Actu Survie Dossiers News Survie — 05 décembre 2013
Cours de survie en ligne Module 6 Pensez à cela

Module 6 Pensez à cela

Le Conférencier Allison Hickey, Directeur exécutif de l’Association Américaine pour le Diabète du conté d’Orange, partage avec nous une similitude surprenante entre le virus zombie et le diabète.

Image de prévisualisation YouTube

” Cette semaine, nous avons eu beaucoup d’informations sur la nutrition, sur la bonne façon de manger, et aussi sur le type de nourriture qui peut nous aider à diminuer l’émergence de différents types de maladies. Dans notre série, tous les humains sont actuellement infectés par la maladie et ne montrent aucun symptômes. Quelque chose de similaire se produit actuellement dans notre société. Il y a une large portion de la population qui est à haut risque de développement d’un diabète, et peut-être qu’ils ont déjà un diabète actuellement mais qu’ils n’en montrent aucun symptôme, et qu’ils ne le savent peut-être pas. J’ai ici avec moi Allison Hickey, le Directeur exécutif de l’Association Américaine pour le Diabète et j’aimerais lui poser une question. Bonjour Allison et merci d’être là. J’ai une question pour vous. Que pensez-vous qu’est le rôle de la santé publique pour stopper ce problème d’épidémie de diabète ?

- Et bien je voudrais dire qu’avec l’Association Américaine pour le Diabète, nous avons réellement trois préoccupations : conscience, action, et évaluation quand nous regardons les maladies chroniques. Avec le diabète, il y a beaucoup de gens qui ne savent pas qu’ils sont diabétiques. Nous avons actuellement 26 millions d’américains qui sont diabétiques et 9 millions d’entre eux ne le savent même pas. D’un autre côté, nous avons 90 millions de personnes qui ont quelque chose que l’on appelle le pré-diabète. C’est le précurseur du diabète et la plupart d’entre eux ignorent qu’ils l’ont. Donc nous avons actuellement 90 millions de personnes dans la nature qui n’ont pas réellement d’indices sur le fait que leur futur sera le diabète à moins qu’ils fassent quelque chose pour cela. Donc, en prendre conscience est très très important. La conscience peut prendre différents chemins, et c’est la première marche. La première chose est de regarder si je suis une personne à risque. Quels sont les facteurs de risques ? Comme pour survivants avec les zombies, ils regardent quels sont leurs facteurs de risque. Ils sont à haut risque s’ils sortent la nuit. C’est la même chose avec les diabétiques, ils regardent quels sont leurs facteurs de risque. Il y a 4 principaux facteurs de risque. Le premier, ce sont les antécédents familiaux. Si vous avez une personne diabétique dans la famille, vous êtes une personne à haut risque pour le diabète. Le second est l’âge. Malheureusement, aucun d’entre nous ne pensons de cette façon. Le troisième est ethnique. Nous avons 4 populations à haut risque dans notre pays, les asiatiques, les américains de souche, les afro-américains et les latinos. Ils sont tous à plus haut risque pour le diabète que la population générale. Et le quatrième est l’obésité, un IMC haut ou le surpoids. Un IMC (indice de masse corporelle) haut, au-dessus de 25, est un surpoids. C’est le seul facteur sur lequel nous pouvons agir, et c’est là qu’interviennent la nutrition et l’exercice. Il est réellement vital que les gens fassent quelque chose, qu’ils le fassent maintenant, qu’ils planifient une nourriture saine, qu’ils regardent à quoi ressemble leur assiette, si elle comporte assez de légumes et de fruits, qui doivent représenter au moins la moitié de leur assiette. Seulement un quart de l’assiette doit être des protéines et le dernier quart doit être des carbohydrates complexes. Donc vérifier que votre assiette est véritablement composée ainsi est la vraie clé. Le second point est la sélection de la nourriture que vous avez et combien de fois vous mangez. Vous pouvez manger 5 petits repas dans la journée. Vous pouvez regardez ce que les survivants mangent : des produits naturels, des fruits naturels, des légumes naturels, des protéines naturelles et vous faire un régime basé sur ces éléments. Ils sont probablement en meilleure santé que nous ne le sommes. Nous avons nos fast food, nous avons nos plats préparés. Nous avons beaucoup de produits que nous mettons dans notre nourriture et qui ne sont pas bons pour nous. Donc, réellement, suivre la ligne d’un régime naturel est excellent pour la prévention. Nous savons aujourd’hui que 58% des diabètes de type 2 peuvent être évités, prévenus, ce qui est réellement une grande chance si vous y pensez, juste en se focalisant sur une nourriture saine et de l’exercice. Si les gens pratiquent 30mn d’exercice par jours, 5 jours par semaine, et mangent sainement, alors, ils auront repoussé cette maladie ou repoussé sa survenue beaucoup plus tard dans leur vie. C’est la clé. Enfin, l’évaluation est la dernière partie, connaître vos chiffres, pour connaître votre risque. Vous pouvez faire un test de risque sur notre site web diabetes.org. Vous pourrez y trouver la valeur de votre IMC.Vous pouvez y aller, faire vos calculs, et cela vous dira si tout va bien. Vous êtes maintenant conscients comme le sont les survivants. Ils sont tout le temps conscients de ce qu’ils font. Nous devrions faire cela aussi pour rester en bonne santé, pour vivre pleinement  une vie normale et en bonne santé.

Merci d’avoir partagé cette information avec nos auditeurs. Merci pour le parallèle entre la maladie qu’il est possible de voir dans la série et le diabète. Et tout cela ressemble à de la prévention. La prévention est la clé. Merci.”

American Diabetes Association. Diabetes Risk Test

Auteur

Mary

Mère de 2 enfants, passionnée de survie, experte en techniques de combat de spray et en maniement de seringue, se dresse contre la bêtise, l'égocentrisme, et... les zombies, parce que, sans déconner, July a raison, ça va nous tomber dessus !

Articles relatifs

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*