Dossiers Survie — 05 mai 2013
Eau & Survie : Collecter l’eau

eau survie priorite collecter eauSommaire

L’eau, la priorité en survie – Collecter de l’eau

- Les pièges à pluie
* Bâche suspendue
* Trou à eau
* Entonnoirs naturels

- Les pièges à rosée
* Condensation végétale
* Condensation solaire / Distillateur Solaire / Puit Solaire

- Faire fondre la glace et la neige

 

 

 

 

L’eau, la priorité en survie – Collecter de l’eau

 

Les pièges à pluie

Contrairement aux autres sources d’eau, l’eau de pluie est potable quelque soit l’endroit où vous vous trouvez (forêt, pôle, ville, etc). Les pièges à eau de pluie sont juste… évidents ! Pas besoin d’être Einstein pour comprendre. Utilisez le plus de réceptacles possible sur une surface aussi grande que possible pour récupérer l’eau. Sceaux, bassines, bâches, récipients divers… tout peut servir ! Ce qui n’est pas imperméable s’imbibe et en essorant vous obtiendrez aussi le précieux liquide.

eau survie piege pluie urbain

Héhé, ce mec vous dit quelque chose non ? Même s’il a obtenu une place dans le top 10 des morts les plus stupides en territoire Z, Môssieur avait compris le principe des pièges à pluie : Sors tout ce que tu as dans ta baraque, pose tout sur le toit, et guette la pluie (en croisant les doigts) !

En milieu naturel vous aurez beaucoup moins accès à la magie de notre monde industriel fait de plastiques divers et variés. Faites avec les moyens du bord ! Utilisez tout ce qui est sur vous. Récipients, vêtements de rechange, chaussettes tout ce qui peut contenir ou imbiber de l’eau est bon à prendre !

Observez la nature autour de vous. Où que vous soyez, de nombreux cavités naturelles existent et peuvent après une bonne averse conserver de l’eau de pluie ! Quelques exemples ci-dessous.

survie eau pluie piege naturel

Autre bonne technique précaunisée par Wiseman ainsi que Bear Grylls : Entourez vos jambes et chevilles de vêtements propres pour que pendant votre marche à travers la végétation, les tissus s’imbibent d’eau de pluie ou de rosée encore sur les feuilles !

Concernant les pièges à pluie un peu plus élaborés, deux techniques reviennent régulièrement : la bâche suspendue et le trou à eau.

 

Bâche suspendue

eau survie piege pluie bache

Si vous possédez une bâche il suffit de tendre celle-ci entre quatre arbres et de l’y attacher. Laisser un peu de mou pour qu’elle soit concave, quite à apposer au centre, comme dans le cas du puit solaire une petite pierre.

 

Trou à eau

eau survie piege pluie trou eau

Une autre méthode très efficace et très simple consiste à creuser un trou dans le sol et de tapissez le fond d’une bâche. Si vous n’en avez pas, il est aussi efficace de recouvrir le fond d’argile, d’une grande feuille type palmier, ou d’un tissue quelconque. Le but est seulement d’empêcher que la terre absorbe l’eau !

 

Entonnoirs naturels

eau survie entonnoir naturel vegetalMatez moi la taille de ces feuilles… Imaginez les récipients que vous pouvez faire avec ces engins !

En milieu tropical, les grandes feuilles type palmier peuvent servir d’entonnoirs naturels. Lors d’averses, placer vos récipients sous celles-ci augmentera la quantité d’eau capturée. De la même façon, vous pouvez augmenter la surface de récupération des petits récipients en enroulant une de ces grandes feuilles sur elle même et en la plaçant dans le récipient (entonnoir).

 

Les pièges à rosée

Un peu de thermodynamique ! La condensation, étape fondamentale du cycle de l’eau (vu en début de chapitre) est le phénomène à l’origine des nuages, de la rosée, de la pluie, mais aussi des goutelettes d’eau sur le miroir de votre salle de bain lorsque vous prenez une douche, nue… oups ! Je m’égare !

