Actu Survie Dossiers News Survie — 08 novembre 2013
Cours de survie en ligne Université de Californie d’Irvine : module 2 : Cours 3

 

Module 2 : cours 3

Dans ce dernier cours du module 2, le Dr Bic partage avec nous son savoir sur l’émergence des maladies infectieuses, leur dispersion et comment tout cela est managé par les agences de santé publique mondiales.

Image de prévisualisation YouTube

” Bienvenue dans le cours 3 de santé publique : . Nous allons parler des chaines de causalité des maladies infectieuses et aussi des questions que nous devons nous poser sur les épidémies.

Les chaines de causalité comportent 3 poles : l’agent infectieux, l’hôte (nous) et l’environnement. Par exemple dans la série The Walking Dead, nous avons l’agent, habituellement un agent pathogène, là l’agent de la zombification, nous avons l’hôte, les humains non infectés mais qui peuvent l’être et l’environnement, qui est la multiplication de cette pathologie, ici la morsure. Donc quand nous parlons de la chaine de l’infection, si vous regardez la diapo, vous pouvez voir qu’elle inclue plusieurs composants : en cercle, nous avons l’endroit d’émergence de la maladie, la méthode de transmission, la porte d’entrée, l’hôte, l’agent pathogène, le réservoir de cet agent pathogène et retour à partir de ce réservoir au lieu d’émergence de la maladie. Dans une perspective de santé publique, si nous pouvons briser ce cercle à n’importe quel niveau, nous pouvons éliminer la dispersion de la maladie. Ce qui est très très important pour nous. Pourquoi ? Parce que si nous connaissons tous les composants qui se situent dans chaque niveau de ce cercle, nous pouvons stopper l’infection.Donc nous devons être attentifs.

- l’agent pathogène : quel est l’agent pathogène à l’origine de la maladie ? Quel est l’agent infectieux ? Une bactérie ? Un virus ? Un parasite ?

- le réservoir : Quel est-il ? ou peut vivre l’agent pathogène ? Nous pouvons aussi éliminer ce composant spécifique. Par exemple les rongeurs et les puces qui entraînent la peste. Les rongeurs sont le réservoir. Si on les élimine, on éradique la peste. Autre exemple Ratons laveurs et chauves-souris qui transmettent la rage.

- les moyens de transmission : sont-ils sexuels, viennent-ils de la nourriture ou encore d’une morsure de tique ? Pouvons-nous les changer ? Pouvons-nous les contrôler ?

- l’hôte et ses caractéristiques spécifiques : ce peut être par exemple améliorer le système de défense immunitaire de cet hôte.

Donc rappelez vous qu’interrompre cette chaine à n’importe quel niveau peut actuellement diminuer ou éliminer le processus de dissémination de cette maladie infectieuse.

Comment se propagent les maladies infectieuses ? Ça peut être par l’air, le contact, la contamination de l’air ou certains vecteurs (piqures de moustiques par exemple).

Comment pouvons-nous interrompre la chaine d’infection ?

- en tuant l’agent pathogènes en utilisant des médicaments comme des antibiotiques par exemple

- en éliminant le réservoir de l’agent pathogène

- en prévenant sa transmission : par exemple en se lavant les mains, en mettant les sujets infectés en quarantaine, en utilisant des préservatifs etc…

- en augmentant la résistance de l’hôte par son immunisation contre la maladie par différentes administrations de médicaments ou de vaccins mais aussi par la modification de son style de vie. Quand je parle de changement de style de vie, je veux dire la nutrition, la gestion du stress et l’activité physique parce que tout cela est corrélé à l’amélioration du système immunitaire.

