Cinquième Zombie Walk à Strasbourg Samedi 14 septembre 2013 à 14h

 

Le plus grand rassemblement de zombies de France est également l’une des plus grandes zombie walk d’Europe.

Elle annonce l’ouverture du Festival européen du film fantastique de Strasbourg. Cette année, le festival se tiendra du 13 au 22 septembre.

Pour la 5ème année, la plus grande Zombie Walk de France est de retour dans les rues de Strasbourg.

Après un record de 3500 zombies dans les rues de la capitale alsacienne en 2012, l’invasion continue. Pour la 5ème année, la plus grande Zombie Walk de France est de retour dans les rues de Strasbourg.Guidés par une fanfare, les zombies déambuleront à nouveau dans les rues et finiront en musique sur la Place de la Bourse pour un Apéro-Zombie à réveiller les morts avec Panimix.

Programme :

14h: Rendez-vous Place Kléber pour les maquillages

15h: Départ du défilé en musique

16h – 19h: Apéro Zombie Place de la Bourse avec Panimix

 

 

Le Festival européen du film fantastique de Strasbourg est heureux d’annoncer que Lucky McKee est de retour cette année pour présider le jury longs métrages et présenter la première européenne de sa nouvelle création All Cheerleaders Die, un film d’horreur sexy au rythme effréné, co-réalisé avec Chris Sivertson. Lucky McKee avait présenté à Strasbourg son film The Woman, qui avait remporté le Grand Prix en 2011.

Le jury long métrages sera également composé de l’acteur espagnol Carlos Areces, vu récemment dans Les amants passagers de Pedro Almodovar ou en clown triste dans Balada Triste d‘Alex de la Iglesia, de l’acteur franco-islandais Tomas Lemarquis, inoubliable Berkano dans Insensibles de Juan-Carlos Medina, du producteur Travis Stevens qui viendra aussi présenter à Strasbourg les succulents Cheap Thrills et Big Ass Spider, ainsi que Julien Gester, critique à Libération, qui présentera également Nos Héros sont morts ce soir dont il a composé la bande originale.

 

Le Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg est heureux d’annoncer ses films d’ouverture et de clôture.

Le vendredi 13 septembre, le festival ouvrira ses portes avec le splendide We Are What We Are de Jim Mickle, conte gothique américain sur une famille perpétuant un rituel ancestral sous l’autorité du patriarche, présenté à la Quinzaine des réalisateurs 2013.

Les festivités se clôtureront le samedi 21 avec la première européenne du tant attendu Machete Kills de Robert Rodriguez, du pure grindhouse avec un casting over the top –Amber Heard, Danny Trejo, Lady Gaga, Charlie Sheen, Antonio Banderas, Jessica Alba et bien d’autres. LES PREMIERS TITRES DE LA SÉLECTION OFFICIELLE

Big Bad Wolves
De Navot Papushado et Aharon Keshales
Avec Lior Ashkenazi, Rotem Keinan, Tzahi Grad, Dov Glickman
Israel – 2013 – 1h50
Sélectionné au SXSW 2013
Les réalisateurs de Rabies (premier film d’horreur israélien initialement programmé en 2011) reviennent en force avec cette comédie noire, mélangeant habillement les genres dans ce trio regroupant un père voulant venger la mort de sa fille, un flic zélé et le principal suspect, un professeur de religion contre lequel la police n’a pas de preuves.
 
7 Boxes
De Juan Carlos Maneglia et Tana Schémbori
Avec Celso Franco, Victor Sosa, Lali Gonzalez, Nico Garcia
Paraguay – 2012 – 1h40
Au Paraguay de nos jours, Victor âgé de dix-sept ans accepte une proposition inhabituelle contre de l’argent : livrer sept boîtes– dont il ne sait rien du contenu – en échange de la moitié d’un billet de cent dollars. L’autre moitié du billet déchiré ne lui sera remise qu’après la mission terminée. Un thriller haletant, magistralement mis en scène, pour une première programmation d’un film paraguayen au festival.
 
