Actu Survie Dossiers News Survie — 03 décembre 2013
Cours de survie en ligne Module 6 Cours 2

Module 6 Cours 2

Comme l’environnement change pour les survivants, les sources alimentaires deviennent plus limitées. Dans ce cours, le Docteur Bic discute les avantages d’un régime végétarien donné quand les survivants ne peuvent plus compter sur des animaux comme source alimentaire sûre.

Image de prévisualisation YouTube

“Bienvenue dans le cours 2 : l’alphabétisation nutritionnelle. Je voudrais partager avec vous une citation d’Hippocrate, le père de la Médecine “Votre nourriture sera votre médecine”. Maintenant j’ai une question pour vous. Que pensez-vous des bienfaits de guérison de l’alimentation ? Y pensez-vous quand vous mangez votre nourriture, ou la mangez-vous seulement en fonction de son goût ? en fonction de la capacité de votre palais d’apprécier cette nourriture ? Pensez-y et regardez cette diapositive. Il y a plein de couleurs Vous pouvez voir là une multitude de fruits, légumes, céréales, féculents, noix et graines divers et variés, et toute cette nourriture est de haute qualité, et riche en couleurs, et riche aussi en anti-oxydants. Maintenant si nous parlons de post-apocalypse, au début de la série, il y avait de la nourriture. Vous les voyez sourire sur cette diapo, ils sont heureux, ils n’ont pas faim, il y a plein de nourriture sur la table. Mais que va-t-il se passer à long terme ? Dans le cours 1, nous avons parlé de malnutrition et oui, cela pourra être un problème avec la sous-nutrition à long terme. Ici, sur la diapo suivante, vous pouvez voir qu’il n’y a pas assez de nourriture. Que vont manger les survivants en cas d’apocalypse ? Ils peuvent manger de la nourriture qui est disponible dans la nature, dans la forêt. Donc ils peuvent manger des animaux sauvages, des écureuils. J’ai une question pour vous. Qu’en pensez-vous ? Est-ce de la nourriture saine ? Et bien, nous ne savons pas. Nous ne savons pas si la maladie n’a pas atteint les animaux sauvages. Certains animaux peuvent mourir mais certains autres peuvent transmettre la maladie aux êtres humains, la même maladie ou un autre type de maladie. Vous êtes probablement étonnées par cela, la consommation de produits animaux infectés. Donc quels sont les choix ? Quelles sont les alternatives pour les survivants ? C’est de trouver une autre source de nourriture et celle-ci peut être basée sur des plantes, une nourriture végétarienne. Pensez-vous que cela soit sain ? Pouvez-vous survivre avec ce type de nourriture ? Est-elle bonne pour votre santé ? J’aimerais aborder ici et tenter de répondre à toutes ces questions. Sur cette diapo, vous avez la description des bienfaits du régime végétarien :

- moins de graisses totales et moins de graisses saturées

- un ratio relativement élevé de graisses polyinsaturées par rapport aux graisses saturées

- un bon ratio d’acides gras omega 6 par rapport aux acides gras omega 3

- moins de cholestérol

- plus de fibres diététiques

- plus de potassium et de magnésium

Vous voyez cela ? Le régime végétarien a un taux élevé d’anti-oxydants, est une bonne sources d’acide gras omega 6, un taux bas de graisses saturées et une bonne source de fibres diététiques. Spécialement pour les problèmes de maux de tête, le régime végétarien a un fort taux de magnésium ce qui est très utile. Donc il semble qu’il y ait beaucoup de composants bienfaisants dans le régime végétarien. De même, l’Association Américaine contre le Diabète, en 2003 affirmait “Un régime végétarien approprié et planifié est très bon pour la santé, nutritionnellement adéquat, et apporte des bénéfices dans la prévention et le traitement de certaines maladies”. Ceci est très important à savoir. Nous n’avons pas besoin de nous faire du souci pour les survivants, parce que maintenant, nous savons que les survivants, en temps d’apocalypse, ont une chance de survivre et de rester en bonne santé. Ils ont juste besoin de savoir quel type de nourriture basée sur les plantes ils ont besoin de collecter et de trouver dans la nature, dans la forêt et s’ils décident de faire de l’agriculture, quel type de nourriture ils doivent récolter. J’aimerais partager avec vous la pyramide végétarienne.

