Actu Survie Dossiers News Survie — 12 novembre 2013
Cours de survie en ligne Module 3 Au delà des zombies

Module 3 : au delà des zombies

Des séquences supplémentaires, derrières les scènes, et autres informations amusantes que nous espérons que vous apprécierez.

Pour votre plaisir, notre faculté a envisagé une invasion de zombie sur un grand campus universitaire comme Irvine UC. Allons tous nous cacher dans le département de Physique!

Image de prévisualisation YouTube

“Bienvenue de nouveau à “Au-delà des zombies”, la table ronde de notre faculté. Nous sommes maintenant au module 3 et nous nous sommes penchés sur différents modèles de société. Maintenant en parlant de modèle de société et même de communauté, j’ai une bonne question pour vous tous, qui travaillez sur le campus universitaire. Comment pensez-vous que se déroulerait une apocalypse zombie sur un grand campus universitaire ? Qu’est-ce qui serait envahi en premier ? Les dortoirs ? Les salles de classe ? Les bureaux ? Quel serait le meilleur endroit pour se cacher ? Des idées ?

- Je pense qu’un campus universitaire est un endroit terrible en cas d’infection zombie. Il faudrait se cacher tout de suite. Je pense que les grandes salles de classe seraient les pires pour être infecté. Les dortoirs ne sont pas mieux, on voit déjà beaucoup de maladies réelles se propager à travers les dortoirs et ce serait un endroit terrible en cas d’infection zombie. Donc si je devais choisir un endroit, je choisirai probablement le bureau de physique surement parce qu’ils le désertent comme Mike le mentionnait plus tôt. Mais, oui, je pense que le campus ne serait pas un bon endroit où se trouver. Je partirais le plus vite que je pourrais !

- L’autre problème que nous avons avec le campus universitaire est, en cas d’invasion, le temps de réponse. Parce qu’ils vont appeler le comité de la faculté, ils vont tous être en désaccord sur quelle serait la meilleure solution, et ils vont nommer un groupe de travail d’études, et se poser la question de savoir si c’est vraiment une apocalypse zombie, de quelle est la meilleure solution, de ce que nous avons fait dans le passé en cas d’apocalypse zombie, vous savez, revoir les rapports etc… Donc la réponse avec une certaine sous-culture de l’université à ce sujet pourrait être lente. Je pense que la sécurité du campus répondra beaucoup plus rapidement.

Excellent ! Les filles ?

- Oui, je suis d’accord que ce sera plus rapide sur le campus spécialement dans les résidences universitaires où les étudiants résident 24h sur 24. Donc cela se disperserait très rapidement parce que les gens sont là tout le temps. Donc je pense aussi que le mieux serait peut-être d’aller dans un endroit isolé ou ce que je pense, mais parce que mon jugement est biaisé, c’est que je courrais au département de santé publique parce qu’il y a un état de préparation,  il y a une équipe. Ce que je veux dire peut-être est qu’ils sauraient probablement quoi faire. Donc je courrais probablement là-bas mais dans le cas où tout me monde courrait là-bas, ce serait écrasant aussi, ce ne serait pas possible parce que c’est un endroit concentré et condensé. Ils sont 35000 étudiants sur le campus et s’il y a une dissémination rapide, il n’y a pas de possibilité d’isolation, ni de mise en quarantaine. Donc il serait difficile de s’échapper. Donc je pense que ça irait très très vite.

Vous mentionnez qu’en santé publique, Zuzana, tout le monde serait préparé. Vous voulez dire que vos gars ont toute une bande de kits de préparation en cas de désastre ?

- Oui, nous les avons. Chaque professeur a actuellement son propre sac de préparation et tout. Oui, nous les avons. Et il y a aussi en provenance du département de santé publique des informations : cela commence par la sensibilisation aux tremblements de terre qui doit être le 17 octobre. Donc chacun d’entre nous aurons un sac et une préparation, pas seulement à la maison mais aussi au bureau. Donc nous avons reçu ce beau sac du département pour la préparation. Nous sommes prêts, n’importe quand. Venez avec nous ! Ils ne vous préparent jamais en sciences ?