Big Ass Spider
De Mike Mendez
Avec Greg Grunberg, Lombardo Boyar, Clare Kramer, Ray Wise
USA – 2013 – 1h25
Une araignée extra-terrestre s’échappe d’un laboratoire militaire. Grossissant à une vitesse alarmante, elle devient un monstre géant mettant en péril toute la ville de Los Angeles. Mais c’est sans compter sur Alex et José, respectivement exterminateur d’insectes et agent de sécurité, seuls capables de sauver la ville.Ce film de monstre alliant scènes grand spectacle et des dialogues cinglants, vous guérira définitivement de votre arachnophobie !
 
APP
De Bobby Boermans
Avec Hannah Hoeskstra, Robert de Hoog, Matthijs van de Sande-Bakhuijzen, Mark Centuries
Pays-Bas – 2013 – 1h20
Anna se réveille sans aucun souvenir de la fête de la veille. Elle remarque une nouvelle application appelée Iris qui est apparue sur son téléphone. Peu à peu, elle va s’apercevoir que cette application connaît des détails intimes sur sa vie et qu’elle commence à interférer sur le cours des évènements mettant Anna et les personnes qui l’entourent en danger. Comme Polyester
de John Waters ou Mr. Sardonicus de William Castle en leur temps, App propose un nouveau gimmick basé sur appli à télécharger sur votre téléphone. Une expérience cross media terrifiante !
 
Cheap Thrills
De E. L. Katz
Avec Pat Healy, Sara Paxton, Ethan Embry, David Koechner
USA – 2013 – 1h25
Sélectionné au SXSW 2013
Cheap Thrills raconte l’histoire d’un père de famille endetté qui va trouver une lueur d’espoir auprès d’un riche couple prêt à lui faire gagner de l’argent mais à un certain prix. Récompensé du prix du public au SXSW d’Austin, Cheap Thrills fait osciller le spectateur entre des frayeurs et des fous rires tout aussi insoutenables !
 
Dark Touch
De Marina de Van
Avec Missy Keating, Marcella Plunkett, Padraic Delaney, Aidan Gillen
France/Irlande/Suède – 2013 – 1h30
Sélectionné au Festival de Tribeca 2013 Marina de Van revient au Festival avec un film tourné en Irlande sur un thème très apprécié des fantasticophiles. Dans la lignée de Damien et de Carrie, Dark Touch revisite le thème de l’enfant aux pouvoirs télékinésiques mais avec davantage de gravité dans un film où se mêle esthétique gothique et onirisme.
 
Fresh Meat
De Danny Mulheron
Avec Temuera Morrison, Nicola Kawana, Hanna Tevita, Kate Elliott
Nouvelle-Zélande – 2012 – 1h31
Des criminels en cavale trouvent refuge dans une maison d’une banlieue pavillonnaire et prennent en otage leurs habitants : une famille maori perpétrant des rites cannibales ancestraux. Humour et gore festif sont les ingrédients de cette production néo-zélandaise.
 
Borgman
De Alex van Warmerdam
Avec Jan Bijvoet, Hadewych Minis, Jeroen Perceval, Sara Hjort Ditlevsen
Pays-Bas – 2013 – 1h53
Sélection officielle en compétition au Festival de Cannes 2013
Camiel Borgman surgit dans les rues tranquilles d’une banlieue cossue, pour sonner à la porte d’une famille bourgeoise. Qui est-il ? Un rêve, un démon, une allégorie, ou bien l’incarnation bien réelle de nos peurs ? Borgman, véritable ovni du dernier Festival de Cannes, mêle satire sociale, étrangeté et subtiles touches d’humour noir.
 
Frankenstein’s army
De Richard Raaphorst
Avec Karel Roden, Joshua Sasse, Robert Gwilym, Alexander Mercury
Pays-Bas – 2013 – 1h26
Dans les derniers jours de la 2ème Guerre Mondiale, un bataillon de soldats russes se retrouve perdu en territoire ennemi. Arrivés dans un village décimé par une terreur invisible, ils découvrent qu’un scientifique a réalisé des expériences pour faire fusionner la chair et l’acier afin de créer une armée de morts-vivants. L’ovni filmique tant attendu de Richard Raaphorst arrive enfin sur nos écrans pour une proposition cinématographique totalement bis. Si vous avez aimé Dead Snow et Iron Sky, courrez voir Frankenstein’s Army !
 
