BD Culture Z Papiers — 24 janvier 2013
Dead Life Tome 2 : Les Ténèbres de Galdercross, la critique !

Auteurs : Gaudin, Joan Urgell et Aurore Folny

Editions : Soleil

Genre : Zombie, aventure

Nombre de tomes parus : 2

Statut : en cours (4 tomes sont prévus)

Date de sortie : 16 janvier 2013

Nombre de pages : 48 pages

Prix conseillé : 13,95€

 

Synopsis

Curtis est retrouvé blessé dans une voiture de police et emmené en lieu sur. Une petite communauté de survivants s’est réfugiée dans la ville pour tenter de survivre à l’épidémie. Ils s’organisent et mettent en place une stratégie de défense. La contamination de l’ensemble des animaux leur pose de gros problemès, car contrairement aux hommes, ils sont plus difficiles à maîtriser….

 

Avis

L’intrigue nous maintient toujours en éveil. Nous ne sommes plus dans la découverte du virus mais dans une lutte pour le combattre et pour survivre. On voit se mettre en place une communauté partant à la découverte de nouveaux lieux pour chercher de la nourriture. Un microcosme s’organise pour survivre. La menace la plus importante n’est pas les humains zombifiés mais les animaux. Les animaux zombies sont un parti prix intéressant, original et novateur. La scène où les corbeaux se jettent sur les humains est bien scénarisée et apporte d’un seul coup une menace et une tension d’un autre genre. Tout à coup les moineaux, les poissons, les rats deviennent des menaces plus fortes que les Z humains car ils sont partout. Aucune barrière ne les empêche de passer. Le proverbe « Une petite bête n’a jamais mangé une grosse » peut être repensé. La faune donne une explication plausible à la propagation rapide du virus, de ce fait, on voit plus d’animaux zombifiés que d’humains. Fait inhabituel dans les ouvrages Z, donc agréable.

Le premier tome et le second sont complètement différents. Une multitude de nouveaux personnages, un nouveau lieu et un nouveau problème. A noter, qu’il y a moins de sang dans ce deuxième opus : on est plus dans la réflexion et dans l’aspect survival.

La question principale reste : ont-ils réussi à résoudre le problème du graphisme ? En partie.

Il y a toujours de bonnes trouvailles dans les plans. On peut penser notamment au fait de mettre le réveil de Curtis à la première personne. On le voit se réveiller de 10 jours de coma. Par ce biais, on voit le choc quand il découvre ces nouvelles têtes et ce nouvel endroit. Il est bouleversé et la découverte se fait en même temps pour le héros et le lecteur. Ce procédé est bien pensé.

Pour le dessin, les couleurs vives  sont moins présentes grâce aux nombreuses scènes de nuit. Cela permet de créer une ambiance sinistre, angoissante et tendue. L’alternance de ces passages obscurs permet de raréfier les délires colorisés. Ils sont toujours là mais beaucoup moins présent pour notre plus grand plaisir. Pour le graphisme, il est assez identique, toujours assez classique. Le dessin n’est pas le plus innovateur ni le plus original. On attendrait peut être quelque chose d’un peu différent mais on s’en contentera

En Bref : Un deuxième tome qui possède de bonnes idées scénaristiques. La série sait se renouveler pour surprendre le lecteur. Pour le scénario, il n’y a rien à redire. Pour le dessin, ma remarque est identique, il existe un décalage qui rebutera certains lecteurs. Pourtant, par rapport au premier ceci est un peu gommé grâce à une intrigue qui a lieu de nuit et qui nécessite donc des nuances de noir et de gris.

note7

Auteur

sherane

Chroniqueuse bande-dessinée, comics, manga, livre ... et plus généralement tout ce qui se dévore.

Articles relatifs

3 Commentaires

  1. Mdr un “parti prix”… Vous voulez acheter un parti politique ?

  2. BD à ajouter sur ma pile à lire. Reste à savoir si une intégrale est prévue (regroupant les 4 volumes), ça limitera l’hemmoragie de mon porte monnaie (qui commence d’ailleurs à se zombifier)

  3. Pingback: Résultat du jeu concours Dead Life Tome 2, la bd zombie de Soleil !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*