Elle est issue de sources scientifiques, vous pouvez voir qu’elle décrit les portions de graines, de soja, de légumes, de fruits, de noix, d’huiles végétales, et les portions sont moindres en haut de la pyramide. J’aimerais que vous notiez aussi qu’en bas de la pyramide, il y a des recommandations pour l’eau, l’exercice, et l’exposition au soleil. Cela vous aidera à recevoir assez de vitamines D3, la vitamine D active. Basé sur la pyramide végétarienne, nous pouvons être d’accord sur le fait qu’en cas d’apocalypse, et s’il n’y a pas de nourriture animale saine à consommer, nous pouvons nous tourner vers la nourriture végétarienne, en avoir tous les bienfaits, être en bonne santé et survivre.

Regardons maintenant My Plate sur la diapo. C’est un guide courant pour manger sainement édité en 2011 par le département d’Agriculture des USA. Il remplace la pyramide végétarienne précédente. Vous pouvez voir sur la diapo la portion de chaque ingrédient de votre assiette : céréales, fruits, légumes, et protéines. Maintenant j’aimerais vous demander à quoi ressemble votre assiette ? Ressemble-t-elle à celle-ci ? Maintenant, nous pouvons rentrer plus en détail dans la description de My Plate. C’est la version de l’Université d’Harvard.

Comme vous pouvez le constater, il y a aussi des fruits, des légumes, des graines entières et des protéines.Sur la diapo suivante, nous voyons un changement radical basé sur la littérature scientifique. L’auteur de ce graphique affirme que les avancées scientifiques récentes semblent avoir mis en évidence un changement radical. Une diététique largement basée sur une nourriture fade, comme un régime végétarien bien équilibré, est prouvée comme améliorant la santé et non comme causant des maladies, à l’opposé d’un régime basé sur la viande. Aussi, quand vous regardez la courbe verte, la courbe végétarienne, vous pouvez voir qu’il y a un risque moindre en cas de déficience, et un risque moindre en cas d’excès. Qu’est-ce que cela signifie ? Rappelez-vous du cours 1, nous discutions de la malnutrition sous ses deux formes, sous-nutrition est sur-nutrition. Donc ce graphique nous montre la connexion avec la nourriture végétarienne qui présente un risque moindre de nutriments manquants et d’épuisement, et qui présente aussi un risque moindre d’excès, et diminue le risque d’obésité. Maintenant, je voudrais partager avec vous un exemple d’application du régime végétarien. L’étude scientifique a été faite sur 652 participants diabétiques soumis à un régime végétarien. Comprenez bien que le mot régime végétarien parle d’un régime végétarien planifié et équilibré. Le résultat montre que certains participants pourraient cesser l’insuline, d’autres pourraient arrêter les médicaments, certains amélioraient leur santé et d’autres diminuaient leur poids. Ce dernier point est aussi très important car l’obésité est très fortement corrélée au diabète. Donc en diminuant le poids, on diminue les symptômes du diabète et on améliore la qualité de vie. Juste un commentaire, quand nous parlons de régime végétarien équilibré, cela veut dire une variété de nourriture basée sur les plantes et pas seulement de manger des chips de pommes de terre toute la journée. Maintenant parlons d’un bon régime alimentaire et j’aimerais vous poser quelques questions :

- Combien avez-vous mangé d’ingrédients différents dans les dernières 24h ? avez-vous pris des légumes, des fruits, des graines, des féculents et des noix ? Dans la dernière semaine ?

- Combien avez-vous bu de verres d’eau dans la journée ? Vous vous demandez pourquoi je vous pose cette question ? Et bien si vous commencez à vous sentir fatigué ou à avoir mal à la tête, ce sont les premiers symptômes d’une déshydratation. Buvez un ou deux verres d’eau et observez comment vous vous sentez.

- Finissez-vous généralement votre repas en moins de 10mn ? Si vous répondez oui, c’est que vous n’absorbez assez de plantes. Pourquoi ? Parce que ça veut dire que vous n’utilisez pas assez votre salive et que les enzymes de votre salive sont nécessaires pour débuter correctement la première étape de l’absorption et de la digestion de votre nourriture. Vous devez manger lentement et mâcher correctement votre nourriture pour laisser votre salive travailler sur votre nourriture. Vous vous demandez probablement pourquoi ? Et bien, si vous mangez rapidement, vous ne pouvez pas absorber tous les nutriments importants et vous pouvez augmenter le risque de déficience de certains nutriments au long cours.