Kiss of the Damned
De Xan Cassavetes
Avec Joséphine de la Baume, Milo Ventimiglia, Roxane Mesquida, Anna Mouglalis
USA – 2013 – 1h37
Sélectionné au SXSW 2013
Djuna, une ravissante vampiresse finit par succomber aux charmes d’un écrivain qu’elle va transformer en vampire afin de partager avec lui la vie éternelle. Mais la sœur de Djuna refait
surface et va mettre sa relation en péril ainsi que toute la communauté des vampires dirigée par l’envoutante et célèbre Xenia. Un film de vampires au casting glam-rock et aux teintes du cinéma de genre des années 70, magnifiquement mis en scène par Xan Cassavetes pour son premier long métrage.
 
Graceland
De Ron Morales
Avec Arnold Reyes, Menggie Cobarrubias, Dido De La Paz, LeonMiguel
 Philippines – 2012 – 1h24
Les filles d’un politicien philippin et de son chauffeur sont kidnappées et une rançon est demandée au politicien par le ravisseur. Le chauffeur sait que la fille de son patron a été tuée mais il doit garder le secret et obtenir la rançon pour sauver sa propre fille. Un thriller perturbant avec corruption politique et prostitution juvénile en toile de fond.
 
I Am Divine
De Jeffrey Schwarz
Avec Ricki Lake, John Waters, tab hunter, Divine
USA – 2013 – 1h30
L’histoire de Divine, de son vrai nom Harry Glen Milstead, égérie des films de John Waters. Véritable égérie du milieu underground, chanteur énergique ayant plusieurs 33 tours à son
actif et côtoyant les célébrités, Divine était et reste aujourd’hui une authentique figure culte de la contre-culture.
 
Journey to Planet X
De Myles Kane et Josh Koury
Avec Eric Swain, Troy Bernier, Marianne Bernier, Shawn Martinbrough
USA – 2012 – 1h16
Ce documentaire nous immisce dans le monde de Troy et Eric, scientifiques le jour et réalisateurs amateurs la nuit. Inspirés par la nature transcendante de la création cinématographique, leurs fantasmes de devenir des voyageurs de l’espace, des héros de films ou des réalisateurs à succès, semblent rendre tout possible. Étant parvenus à réaliser des films amateurs aux succès mitigés, réminiscences des films d’Ed Wood, auquel ils ont été à tort ou à raison comparés, alors que ce n’était peut-être pas là leur ambition première.
 
Milo
De Jacob Vaughan
Avec Ken Marino, Gillian Jacobs, Stephen Root, Mary Kay Place
USA – 2012 – 1h25
Duncan a une vie compliquée et stressante. Résultat : il souffre de crampes d’estomac extrêmement douloureuses au point de le laisser sans connaissances. Il décide de consulter un hypnothérapeuthe qui va découvrir que Duncan abrite une créature monstrueuse qui a élu domicile dans son intestin. Chaque fois que Duncan est angoissé, le monstre sort et va se nourrir de chair fraîche laissant des cadavres sur son passage. Un monster movie à l’esthétique des années 80, mêlant humour, satire sociale et gore généreux.
 
Rewind This
De Josh Johnson
Avec Atom Egoyan, Mamoru Oshii, Frank Henenlotter, Jason Eisener
USA – 2013 – 1h34
La VHS a révolutionné la cinéphilie. Ce documentaire revient sur ce phénomène à base d’interviews de collectionneurs ainsi que de réalisateurs tels que Mamoru Oshii, Frank Henenlotter ou Jason Eisener. Un immanquable pour tous les nostalgiques des vidéos clubs des années 80 et de l’esthétique qui va avec.
 
