Culture Z Jeux Jeux-Vidéos Online — 06 février 2014
DayZ interdit aux addictifs !

D’un certain âge (notez que je n’ai pas dit d’un âge certain), mère de famille responsable, médecin ayant fait ses preuves dans le domaine de la santé publique, maniant avec aisance la langue française puisque tombée toute petite dans la potion magique de l’orthographe et de la grammaire concoctée par mon prof de français de mère, j’en étais (presque) arrivée à un certain respect de moi-même, lorsqu’il me vint l’idée saugrenue de tester les jeux vidéos, moi qui n’avait guère dépassé le stade des premiers Mario, pour vous en faire la critique. Et bien sûr, je me tournais naturellement vers ma passion première : la survie. Tout se passait bien jusqu’à ce que je décide de rallier le jeu qui a réunit plus d’un million de joueurs en un mois : DayZ.  Me voilà donc endossant avec un rien de fierté féminine mon personnage de 20 ans plus jeune que moi sous l’œil vigilant et protecteur de mon fils passé maître dans la maîtrise des jeux vidéos depuis son plus jeune âge. Après une après-midi de jeu, j’avais à peu près fait le tour de la question et aurais pu (aurais dû) m’en tenir là et vous dire que les graphismes étaient agréables (exit 7 Days to die) malgré la version alpha et quelques bugs bien supportables, le jeu bien construit, la survie difficile collant à la réalité, que ce soit au niveau de la nutrition, de la santé ou des armes, et que les possibilités qui s’offraient s’élargissaient pour devenir de plus en plus intéressantes avec bientôt la possibilité de construire, d’avoir un véhicule etc… Bref, que ce jeu était à la fois un super jeu de survie et un excellent moyen de s’éclater en famille ou entre amis, mais non… j’ai récidivé le lendemain. Et, complètement prise par le jeu, une fois les premières heures de terreur passées, je me suis transformée en ado échevelée, hirsute, jurant comme un charretier en dézinguant du zombie à tout va, et coupant avec un entrain et une frénésie inattendus à coup de hache la tête du survivant qui essayait de  défoncer la mienne par derrière à coup de pied de biche pour me voler mon sac à dos (on ne lui a pas appris qu’il ne fallait pas voler le sac à main des filles, à ce goujat ?) sous une bordée d’injures dans un anglais que j’ignorais connaître jusqu’à ce que la voix éberluée de mon fils me stoppe net par un “Du calme, maman, tout va bien”. Du coup, j’arrêtais là mon expérience en me morigénant : “Eh, la Geek, sort de ce corps !”.  Mais rien n’y fit : j’y avais gouté et il m’en fallait. Je me fis donc un perso connu de moi seule sur un serveur Hardcore que j’endosse avec soulagement dès que j’ai une minute afin de lutter pour survivre. Pire, dès que mon ami quitte la maison, je fonce, bras en avant, l’index droit cliquant déjà tandis que les doigts de la main gauche pianotent sur un hypothétique clavier, retrouver ma hache, mon arme, et ma lutte pour survivre à tout prix. Plus encore que la cigarette ou l’alcool, DayZ vous entraîne inexorablement sur la pente glissante de l’addiction…

Plus sérieusement, je le recommande fortement comme meilleur FPS actuel, mais je crains que ce jeu ne reflète que trop exactement ce qui se passerait réellement en cas d’apocalypse zombie. Et donc dans ce cas, ce ne serait pas des zombies dont il faudrait avoir peur …

Bon je vous laisse, il faut que j’y retourne ! :)

Auteur

Mary

Mère de 2 enfants, passionnée de survie, experte en techniques de combat de spray et en maniement de seringue, se dresse contre la bêtise, l'égocentrisme, et... les zombies, parce que, sans déconner, July a raison, ça va nous tomber dessus !

Articles relatifs

4 Commentaires

  1. Débuter avec Day Z ce n’est pas évidant. Mais tu as l’air d’avoir vite pris le coup. J’espère que ce jeu te surprendra encore.

    ps : comparer Day Z à un fps, il y en a qui sont morts pour moins que ça ! è_é

  2. règle number one dans DAYZ : NE …FAIRE…CONFIANCE…A… PERSONNE !!!!! dés que t’as le dos tourné , les vautours te sautent dessus pour te piquer tout ton matos !!! je flingue allégrement a tour de bras , hache , pelle lampe etc…. je suis devenu un tueur en série a cause de ce jeu lol

  3. Bien d’accord avec toi Kuro !
    Dans Dayz, comme en cas d’un éventuel d’apocalypse, le danger vient des survivants …

  4. j’avais vu une vidéo sur youtube d’un type dont je suis la page , le mec tombe sur un ricain ou anglais , il se tate pour le tuer , se ravise , le tue pas, le mec a PAS d’arme , il le suit , l’aide etc …le type trouve une hache et attends que le mec de youtube ai le dos tourné pour le tué , lui piquer son sac !!! le type a hurlé , il aurai suivi son idée de le flingué direct , il aurai pas eu ce souci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*