

 

comics bearlands zombie bears city of the ted tome 2 planche  Pour ceux qui n’ont pas lu la critique du premier tome, un petit récapitulatif rapide. Bearlands est un comics indépendant, lancé avec très peu de budget mais beaucoup d’idées. Deux personnes, Jeremy Biggs pour l’histoire, et Bakki pour l’illustration et la colorisation se sont lancé dans la thématique des zombears (contraction de zombies et bears, le dernier signifiant ours).

La qualité d’édition, tout comme le premier reste de qualité. Papier épais et glacé et impression au top du top : les couleurs sont vives et chatoyantes !

Dans ce volet l’intrigue n’avance pas énormément. Les suppositions se confirment concernant le Père et l’on découvre en tout fin du tome ce qu’est la civilisation.

Même si deux planches ont été ajouté par rapport au précédent volume (ce qui nous amène à un total de 22), j’avoue que le format américain des “issue” est frustrant. En tant que française, je suis habituée au bon TBP de 40 à 50 pages. Donc les comics ricains m’ouvrent l’appétit, je sens la première bouchée arriver lentement, je commence à en sentir le goût (slurp!)… puis… TERMINE ! *Frustration* Bref, j’aurais aimé en lire plus.

Un autre regret. Même si certaines planches sont superbement illustrées avec une colorisation impeccable, d’autres, en revanche, sont moins travaillées, moins précises, plus floues. Là où on aimerait avoir une scène riche en détails, comme voir un bout de cerveau voler ou un fond urbain détaillé, nous avons un dégradé de couleur simple avec une gerbe de sang. J’ai été déçue à plusieurs reprises. J’espère que les prochains numéros seront un peu plus détaillés sur les scènes importantes.

En résumé, Bearlands : Zombie Bears : City of the Ted, reste quand même un comics indépendant très agréable à lire et dans l’ensemble de bonne qualité. Je mise énormément sur le tome 3, qui à en juger par la fin de ce volet regorgera de scènes d’action !

note6

 

 

 

 

Auteur

Admin

.................................... Fondatrice de Zombies World .................................. Armes préférées : la tronçonneuse qui tâche et la cuvette des toilettes !

Articles relatifs

3 Commentaires

  1. ça à l’air sympa ! Dommage qu’il ne soit qu’en anglais, sauf si la lecture est simple ?

  2. Je voudrais bien avoir ce livre :p

  3. pas de version française en vue?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*