- Regardez-vous la télé en mangeant ? Si vous le faites, il y a deux problèmes : le premier est que si vous regardez la publicité à la télévision, la plupart du temps ils nous montrent de la nourriture grasse et de la nourriture très sucrée, et vous pouvez être influencé par ce visuel et vous préparez ce type de nourriture et ne pas manger de nourriture saine. Le deuxième est que vous êtes si absorbé par ce que vous regardez que vous ne réalisez pas que vous avez fini votre assiette et que vous avez l’impression que vous avez encore faim et vous vous resservez. Cela entraîne une suralimentation.

- Combien de verres de soda buvez-vous par jour ? Pourquoi ? Parce que si vous en buvez beaucoup, vous oubliez probablement de boire de l’eau et vous ne consommez pas assez d’eau par jour. Rappelez vous que votre corps consiste en approximativement 60% d’eau.

Maintenant passons à la diapo suivante. Combien de fois mangez-vous ces ingrédients : avocats, huile d’olive, graines de lin, produits à base de soja, légumes, fruits, graines ou pain, thé, herbes aromatiques, haricot blanc ou fèves ? Combien de fois par semaine ? Par exemple, les graines de lin sont une excellente source d’acides gras oméga 3, de même que l’avocat. Les produits à base de soja, le thé vert, les légumes comme les brocolis, les germes, les choux fleurs, les haricots, les légumineuses, et les graines, les fruits comme les citrons, les oranges, et certaines baies ont des vertus thérapeutiques et sont de bonnes sources de vitamines, de minéraux et de phytochimiques.

Sur cette diapositive, vous pouvez voir la différence entre la farine entière et la farine blanche. Vous savez probablement que la farine complète est bonne pour vous, mais savez-vous pourquoi ? Elle contient 96% de vitamine E en plus, 78% de fibres et de magnésium en plus, 58% de cuivre en plus, 37% de folacine en plus, 82% de vitamine B6 en plus, 72% de chrome en plus, 52% de zinc en plus, et 80% de sélénium en plus. Vous consommez donc plus de vitamines et de minéraux. La farine blanche perd ces vitamines et ces minéraux par le processus de blanchiment. Donc que choisirez-vous la prochaine fois ? J’espère que ce sera de la farine complète. Savez-vous que les bonnes sources de vitamines C ne sont pas forcément des jus ? S’il vous plait ne me dites pas que c’est le jus d’orange. Je veux vous montrer qu’il y a beaucoup de sources de vitamine C : une tasse de fraises, 84mg de Vit C, 1/2 papaye 188mg, 1/2 tasse de brocoli bouilli 58mg, 1/2 tasse de choux fleurs vapeur 36mg, 1/2 mandarine 26mg, 1/2 pamplemousse 47mg, 1/2 tasse de raisin noir 101mg, 1/2 goyave 165mg, 1 tasse de melon 68mg, 1 poivron jaune cru 341mg.