Ce changement d’état se produit lorsque de la vapeur d’eau rentre en contact avec une surface froide. Pour ceux qui tentent le prochain Question pour un champion (oui car pour Secret Story ou The Voice l’intérêt est limité…), on appelle “liquéfaction” le procédé qui enclenche le passage de l’état gazeux à liquide ! Et c’est bien celui la qui nous intéresse !

La rosée provient des vapeurs d’eau chaudes qui se condensent grâce à la fraîcheur du sol qui se refroidit très vite à la nuit tombée. Plus la différence de température est élevée, plus la quantité produite est grande !

Super, de la vapeur d’eau, inexploitable pour nous, qui BOUM devient liquide sous nos yeux ébahis. Comment en tirer profit ? Comment l’exploiter ? Comment ce petit processus miraculeux peut-il nous venir en aide ?

Nous allons donc utiliser deux choses : les plantes et le soleil.

 

Condensation végétale

survie eau condensation piege vegetaux solaire

Heu… Mel… Un sac plastique sur une branche… tu m’expliques !?

Oups, je suis allée un peu trop vite ! Alors, explications. Nos amis les végétaux sont beaucoup plus armés que nous pour récupérer des potentielles sources souterraines (nappes phréatiques) et s’en goinfrer. A l’aide de leurs racines, ils peuvent atteindre plus de 15 mètres de profondeur, une distance impossible pour nous autres fugitifs, paumés au milieu de la forêt ! Le concept de ce piège est simple… laissons les bosser à notre place ! (l’espèce humaine est super douée pour ca d’ailleurs…)

Les végétaux, comme nous, perdent de l’eau par évaporation. Ce piège à condensation végétale permet simplement de “chauffer” les feuillages qui se mettent alors à “transpirer” (évaporation), de garder prisionnère cette eau évaporée et de provoquer sa condensation sur le plastique. Pas bête l’astèque !

Entourez de sacs en plastique les branches, feuilles, buissons, très exposés au soleil. Le sac doit être le moins en contact possible avec les feuillages (sinon cela freine le processus), et la végétation doit être très abondante ! Notez que même les végétaux coupés produisent de l’eau. C’est pas formidable, ça !?

Piquez le fond du sac pour boire sans démonter le piège et nouer le après coup. Il est inutile de le laisser en place plus de deux heures, car les feuilles cesseront de produire. Donc à ce moment là recommencer ailleurs !

 

Condensation solaire / Distillateur Solaire / Puit Solaire

Le distillateur solaire reprend exactement le principe juste au dessus. Pourquoi l’appelle-t-on un distillateur alors et pas un condensateur ? Car cette technique d’évaporation / condensation (vu dans le piège de condensation végétale) permet AUSSI de distiller l’eau salée ou souillée (urine, eau de mer), ce qui élimine toutes les impuretés en séparant les métaux, minéraux et micro-organismes du liquide. Mais nous n’en tirons pas profit dans le piège à condensation végétale. Pas réellement. Il existe trois types de distillateurs (le puits, la boite et la pyramide). Le plus simple à réaliser est le puit, c’est pourquoi nous ne verrons que celui-ci.

 

eau survie distillateur solaire puit solaire piege condensation alambic solaire

Selon les conseils de Wiseman, il faut creuser un trou d’environ 90 centimètres de large sur 45 centimètres de profondeur. Placez n’importe quel récipient au centre et recouvrez votre oeuvre d’une bâche plastique que vous fixerez au sol grâce à de la terre ou des roches pour éviter qu’avec le poid de l’eau elle ne s’affaisse. Poser de petits cailloux ou une petite roche au centre de la bâche pour former un cône dont la pointe se situe au dessus de votre conteneur. Et maintenant attendez !

N’hésitez pas à ajouter de la végétation pour accélérer le processus. L’urine augmente également le taux d’humidité, dont dépensez là astucieusement (urinez sur un chiffon et ajoutez le dans votre trou)!