Quelle est l’approche de santé publique pour les maladies infectieuses ? Il est très important de :

- définir le problème de santé publique

- identifier les facteurs de risque et trouver comment nous pouvons les minimiser. Nous appelons ça une intervention et c’est important

- développer et tester les niveaux d’intervention sur la population

- instrumenter les interventions

- contrôler les interventions

Pourquoi le contrôle des interventions est-il si important en santé publique ? parce qu’en se basant sur le contrôle et l’évaluation des interventions, on voit si nos stratégies ou la façon dont elles doivent être menées sont bonnes ou doivent être modifiées.

Cette diapositive vous montre la conquête des maladies infectieuses :

- au XIVème siècle, la mort noire, la peste bubonique. C’était réellement une maladie tueuse.

- au milieu du XIXème siècle la tuberculose

- le virus influenzae

- la diphtérie

- la fièvre thyphoïde

- la fièvre jaune

- le typhus

- le choléra

- la variole

- la rougeole

Comment est-il possible de venir à bout de toutes les maladies infectieuses ? La santé publique est investie dans cela. La santé publique est en action. Tous ces composants :

- la purification de l’eau

- une évacuation appropriée des eaux usées

- la pasteurisation du lait

- l’immunisation

- l’amélioration de la nutrition

- l’hygiène personnelle

- la découverte des antibiotiques et autres…

font partie de la conquête des maladies infectieuses.

Quand nous parlons de prévention en santé publique, c’est très important et je tiens à ce que vous en soyez conscients. Nous avons la prévention primaire, la prévention secondaire et la prévention tertiaire. Je sais que vous pensez probablement que la prévention, c’est de la prévention. Mais rappelez-vous que dans une perspective de santé publique, nous voulons améliorer la qualité de la vie. Donc nous devons :

- prévenir les maladies ce qui est du domaine de la prévention primaire

- mais aussi atténuer la sévérité des maladies, ce qui est du domaine de la prévention secondaire

- et enfin minimiser les handicaps et aider à la réinsertion, ce qui est du domaine de la prévention tertiaire

Maintenant nous allons parler de la résurgence des maladies infectieuses. Sur cette diapo nous avons la résurgence de certaines maladies récentes :

- SIDA : première découverte en 1981

- Ebola, hantavirus, West Nile virus, SRAS

- Maladie de Creuztfeld-Jacob

- Encéphalopathie bovine spongiforme

- Menaces de nouvelles bactéries développant une résistance aux antibiotiques

Donc comment arrivent-elles ? Que se passe-t-il ? Comment expliquer l’émergence de ces maladies ? Il est très important de trouver et de savoir ce qui mène à ces nouvelles maladies infectieuses et vous pouvez voir sur cette diapo qu’il y a des changements environnementaux qui mènent à ces nouvelles maladies infectieuses :

- les dommages écologiques entraînés par les activités humaines

- la proximité des contacts humains avec les animaux sauvages

- les pratiques modernes de l’agriculture

- les voyages internationaux

- la distribution internationale de nourriture et d’animaux exotiques

- l’effondrement des contraintes sociales sur les comportements sexuels et l’usage intraveineux de drogues

Donc les maladies dont nous nous croyions protégés parce qu’il n’y en avait pas chez nous émergent désormais à cause de cela. Donc que doit faire la santé publique ? Quelle est l’action de la santé publique ? Quelle est la réponse à l’émergence de ces maladies infectieuses ? Sur cette diapo, voici les réponses à l’émergence de ces maladies :

- une surveillance globale

- un rapport, un listing de ces maladies qui répertorie toutes ces maladies qui peuvent se répandre très rapidement. Par exemple si un patient va voir un médecin qui diagnostique une Hépatite A, le médecin doit déclarer obligatoirement cette hépatite A aux services de santé. C’est une maladie à déclaration obligatoire et le médecin traitant se doit d’alerter les services de santé. Pour cela, il est nécessaire d’effectuer une surveillance pour savoir si la maladie risque de se répandre et où le patient a attrapé la maladie. Il est aussi nécessaire de trouver l’agent, le réservoir, et éventuellement d’où vient la maladie.