Maintenant parlons des herbes : ail, origan, cèleri, lin, gingembre, cumin, menthe, cardamone, coriandre, oignons, fenouil, anis, persil, cumin, curcuma, aneth, romarin, réglisse, mélanges d’épices, basilic, poivre. Certaines vous paraissent-elles familières ? En consommez-vous régulièrement ? Vous vous demandez sans doute pourquoi nous devons les consommer ? Et bien il y a une citation : “Les herbes sont les amies des physiciens et la fierté des cuisiniers”. Un exemple d’une boisson géniale est de mixer une ou deux pommes, un citron, un petit morceau de gingembre, et une ou deux tasses d’eau et d’ajouter à la fin un peu de curcuma et de poivre de piment. Avec la diapo suivante, nous allons apprendre pourquoi la consommation d’herbes et cette boisson peuvent être importantes. Quelles sont les vertus de ces plantes ? En premier lieu, elles ont une action anti-inflammatoire, elles peuvent vous aider à améliorer votre système immunitaire et à diminuer le risque de maladies virales ou bactériennes. Deuxièmement, elles ont une action antioxydante. Vous avez surement entendu parler des radicaux libres. Que sont les radicaux libres ? Ce sont des électrons libres qui endommagent les tissus et augmentent le risque de maladies chroniques. Donc, en consommant des herbes à propriétés antioxydantes, vous êtes capables de diminuer le taux de radicaux libres et de diminuer le risque de dommages tissulaires. Troisièmement leur activité anti-tumorale. Qu’est-ce que c’est ? Et bien chaque jour, il y a quelques cellules cancéreuses qui sont produites dans notre corps. Si nous avons un système immunitaire qui fonctionne bien, qui surveille, reconnait la cellule cancéreuse, et la détruit. Chaque cellule cancéreuse peut être détruite, et la formation de cellules cancéreuses peut être minimisée. L’activité anti-tumorale est corrélée avec l’amélioration de composants du système immunitaire comme l’activité naturelle de nos cellules tueuses. Sur cette diapo, vous voyez les différents phytochimiques. Que sont les phytochimiques ? Phyto veut dire plantes et chimiques juste chimiques. Ce sont des composants des plantes. Quel est leur rôle ? C’est actuellement au système immunitaire par les plantes de prévenir l’invasion des virus et des pathogènes. Par exemple l’ail. Avez-vous observé combien de temps cela prend à l’ail pour pourrir ? Cela prend longtemps. Donc qu’est-ce qui est responsable de cela ? Ce sont les phytochimiques, en l’occurrence l’allium. Heureusement, quand vous consommez la plante, vous bénéficiez aussi des bienfaits des phytochimiques, nous sommes chanceux pour cela. Nous améliorons donc les fonctions de notre système immunitaire en consommant des phytochimiques. La connaissance de cela est très importante en situation d’urgence et en cas d’apocalypse. Nous parlions plus tôt de l’eau et de son importance.

Maintenant j’aimerais partager avec vous les dangers de la déshydratation :

- vieillissement: il progresse plus vite car nous sommes chroniquement privé d’eau.

- thermorégulation

- performances physiques

- performances cognitives

- délirium

- fonctionnement intestinal

- fonctionnement rénal

- fonctionnement cardiaque et hémodynamique

- maux de tête

- peau : élasticité et résistance

- maladies chroniques

Vous savez déjà que nous avons besoin de réapprovisionner notre corps après une activité physique. Les premiers signes de la déshydratation sont la fatigue et les maux de tête.Nos fonctions cognitives décroissent et nous sentons soudain que nous ne pouvons plus nous concentrer, étudier ou nous rappeler des choses. La confusion peut aussi être associée à la déshydratation. Les problèmes de constipation sont aussi consécutifs à la déshydratation. Des risques de calculs rénaux découlent de la déshydratation. La peau perd son élasticité. Et si nous n’avons pas une prise d’eau adéquate, nous pouvons avoir un problème de pression sanguine qui chute. La déshydratation augmente le risque de quelques maladies chroniques. Donc rappelez-vous, si vous commencez à vous sentir fatigué, buvez un ou deux verres d’eau. Donc pour les survivants, en cas d’apocalypse, avoir accès à de l’eau potable est extrêmement important.

Maintenant, jouons à un jeu. Vous êtes en période d’apocalypse et vous devez aller au magasin pour ramener de la nourriture au camp. Vous savez que vous avez peu de temps et vous n’avez qu’un seul sac. Et vous savez que vous devez rapporter quelque chose qui doit vous aider à rester en bonne santé et à effectuer les activités que vous devez effectuer. Et vous avez aussi besoin de stopper la faim. Donc regardez cette liste :