Tik Tik : The Aswang Chronicles
De Erik Matti
Avec Dingdong Dantes, Lovi Poe, Joey Marquez, Janice de Belen
Philippines – 2012 – 1h42
Makoy retourne dans le village de Pulupandan pour tenter de reconquérir sa fiancée Sonia qui est enceinte, malgré les obstacles que lui pose la mère de Sonia. Mais il va rapidement avoir à traiter un problème plus compliqué lorsqu’il est attaqué par un groupe d’habitants qui se transforment en Tik Tiks : des créatures sanguinaires se nourrissant de fœtus. Inspiré d’une
légende locale,ce long-métrage phillippin entièrement tourné sur fond vert, sent bon le Midnight Movie !
 
V/H/S 2
De Simon Barrett, Adam Wingard, Edúardo Sanchez, Gregg Hale, Timo Tjahjanto, Gareth Huw Evans, Jason Eisener
Avec Adam Wingard, Lawrence Levine, L. C. Holt, Kelsy Abbott, Hannah Hughes
USA/Canada – 2012 – 1h35
Sélectionné au Festival de Sundance 2013
Les créateurs démentiels de V/H/S reviennent avec une toute nouvelle anthologie mêlant terreur, folie et gore. Encore plus inventifs dans l’utilisation des caméras subjectives, chaque
segment propose des univers totalement différents. Encore une fois, les films sont réalisés par l’avant-garde des réalisateurs de films d’horreur indépendants : Simon Barrett, Adam Wingard (You’re Next), Eduardo Sánchez, Gregg Hale(The Blair Witch Project), Timo Tjahjanto (The ABCs of Death), Gareth Huw Evans (The Raid: Redemption) et Jason Eisener (Hobo with a Shotgun).
 
We will live again
De Myles Kane et Josh Koury
Avec Ben Best, Andrew Zawacki, Robert Ettinger, Aschwin de Wolf
USA – 2013 – 12 min
Sélectionné au Festival de Tribeca 2013
Ce court documentaire nous plonge dans les opérations extraordinaires du Cryonics Institute, où des auxiliaires surveillent 99 corps d’êtres humains sans vie conservés en cryopréservation à des températures extrêmement basses. Robert Ettinger, fondateur de cet institut et âgé de 90 ans, continue de publier des livres sur Cryonics et attend la fin de sa
vie autant qu’il anticipe la suivante.
 
LES RÉTROSPECTIVES
MONKEY BUSINESS
Lorsque King Kong fait sa première au Radio City Music Hall à New York le 2 mars 1933, une page de l’histoire du cinéma venait de s’écrire. Blockbuster de son temps, il devint un des films les plus influents de l’histoire du cinéma et on ne compte plus les artistes sous influence du film fondateur,de Ray Harryhausen à Peter Jackson. Pour célébrer les 80 ans de King Kong, nous vous proposons de redécouvrir des films de gorilles géants et de singes psychotiques. Une rétrospective entièrement en pellicule 35 mm, permettant voyager sur une période de soixante-dix ans de cinéma.
 
King Kong
De Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsack
Avec Fay Wray, Robert Armstrong, Bruce Cabot, Frank Reicher
USA – 1933 – 1h40 – VOST – 35mm
Cooper et Schoedsack revisitent le mythe de la belle et la bête dans ce film d’aventure fantastique. La belle est une actrice interprétée par Fay Wray et la bête un gorille géant qui va s’éprendre d’elle. Toujours intact, ce film fondateur va créer des émules tant pour son scénario que pour ses effets spéciaux en stop motion créés par le grand Willis O’Brien.
 
Mighty Joe Young (Monsieur Joe)
De Ernest B. Schoedsack
Avec Terry Moore, Ben Johnson, Robert Armstrong, Frank McHugh
USA – 1949 – 1h24 – VOST – 35mm
Ernest B. Schoedsack revient sur la thématique de King Kong, 16 ans plus tard, avec Joe, un gorille élevé par une fillette en Tanzanie et capturé pour devenir une bête de foire aux États-Unis. Le maestro Willis O’Brien est toujours aux manettes des effets spéciaux avec comme assistant un certain Ray Harryhausen.
 
