Actu Survie Dossiers News Survie — 23 novembre 2013
Cours de survie en ligne Module 5 Pensez à cela

Module 5 Pensez à cela

Le Docteur Joanne Christopherson applique le concept de modélisation dynamique à la diffusion de quelque chose d’autre que la maladie.

Image de prévisualisation YouTube

“Wow! Les modèles de populations de Sarah sont étonnants et ses graphiques me sidèrent. Bien, pensons à l’application de ces modèles, ces modèles de population, à quelque chose de moins effrayant, par exemple au concept d’un “meme”. Un ”meme” est une pièce d’information culturelle qui est passée d’un humain à un autre. C’est une théorie développée par Richard Dawkins dans son livre The Selfish Gene. Cela prend beaucoup beaucoup de temps aux humains d’effectuer des changements génétiques alors que les changements culturels sont très très rapides. Donc un ”meme” est analogue à un gène. Il vient du monde, de la mémoire, de la mémoire du monde en grec. Et nous pouvons penser à lui comme étant une petite unité de mémoire et qui voyage de cerveau en cerveau. Et un ”meme” agit comme un gène. Il passe à travers la société ou juste meurt de lui-même. Voyons quelques exemples de “meme”, ce peut être la boule à zéro, un tatouage, des différences culturelles dans la façon de faire plein d’objets fabriqués, une croyance politique, une religion. Avec l’ascension des médias sociaux, nous entendons parler d’évènements ou d’idées ou d’images qui deviennent virales. Cet aspect viral peut être modelé par le modèle de population comme celui de Sarah. Une autre application intéressante du modèle de population de Sarah est d’utiliser un logiciel d’informations géographiques pour faire une carte des invasions zombies. J’ai mis plus bas un lien vers un article intéressant de Edward Gonzalez-Tennant, Professeur d’anthropologie  à l’université de Monmouth dans le New Jersey.  Il utilise la cartographie zombie dans ses classes de GIS pour garder ses classes intéressées et vivantes,  il utilise le logiciel ArcGIS, et fait pour nous une cartographie des épidémies zombies à Atlanta. La progression est de 5 miles par heure et sa carte montre ce qui arrive sur 24 heures. Maintenant si vous pensez que 5 miles à l’heure est un peu rapide pour des zombies, nous pouvons le ralentir et penser et bien c’est la population après 3 jours, ce qui est à peu près le temps qu’il a fallu à Rick pour sortir de son coma. Donc à la fin du pilote, nous avons ce magnifique zoom arrière des zombies dans les rues, et des tanks, et il y en a tellement, et vous savez, basé sur ce modèle de population, et basé sur la carte, c’est tout à fait réaliste. “

Readings and Resources

Auteur

Mary

Mère de 2 enfants, passionnée de survie, experte en techniques de combat de spray et en maniement de seringue, se dresse contre la bêtise, l'égocentrisme, et... les zombies, parce que, sans déconner, July a raison, ça va nous tomber dessus !

Articles relatifs

1 Commentaire

  1. 5 miles par heure me sembles un bon chiffre à retenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*