Réexplication du mécanisme, même si normalement vous devez avoir compris le truc : Le soleil en chauffant le sol et l’air sous le plastique provoque de la vapeur d’eau (évaporation) qui se condense sur le plastique froid (plus froid que l’air) pour couler dans votre récipient ! TADAAM ! Ce processus est particulièrement efficace dans le désert où les différences de température jour / nuit sont énormes.

 

Exemples de réalisations :

eau survie distillateur solaire puit solaire alambic solaire

 

Et le tuyau me direz vous ? Il est simplement utile pour vous permettre de boire sans démonter tout le piège ! Une méga paille en somme… Mais perso, je doute de trimballer cela sur moi le jour J…

Au passage votre puit solaire peut piéger des insectes, serpents et autres petits animaux qui pourraient tomber dans le trou sans pouvoir remonter après. Une pierre deux coups, comme on dit !

Bon, et comment distiller l’urine et l’eau de mer avec ce truc me demanderez vous ? Ben… pas comme cela ! La on va se rabattre vers une vraie distillation ! Donc reportez vous à la partie Purification, Filtration et autres préparations. (ben oui, dans la même section cela aurait été trop facile…)

L’eau distillée n’a aucun goût. N’hésitez pas à leur redonner un peu de goût en les reoxygénant (en reversant le liquide plusieurs fois de suite dans un récipient). Des infusions avec un charbon de bois ou des épines de pins dans l’eau bouillante apporte de la saveur !

 

Faire fondre la glace et la neige

Inutile de bourrer de neige votre casserole, et d’attendre béatement que le miracle se produise, car ce n’est clairement pas la méthode la plus efficace. La neige trop compacte va s’évaporer par le bas créant un “trou” entre la neige restante et le fond du récipient. La neige nouvelle neige fondue ira s’écraser contre le métal brulant pour immédiatement s’évaporer. Donc au final… pas probant ! Choisissez plutôt la méthode méticuleuse : faites réchauffer de petits morçeaux, et ajouter en au fur et à mesure. Vous obtiendrez beaucoup plus de liquide au final !

La meilleure méthode, qui vous permet ET de cuire votre diner ET de récolter de l’eau liquide consiste à empaler sur un bâton une boule de glace (ou si vous n’en avez pas de neige compacte) et de planter celui-ci au sol à proximité du feu. Il suffit de positionner un conteneur en dessous pour récupérer votre précieux butin et les flammes s’occuperont du reste !

 

eau survie fondre glace neige feu de camp

Hey, il est pas beau mon montage ? Ok… en vidéo :

 

Vidéo Survie – Faire fondre la glace / neige

Image de prévisualisation YouTube

 

Ne le mettez pas trop près, sinon la neige risque de se détacher par paquet plutôt que de fondre lentement, ce qui ne vous avancera pas ! Une méthode pour éviter ce problème consiste à accumuler la neige dans un bout de tissu, comme une chaussette et d’accrocher celle-ci au baton. Comme cela, aucun risque de chute !

En absence de feu, utilisez l’excès de chaleur que votre corps produit lors d’un exercice physique (déplacement, travail, etc). Recueillez la glace ou la neige dans un sac et placez le entre vos couches de vêtements (pas directement contre la peau). Les endroits dégageant le plus de chaleur sont l’aine et les aisselles. Ne faites surtout pas cela au repos ou pendant le sommeil, cela puiserait dans vos ressources pour lutter contre le froid.

 

 

 

Pour aller plus loin…

 

eau survie dossier complet tout savoir sur l eau eau survie element cle corps

eau survie les baseseau survie purification filtration eau

 

panneau forum survie

 

Auteur

Admin

.................................... Fondatrice de Zombies World .................................. Armes préférées : la tronçonneuse qui tâche et la cuvette des toilettes !

Articles relatifs

4 Commentaires

  1. Sympathique je connaissais pas, merci beaucoup pour l’info :)

  2. Pingback: Technique pratique de survie | LudwikProd

  3. Pingback: Détecter la présence d’eau : secrets d’observation. | HOW2 Survie

  4. Pingback: Trouver l’eau, un métier de fouine. | HOW2 Survie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*