Gorilla at Large (Panique sur la ville)
De Harmon Jones
Avec Cameron Mitchell, Anne Bancroft, Lee J. Cobb, Raymond Burr
USA – 1954 – 1h23 – VOST – 35mm
Goliath, « le plus grand gorille du monde », attraction principale d’un cirque, est suspecté par la police d’être responsable de la mort d’un homme. Gorilla at Largefait preuve d’une brillante utilisation du thème du gorille en flirtant avec le film noir. Un casting épatant avec un Lee Marvin encore à ses débuts !
 
Konga
De John Lemont
Avec Michael Gough, Margo Johns, Jess Conrad, Claire Gordon
Royaume-Uni – 1961 – 1h30 – VF – 35mm
Un savant fou transforme un chimpanzé en singe géant et l’envoie éliminer ses ennemis. Un must du film de gorille géant porté par le génialissime Michael Gough.
 
King Kong
De John Guillermin
Avec Jeff Bridges, Charles Grodin, Jessica Lange, John Randolph
USA – 1976 – 2h14 – VOST – 35mm
Premier remake du chef d’œuvre de 1933 produit par Dino de Laurentis, cette adaptation en couleur a marqué toute une génération de cinéphiles grâce aux effets spéciaux de Carlo Rambaldi et au couple vedette interprété par la jeune Jessica Lange et le fougueux Jeff Bridges.
 
The Mighty Peking Man (Le colosse de Hong-Kong)
De Meng Hua Ho
Avec Evelyne Kraft, Danny Lee, Feng Ku, Wei Tu Lin
Hong Kong – 1977 – 1h30 – Vers. Ang ST – 35mm
Produit par la Shaw Brothers et remis au goût du jour par Quentin Tarantino, ce film d’exploitation « over the top » propose une relecture de King Kong avec un gorille géant himalayen, Utam, qui a élevé la sauvageonne et tout aussi sexy Samantha. Un must see !
 
King Kong Lives (King Kong II)
De John Guillermin
Avec Brian Kerwin, Linda Hamilton, John Ashton, Peter Michael Goetz
USA – 1986 – 1h45 – VOST – 35mm
Moins connu du grand public, cette suite de King Kong toujours réalisée par Guillermin et produite par De Laurentis, commence là où le précédent opus s’était arrêté. Après sa chute, King Kong va recevoir une greffe lui permettant de revenir à la vie et même de tomber amoureux d’une femelle de son espèce.
 
Link
De Richard Franklin
Avec Elisabeth Shue, Terence Stamp, Steven Pinner, Richard Garnett
Royaume-Uni – 1986 – 1h43 – VOST – 35mm
Un classique du film d’horreur des années 80 dans lequel Terence Stamp incarne un scientifique essayant d’éduquer des singes avec l’aide d’une étudiante interprétée par la jeune Elisabeth Shue. Mais un des pensionnaires va commencer à montrer des signes d’hostilités envers les humains qui l’entourent.
 
Monkey Shines (Incident de parcours)
De George A. Romero
Avec Jason Beghe, John Pankow, Kate McNeil, Joyce Van Patten
USA – 1988 – 1h53 – VOST – 35mm
Suite à un accident, Alan devient paraplégique. On lui confie un singe extrêmement intelligent pour l’aider dans ses tâches quotidiennes. Mais les injections de cellules de cerveau humain faites au singe vont commencer à modifier son comportement et le rendre extrêmement agressif. Premier film de studio pour George Romero, Monkey Shines marque aussi sa première collaboration avec le producteur PeterGrunwald.
 
King Kong
De Peter Jackson
Avec Naomi Watts, Jack Black, Adrian Brody, Thomas Kretschmann
USA/Nouvelle-Zélande – 2005 – 3h07 – VOST – 35 mm
Le réalisateur néo-zélandais revisite brillamment un des films fondateurs de sa cinéphilie avec une Naomi Watts qui fera fondre les plus endurcis des gorilles.
 
