Films Vidéos — 29 septembre 2012
DIARY OF THE DEAD


Réalisation et scénario : George A. Romero 

Format et nationalité : Long métrage américain
Genre : 
Épouvante, horreur, action
Sortie au cinéma : 
25 juin 2008 
Durée : 
1h35
Casting : Michelle Morgan, Joshua Close, Shawn Roberts 

 

 

 

Résumé (Wikipédia)

Des étudiants en cinéma, dont Jason qui rêve de devenir documentariste, partent tourner un film d’épouvante au fond d’une forêt. Ils sont alors témoins d’une invasion de zombies et très rapidement d’un bain de sang. Jason voit alors le moyen de tourner le documentaire de sa vie et ne cesse de filmer et de mettre en ligne les événements, expliquant aux autres dont le malaise est croissant qu’ils ont pour mission de montrer cette nouvelle réalité au public et de les aider ainsi à survivre, puisque les médias leur mentent.

 

Avis

Diary Of the Dead a obtenu le Prix de la critique au Festival de Gérardmer en 2008. Dans ce film il y a l’apparition caméo de George Romero en tant qu’officier de police. On peut aussi noter la “présence” en tant que journalistes audio de Tom SaviniQuentin Tarantino, Guillermo del Toro, Simon Pegg, Wes Craven et même Richard Bachman, alias Stephen King !

Georges Romero met en place une critique des médias, comme il le dit lui même : “J’aime bien me pencher sur le sujet. D’autant qu’aujourd’hui, chaque fois que l’on a une “information”, il me semble qu’il s’agit surtout d’une vision de cette information et non de la véritable information. Je pense que les médias, au lieu de nous donner de l’information brute, ne cessent de l’interpréter et de la déformer. Et donc on nous donne un jugement de l’information. Ce qui est intéressant avec l’internet, c’est qu’on peut au moins recouper sous plusieurs angles la même information et donc parvenir à une certaine “vérité” sur cette information. Avec la télé, vous devez subir le message que telle ou telle chaîne veut faire passer. Mais bien sûr, il faut faire attention à ce qui se trouve sur l’internet car il y a tout de même une sacré cohorte de dingues avec des blogs de toute sorte qui racontent n’importe quoi.” 

Oh ! J't'ai volé ton nez !!!

Il y a quelques scènes comiques ou parodiques comme au début du film lorsque le groupe de jeunes tourne un film d’horreur. Dans cette scène la fille court et est censée se faire déshabiller par des momies qui l’agripperaient. Cette scène est “reprise” vers la fin du film, avec cette fois-ci un zombie. Jason (celui qui tient la caméra pendant presque tout le film) est tellement pris par les images, qu’à aucun moment il n’aide cette pauvre fille.

Ce personnage d’apprenti-réalisateur est facilement détestable, puisqu’il filme tout, sans sentiment : tout ce qui compte pour lui c’est de pouvoir engranger un maximum d’images afin de les retransmettre plus tard !
Comme en général dans les films de Romero,  la lumière est mise sur les réactions que les gens peuvent avoir lors de situations dramatiques. Lesquelles révèlent le pire ou le meilleur de chacun. Aux vues de certaines réactions plus qu’horribles, une question légitime est posée à la fin du film : l’humanité mérite-t-elle d’être sauvée ?

Les personnages qui au début font assez cliché, ne le sont finalement pas autant que l’on pourrait le penser. Il y a un certain humour noir avec le professeur qui suit les élèves car il n’a nulle part où aller et qui ne pense qu’à boire ! Il est aussi un peu ridicule avec son arc, qu’il manie tel un Robin-des-Bois des temps modernes !
On voit apparaître aussi des personnages qui reviendront dans le film suivant de Romero : Survival of the dead, lors d’une courte scène dans laquelle des militaires s’emparent des provisions du groupe. 

Le film tourné majoritairement caméra à l’épaule se laisse regarder. Petit bémol pour la voix off, qui souvent casse l’ambiance et ce qui se passe devant la caméra. Le manque de scènes gores, malgré beaucoup d’hémoglobine, est à déplorer ! 

On peut être amis ?!?

 

En bref

Un bon film de zombies, que l’on peut voir sous deux angles différents : d’une part la survie d’un groupe de jeunes et de l’autre une critique des médias. Ça ne révolutionne pas le genre, mais c’est sympa à regarder pendant une soirée pop-corn !

 note7

 

Auteur

samou

Si vous me dîtes que vous n'avez pas de briquet, c'est décidé, jme barre !!!

Articles relatifs

1 Commentaire

  1. J’ai plutôt bien aimé ce film . Je l’ai même vu plusieurs fois ..
    Donc c’est que je l’ai apprécié . ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*