BD Culture Z Papiers — 23 janvier 2013
Dead Life Tome 1 Crépuscule

Auteurs : Gaudin, Joan Urgell et Aurore Folny

Editions : Soleil

Genre : Zombie, aventure

Nombre de tomes : 2

Statut : en cours (4 tomes sont prévus)

Date de sortie : 25 mai 2011

Nombre de pages : 48 pages

Prix conseillé : 13,95€

 

Synopsis

Curtis et Kate vont rechercher leur fils, Stephen, qui a passé ses vacances dans un tout petit village chez ses grands-parents. Le grand-père possède une collection d’objets rares et précieux, notamment un calice datant des « Croisades ». Cet étrange calice va être la raison de l’épidémie de zombies. La famille va devoir lutter contre ses monstres, qui menacent leur vie. Seul le grand-père semble comprendre et maitriser la situation. L’épidémie va t-elle se propager sur tout le territoire ? Va t-il y avoir des morts ? Combien ?

 

 

Avis

Le scénario ne se base pas sur la recherche du “pourquoi ?” puisque les causes de l’épidémie sont connues dés le début. Les questions sont donc : comment stopper cette apparition de zombies? Ou encore comment rompre la malédiction ? L’objet est un calice datant des « Croisades », y a t-il un lien avec le Saint Graal ? L’histoire se détache donc quelque peu des intrigues Z traditionnelles. C’est un tome qui pose d’entrée de nombreuses interrogations, ce qui permet de créer du suspens et de tenir le lecteur en haleine. L’intrigue fonctionne bien, et le lecteur entre tout de suite dans l’histoire.

Le grand-père est un personnage étonnant, qui semble être lunatique. Il est le seul à connaître les enjeux qui vont se jouer par la suite. Il prend le problème à bras le corps et tente immédiatement de résoudre l’énigme afin d’éviter les dégâts. Va t-il réussir ?

 

Le reste de la famille est assez banal. Il s’agit d’une image classique avec le fils gentil mais désobéissant et les parents qui semblent avoir des problèmes de couple et qui cherchent à faire bonne figure. Il faut espérer qu’ils seront plus développés par la suite car le héros est pour l’instant peu charismatique.

Il faut maintenant parler du dessin.  Il y a des plans bien pensés comme l’apparition de la femme mi-déesse, mi-monstre, ou alors certains gros plans sur les personnages. Cependant le point négatif de la bande dessinée, reste la colorisation. En effet, les couleurs sont beaucoup trop vives voire parfois trop criardes. Le dessin n’est pas en adéquation avec le récit ce qui crée un décalage important. Les couleurs jurent avec l’ambiance sanguinolente. De plus le graphisme reste assez classique et parfois un peu rigide. Certaines attitudes des personnages manquent de fluidité. Dans l’ensemble le dessin semble trop lourd, ce qui est dommage car les décors sont fouillés, et l’ambiance est originale.

La violence est néanmoins présente, avec les nombreuses tâches de sang éparpillées ça et là, ce qui permettra aux sceptiques de conserver un intérêt pour la BD. La tension et le danger se font sentir. Les combats et les morts sont multiples. Il y a un vrai enjeu. Le sang est parfois trop abondant, ce qui tourne à la caricature. On pourra noter un passage intéressant au niveau du dessin, il s’agit du flashback, passage où les couleurs sont plus douces avec des nuances de gris et de marron. Dans ce cadre, elles semblent mieux coller à l’ambiance générale comparé à celles utilisées dans le reste de l’ouvrage.

 

En Bref :

Une histoire qui comporte de grandes qualités, notamment dans l’intrigue qui se détache des histoires Z classiques et est bien amenée. Il s’agit d’un tome d’introduction qui met déjà en place une tension et du suspens. Le point faible de cette série est le graphisme qui en rebutera surement plus d’uns. Il est vrai qu’il est un peu rigide et que les couleurs sont agaçantes et trop vives. Cependant il mérite qu’on lui donne sa chance, en espérant pour le prochain opus ait un dessin et une colorisation un peu différents. Ce serait une belle surprise !

note6

Auteur

sherane

Chroniqueuse bande-dessinée, comics, manga, livre ... et plus généralement tout ce qui se dévore.

Articles relatifs

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*