EL SANTO
Le cinéma fantastique mexicain a abordé à peu près tous les grands thèmes du genre, du vampire au loup-garou en passant par la momie. Mais s’il y a bien un personnage qui est emblématique de la culture populaire mexicaine, c’est certainement le catcheur masqué et en particulier El Santo. Professionnel de la lucha libre à la vie comme à l’écran, Rodolfo Guzman Huerta, tournera une cinquantaine de films sur une période de plus de vingt ans, incarnant un justicier aux prises avec le Mal sous toutes les formes imaginables.
 
Santo vs. Las mujeres vampiro (Superman contre les femmesvampires)
De Alfonso Corona Blake
Avec Santo, Lorena Velazquez, Maria Duval, Jaime Fernandez
Mexique – 1962 – 1h29 – VF – 35mm
Le professeur Oriof, dont la fille a été enlevée par Tundra, une femme vampire, demande au catcheur masqué Santo de venir à son aide.
 
Santo vs. la invasion de los marcianos (Superman contre l’invasion des martiens)
De Alfredo B. Crevenna
Avec Santo, Wolf Ruvinskis, El Nazi, Beny Galan
Mexique – 1967 – 1h32 – VOST – 35mm
Santo doit sauver la Terre de l’invasion des Martiens venus exiger des Terriens qu’ils arrêtent d’utiliser la bombe atomique.
 
PETER CUSHING CENTENARY
Acteur de théâtre et de cinéma britannique, il est surtout connu pour ses rôles dans les productions de la Hammer aux côtés de Christopher Lee, notamment celui du Baron Frankenstein, de Van Helsing ou encore de Sherlock Holmes. En mémoire d’un acteur à la gentillesse légendaire et au talent reconnu de tous, nous vous proposons de redécouvrir un film d’horreur rare en version restaurée pour célébrer le centenaire de sa naissance.
 
Corruption
De Robert Hartford-Davis
Avec Peter Cushing, Sue Lloyd, Noel Trevarthen, Kate O’Mara
Royaume-Uni – 1968 – 1h31 – VOST – DCP
Peter Cushing incarne un savant fou, prêt à tout pour permettre au visage brulé de sa fiancée de retrouver sa beauté d’antan. Non sans rappeler Lesyeux sans visage de Georges Franju ou L’horrible Docteur Orlofde Jess Franco, Corruption permet de voir Peter Cushing incarner un rôle d’une inhabituelle violence dont l’intrigue se déroule pendant les « swinging sixties » contrairement à ses films gothiques pour la Hammer.
 
ÉVÉNEMENTS
VILLAGE FANTASTIQUE:
DU 13 AU 21 SEPTEMBRE PLACE DES MEUNIERS
Stands d’exposants (livres, comics, affiches de ciné, artisanat), buvette, apéros-mix : le lieu à ne pas manquer pendant le festival !
Animations pour les enfants les mercredi, samedi et dimanche.
 
ZOMBIE WALK :
SAMEDI 14 SEPTEMBRE DE 14H À 19H Après un record de 3500 zombies dans les rues de la capitale alsacienneen 2012, l’invasion continue. Guidés par la Fanfare d’Outre-Tombe, les zombies déambuleront à nouveau dans les rues et finiront en musique sur la Place de la Bourse pour un Apéro-Zombie à réveiller les morts !
 
CINE-CONCERT PAR EUNICE MARTINS (PIANISTE) ET ABRIL PADILLA (BRUITEUSE) :
MERCREDI 18 SEPTEMBRE À 21H À L’AUBETTE
Der Student Von Prag (L’étudiant de Prague)
De Henrik Galeen
Avec Conrad Veidt, Elizza La Porta, Fritz Alberti, Agnes Esterhazy
Allemagne – 1926 – 1h43 – Muet – 35mm
Un jeune étudiant pauvre et amoureux se voit proposer un étrange marché : un vieux sorcier lui propose de lui offrir une fortune en échange d’un objet de sa chambre. Remake du film de Stellan Rye et Paul Wegener de 1913, cette version est portée par Conrad Veidt, acteur emblématique du mouvement expressionniste.
 