- Et bien d’une certaine façon, nous avons, je pense, un niveau décent de préparation à cause des urgences de laboratoire. Donc les labos sont équipés parce qu’indépendamment d’une urgence majeure large, comme un tremblement de terre ou quelque chose de similaire, on doit avoir des labos individuels avec leurs propres kits de réponses, et quand vous allez sur des questions comme l’eau ou le stockage de l’eau, beaucoup d’entre eux ont leur propre source d’eau séparée ou de chauffage, de générateurs de ressources, parce que dans des sciences différentes, il y a souvent des expériences très sensibles, et si nous perdons en intensité de courant, nous perdons beaucoup d’argent. Donc nous avons cette chance d’avoir des générateurs d’électricité ou d’autres choses pour la recherche en sciences qui peuvent être très utiles.

Oui, c’est très sensé. Joanne, et vous avec votre entrainement de sciences sociales ? Une idée de ce qui pourrait être sûr dans un campus ou de comment vous pensez que cela pourrait se disséminer ?

- Et bien j’étais en train de penser à un cours dans une salle avec 400 ou 200 étudiants et les zombies qui débarquent. Je sais que j’ai 400 téléphones portables dans la salle, qui posteront tous sur Facebook en premier lieu que nous sommes envahis par les zombies, et qui secondairement composeront, j’ai bon espoir, le 911, la sécurité du campus sera alertée et j’ai bon espoir que nous obtiendrons quelque chose pour autant qu’il y ait un plan. En ce qui me concerne, fermer les portes, c’est le seul plan que j’ai.

Absolument. Merci de votre participation et rendez-vous la semaine prochaine pour la table ronde du module 4 et un peu plus de fun avec notre faculté.”

 

 Est-il éthique de tuer des zombies ?

Le Docteur Brandon Brown revient avec une réflexion brève sur est-il éthique ou non de tuer des zombies. Que pensez-vous ?

Image de prévisualisation YouTube

“Nous voici de retour avec le Dr Brown. Merci à vous de partager vos informations dans notre discussion. Nous avons une question spécifique pour vous. Je sais que vous avez fait beaucoup de recherches sur l’éthique et donc j’aimerais savoir s’il est moral de tuer un zombie.

- Bien sûr, merci Zuzana pour cette question. Donc, la moralité doit faire la différence entre ce qui est vrai et ce qui est faux. En ce qui concerne les zombies, ils n’ont pas nécessairement de personnalité, ils n’ont pas de sentiments, ils sont en fait des morts-vivants. Donc vous pouvez voir quelqu’un que vous connaissiez quand il était en vie, pour qui vous aviez des sentiments. Comment puis-je faire cela ? Comment puis-je retuer quelque chose de déjà mort si j’ai ces sentiments ? Mais nous devons considérer les zombies peut-être plus comme des machines que nous pouvons allumer ou éteindre parce que cela n’a rien à voir avec la personne que vous connaissiez avant. Un zombie est quelque chose de différent. Donc nous ne sommes pas trop concernés par la moralité quand nous parlons de zombies.

Merci d’avoir partagé cette information avec nous. Je pense qu’il était tout à fait important pour les étudiants qui nous écoutent de savoir cela. Merci.”

 

 

 

Auteur

Mary

Mère de 2 enfants, passionnée de survie, experte en techniques de combat de spray et en maniement de seringue, se dresse contre la bêtise, l'égocentrisme, et... les zombies, parce que, sans déconner, July a raison, ça va nous tomber dessus !

Articles relatifs

1 Commentaire

  1. c’est vrai, ce serait très rapide. Alors quitte un devoir rester sur place un temps indéterminé, j’opterais plus pour la salle de cantine ou les cuisines. Mais ne connaissant pas les lieux, pour commencer, je fermerais toutes les portes. ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*