- une amélioration de la capacité de la santé publique

- une surveillance vétérinaire

- une diminution de la consommation inappropriée d’antibiotiques

- un besoin de nouveaux vaccins

- un besoins de nouveaux médicaments antimicrobiens

- un contrôle des maladies transmises par des vecteurs ou des animaux

- et dans le futur une amélioration de la santé personnelle et l’utilisation de nouveaux styles de vie. J’aimerais me concentrer sur ce dernier point, je veux dire, je l’ai abordé avant avec l’amélioration de la nutrition, la réduction du stress et une activité physique régulière, qui améliorent le système immunitaire. 

Mais puisque nous parlons de la dispersion des maladies infectieuses, je veux que vous soyez conscients que nous pouvons aussi parler d’épidémie pour des maladies chroniques.  Pour empêcher la dispersion des maladies chroniques nous devons :

- identifier les facteurs de risque, ce qui est très similaire à la chaine de causalité des maladies infectieuses. Rappelez-vous, nous parlions d’agent, d’hôte et d’environnement. L’hôte est la population humaine, l’agent peut être le fort taux de graisses saturées consommées, et l’environnement le fait que vous les consommiez.

- identifier les risques à long terme : avec l’exemple ci-dessus cela entraîne une élévation du taux de cholestérol dans le sang fortement corrélé à une augmentation du risque de maladies cardio-vasculaires.

- comment pouvons-nous savoir cela ? Grâce à l’étude Framingham débutée en 1948. Donc avant 1948 nous ne savions pas qu’il y avait une corrélation entre le taux élevé de cholestérol avec les maladies cardio-vasculaires, comme beaucoup d’autres exemples de maladies chroniques :  maladies cardio-vasculaires, l’hypertension, fort taux de cholestérol, diabète, arthrite, cancer. Donc soyez conscients de bien utiliser le même modèle pour les maladies chroniques que pour les maladies infectieuses.

Maintenant abordons les questions que nous devons nous poser en cas d’épidémie. Nous devons nous demander :

- QUI : qui a attrapé la maladie ?

- QUAND : quand le patient est-il tombé malade ?

- et OU : où le patient se trouvait-il quand il a contracté la maladie ? Où la maladie a-t-elle émergée ?

Deux de ces questions sont importantes et corrélées avec des situations épidémiques. C’est très proche de la dispersion des maladies infectieuses, mais c’est aussi très proche de la dispersion des maladies chroniques.

Maintenant je vais vous donner de quoi réfléchir. Je vous pose donc quelques questions et vous devez essayer d’y répondre car vous êtes arrivés à la fin du module de santé publique et vous devez être capable de comprendre beaucoup de choses différentes. Voici mes questions : avez vous maintenant bien appréhendé les infrastructures de santé publique, comment vivez-vous maintenant en ayant acquis ces connaissances et qu’êtes-vous capables de retenir ? Une vigoureuse force de travail de santé publique peut-elle prévenir une apocalypse ? la qualité de vie des survivants, à votre avis, sera-t-elle améliorée en connaissant les sept dimensions de la santé ? Pouvez-vous comprendre maintenant pourquoi les survivants veulent rester à la ferme ? La façon dont les maladies se dispersent est-elle plus claire pour vous ? Pourquoi la femme du scientifique du CDC était-elle impliquée dans ses recherches ? Pourquoi tout le monde vérifie-t-il toujours s’il y a morsure ? Pourquoi une sœur tue-t-elle sa sœur ? Voilà, réfléchissez bien “

 

-

 

 

Auteur

Mary

Mère de 2 enfants, passionnée de survie, experte en techniques de combat de spray et en maniement de seringue, se dresse contre la bêtise, l'égocentrisme, et... les zombies, parce que, sans déconner, July a raison, ça va nous tomber dessus !

Articles relatifs

1 Commentaire

  1. en théorie nous sommes paré contre toutes éventualités. Il existe un protocole différent pour chaque type d’attaque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*