Survie — 21 octobre 2013
Complément d’information sur les cours de survie en ligne

 

Mon anglais étant un peu rouillé, je crois nécessaire de vous apporter des compléments d’information scientifiques sur la psychologie, qui eux, ne sont pas encore rouillés.

Abraham Maslow est un psychologue américain  (01/04/1908- 08/06/1970) qui reste une référence dans le milieu de la psychologie et de l’analyse car il a été le premier à avoir une approche humaniste et est à l’origine d’une théorie de la hiérarchisation des besoins humains schématiquement et trop vite résumée en une pyramide des besoins. Pour les psychothérapeutes actuels, il est l’initiateur de la psychologie humaniste et le précurseur de la psychologie transpersonnelle (discipline visant à faire une synthèse de la spiritualité authentique et de la science), longtemps considérée comme fantaisiste par les scientifiques et aujourd’hui intégrée par les écoles psychologiques classiques.

Ayant été infectée récemment et en temps que débutante parmi vous, j’ai mis un point d’honneur à me documenter au mieux et au plus vite et dans ce but, je me suis fait ce week-end les 3 premières séries de The Walking Dead. Contrairement à certains d’entre vous, si j’ai aimé autant que vous la saison 1, j’ai également beaucoup apprécié les saisons 2 et 3 qui, si elles présentent moins d’action, présentent une approche des réactions humaines pour moi très intéressante. Moins de zombies, moins d’action, moins de suspense, mais tellement de psychologie réellement étudiée et qui nous donne un aperçu assez juste sur ce qui se passerait réellement en cas d’apocalypse quel qu’en soit le motif, et sur ce que nous devrions affronter psychologiquement, sur ce que nous deviendrions réellement.

Comme il serait trop long et sans doute trop ennuyeux de vous exposer l’ensemble du travail de Maslow,  je vous précise juste qu’il propose de plus une étude sociologique de la spiritualité dans laquelle il classifie avec beaucoup de finesse les différentes manifestations paroxystiques. Sa démarche est celle d’un scientifique qui approche globalement une dimension religieuse à l’échelle macroscopique, comme un sociologue ou comme un ethnologue, et qui use ensuite d’une analyse psychologique pour aborder l’échelle microscopique de l’expérience paroxystique. et je vous livre simplement la pyramide des besoins qui, à mon avis, a une chance d’être développée, au moins dans ses applications et ses implications,  dans les cours suivants.

Pyramide des besoins :

1) les besoins individuels et physiologiques de tout être vivant : respirer, boire, manger, excréter, se reposer

2) les besoins collectifs de tous les êtres vivants, espèce par espèce, essentiellement les besoins de sécurité et de protection : communiquer, être en sécurité, se reproduire

Ce sont là les besoins naturels.

3) les besoins d’appartenance, besoins sociaux qui reflètent la volonté de faire partie d’une famille, d’un groupe, d’une tribu

4) les besoins psychologiques de tous les humains (besoins de l’espèce homo sapiens) en particulier l’estime de soi : reconnaissance, partage, estime de soi, dépassement

5) au sommet de la hiérarchie, les besoins d’auto-accomplissement (qui renvoient au désir de se réaliser soi-même à travers une œuvre, un engagement),besoins personnels de l’être homo sapiens : liberté, métaphysique

Et ce sont là les besoins culturels.

Représentation dynamique de la hiérarchie des besoins.

  •      Besoins physiologiques en vert foncé
  •      Besoins de sécurité en vert clair
  •      Besoins d’appartenance en jaune
  •      Besoins d’estime de soi en orange
  •      Besoin d’accomplissement de soi en rouge

Maslow estime que les besoins élémentaires (physiologiques et de sécurité) étant satisfaits, l’être humain cherche ensuite à satisfaire les autres besoins d’ordre supérieur de façon à alimenter sans cesse sa motivation mais qu’un besoin d’ordre supérieur ne peut être satisfait que si les précédents le sont.

Voilà, je terminerai juste par une de ses phrases célèbres :

« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »

Je suppose que l’on est tenté, si le seul outil que l’on a est un marteau, de tout considérer comme un clou !

Je vous laisse donc méditer sur cette phrase, pour me plonger dans la traduction du module 2 qui sort à 14h et que je vous livre dimanche prochain à 8h sans faute !

 

Auteur

Mary

Mère de 2 enfants, passionnée de survie, experte en techniques de combat de spray et en maniement de seringue, se dresse contre la bêtise, l'égocentrisme, et... les zombies, parce que, sans déconner, July a raison, ça va nous tomber dessus !

Articles relatifs

2 Commentaires

  1. merciiiiiiiiiiiiiiiiiii!!!!!!

  2. De rien !!!! C’est un plaisir, il y a un second volet au module 1, je viens de le mettre en ligne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*