- conserve de lentilles

- sac de noix

- ananas en conserve

- abricots secs

- conserve de petits pois

- piments secs

- ail et clous de girofles

- barres de chocolat au lait

- biscuits fourrés

- chips de pomme de terre

- algues

- jus d’orange

- boissons gazeuses

Qu’allez-vous choisir ? réfléchissez ! sur la diapo suivante, je partage mes choix avec vous. Je prends les lentilles et les légumes pour avoir des protéines et des fibres alimentaires, je prends les noix pour les omega 3, quelques fruits pour les vitamines et les minéraux, je prends l’ail, c’est sur, c’est même mon premier choix pour améliorer mon système immunitaire, je prends les piments secs pour relancer mon système immunitaire, les algues aideront aussi mon système immunitaire avec des vitamines et des minéraux et le jus d’orange bien sur, essentiellement pour la vitamine C. Je laisse donc les chips, bonnes pour le goût mais pas pour la santé, parce que la nourriture est partiellement hydrogénée et que je vais juste augmenter mon taux de cholestérol, le chocolat au lait, qui a un bas niveau de poudre de cacao et par conséquent pas assez de phytochimiques que l’on trouve dans la poudre de cacao brute, les cookies parce qu’ils ont un haut taux de graisse hydrogénées et de sucre blanc, ce qui diminuerait définitivement mon système immunitaire et augmenterait mon risque de fonctionnement de bas niveau de mon système immunitaire. une bonne alternative serait, si c’était possible, de la mélasse (sucre roux) et je ne prendrais aucune boisson gazeuse. Je chercherais de l’eau, de l’eau buvable. Maintenant, je voudrais vous poser des questions. La réponse peut être vrai ou fausse.

- une nourriture équilibrée et d’autres changements de votre style de vie peuvent retarder le début ou ralentir le processus de détérioration cognitive lié à l’âge : VRAI

- un régime riche en graisses saturées peut être associé au déclin cognitif parmi une population âgée : VRAI

- un régime avec des niveaux élevés de flavonoïdes et d’antioxydants montre un potentiel pour un effet protecteur sur les fonctions cognitives : VRAI

- un facteur qui contribue au déclin dû à l’âge des performances cognitives augmente le stress oxydant : VRAI

Maintenant dites-moi quelles sont les bonnes sources alimentaires en vitamine B6 ? Vous savez déjà que vous avez besoin de vitamine B6 pour le bon fonctionnement du système nerveux et pour le bon fonctionnement des neurotransmetteurs comme la sérotonine et la dopamine. Ces neurotransmetteurs sont connectés avec votre bien être. Si ces neurotransmetteurs se contrebalancent, vous êtes de bonne humeur, vous vous sentez bien, vous dormez bien, votre dépression ou votre anxiété ne se manifeste pas ou peu, et vous n’avez pas mal à la tête. Que pensez-vous des sources ? Nous avons par exemple des figues, des pommes de terre, des lentilles, des bananes, des avocats, des pois chiches, des flocons d’avoine, du riz complet.

Quelles sont les recommandations pour une bonne santé ?

- diminution les calories en général pour diminuer le risque d’obésité. Soyez quand même surs d’équilibrer les apports en calories avec les dépenses en calories.

- suivre un régime végétarien bien équilibré avec une variété de fruits, de légumes, de haricots, de légumineuses et de graines. Vous connaissez déjà les avantages.

- diminuer la prise de nourriture toute prête, spécialement celle avec un fort taux de sucre, des arômes artificiels, des additifs, des conservateurs.

- augmenter la prise d’eau, c’est très important.

- diminuer la prise de protéines animales, spécialement en cas d’apocalypse, pour éviter la transmission de maladies des animaux aux humains par ingestion.

- augmenter l’activité physique.

- pratiquer des techniques de réduction du stress comme la relaxation, la méditation, la technique de pensée positive, 5 à 10mn par jour minimum.

- ajouter des compléments diététiques et botaniques car les plantes fraiches ne sont pas toujours disponibles. Il est possible que nous en nécessitions plus, en cas de pollution du sol, de l’air, de l’eau, pour protéger notre santé.

“Le temps viendra où nos descendants seront stupéfaits que nous n’ayons pas connus des choses qui sont si évidentes pour eux… La nature ne nous révèle pas ses mystères une fois pour toutes. ” C’est une citation du philosophe romancier Seneca. Je vous la livre parce que nous parlons de l’alphabétisation nutritionnelle et que c’est actuellement simple à appliquer. Donc je vous encourage à appliquer l’alphabétisation nutritionnelle dès maintenant. De telle sorte que nos descendants ne soient pas stupéfaits de pourquoi nous ne l’utilisions pas. “

Auteur

Mary

Mère de 2 enfants, passionnée de survie, experte en techniques de combat de spray et en maniement de seringue, se dresse contre la bêtise, l'égocentrisme, et... les zombies, parce que, sans déconner, July a raison, ça va nous tomber dessus !

Articles relatifs

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*