MASTER CLASS SUR LES GÉNÉRIQUES DE FILMS PAR LAURENCE MOINEREAU:
VENDREDI 20 SEPTEMBRE DE 9H À 12H AU STAR ST EXUPÉRY
On peut définir le générique, en premier lieu, comme une simple liste : celle des personnes ayant collaboré, à divers titres à la fabrication d’un film (auteurs, techniciens). Il est cependant devenu, au fil de l’histoire du cinéma,bien plus que cela : une véritable séquence, à la fois autonome et indissociable du film, une figure imposée qui mêle l’écrit et l’image et s’offre à toutes les expérimentations graphiques, un lieu de signature du cinéaste qui renvoie, de diverses façons, à la genèse du film, et évoque l’envers du décor, un espace de transition qui détermine l’entrée du spectateur dans la fiction, et en accompagne la sortie …
Cette conférence privilégiera l’analyse d’exemples, pour évoquer à travers eux la diversité des formes adoptées par le générique et la multiplicité de ses fonctions, et mettre en évidence l’importance de ses liens avec le récit.
Laurence Moinereau
Maître de conférences en Etudes cinématographiques à l’université de Poitiers, Laurence Moinereau a consacré sa thèse à l’étude des génériques de films, et en a tiré un ouvrage, Le générique de film. De la lettre à la figure, paru aux PUR en mai 2009.
 
EXPOSITION RETRO GAMING JEUX VIDÉO ET CINÉMA
DU 9 AU 21 SEPTEMBRE DE 9H À 18H AU CAUE DU BAS-RHIN
Un voyage à travers l’histoire du jeu vidéo proposé par Ludus Académie. Vous pourrez rejouer aux jeux vidéo adaptés de films ou ayant donné des adaptations cinématographiques sur des consoles emblématiques (Nes, Super Nes, Mega Drive, PS1…).
 
EXPOSITION ET DÉDICACE AVEC ERIC POWELL
JEUDI 19 SEPTEMBRE À L’AUBETTE
Eric Powell est un artiste autodidacte né et vivant à Nashville. Il décide d’opter pour une carrière d’auteur de comics de manière à ne pas devoir quitter sa maison ! Depuis 1995, il a collaboré avec Marvel, DC Comics et plus notablement avec Dark Horse. Maisc’est avec son propre titre, The Goon, qu’il rencontre le succès. L’humour noir et décalé de cette série fait mouche, et après quelques numéros publiés à compte d’auteur sous le label Albatross, Dark Horse reprend la série. The Goon est en cours d’adaptation au cinéma par le studio Blur et David Fincher. Il a également réalisé Chimichang, une série tendre tout public dans laquelle il fait admirer tout son humour et son talent.
En partenariat avec les Bibliothèques Idéales, rencontre exceptionnelle avec Eric Powell et Thierry Mornet, responsable éditorial Comics chez Delcourt et auteur de l’ouvrage de référence
Comics, Les indispensables de la BD américaine (2012 Huginn & Munnin).
 
IDIUM GAME CONTEST
En partenariat avec Ludus Académie le festival lance une compétition pour les créateurs de jeux-vidéo indépendants: l’Indium Game Contest (IGC). Jeux vidéo et cinéma ayant une bonne dose d’ADN en commun, il était tout naturel de nous lancer dans cette aventure et de soutenir la création de jeux comme nous soutenons celle des films. Ainsi, cette compétition a pour but de mettre en lumière la qualité des jeux indépendants, leur créativité et leur originalité en tant qu’œuvres artistiques.
Les projets retenus seront présentés au public du 13 au 22 septembre 2013 et seront en compétition pour plusieurs prix définis au moment de la sélection finale.
Le jury sera composé de professionnels, de représentants de l’industrie du jeu, de développeurs, d’artistes et de journalistes spécialisés…

Auteur

Mary

Mère de 2 enfants, passionnée de survie, experte en techniques de combat de spray et en maniement de seringue, se dresse contre la bêtise, l'égocentrisme, et... les zombies, parce que, sans déconner, July a raison, ça va nous tomber dessus !

Articles relatifs

1 Commentaire

  1. Super article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*