El Santos vs La Tetona Mendoza, la critique !
el santos vs la tetona mandoza afficheRéalisateurs : Andrés Couturier, Alejandro Lozano

Scénariste : Augusto Mendoza

Origine : Mexique

Genre : Animation – Humour

Durée : 1 heure et 36 minutes

Année de production : 2012

Année de sortie : 2013

Production : Peyote Films, Atomo Films

Site Officiel

Page Facebook

 

J’avais le choix entre l’ouverture officielle de L’étrange Festival 2013 avec The Agent, et El Santos VS La tetona Mendoza, en avant première… Mon amour incontestable envers les zombies et une curiosité exacerbée par un synopsis bien étrange ont fini de me convaincre. Accompagnée de Vivien (n’hésitez pas à lire sa critique sur son blog) et Pascal, deux amis, qui tout comme moi traînent dans les coins obscurs d’étranges salles de cinéma, nous nous sommes donc posés dans les gros fauteuils moelleux du Forum des images, avec une salle presque vide… 

 

Synopsis

El Santos tente d’aider les zombies de Sahuayo, mais son ex-femme, la Tetona Mendoza, l’oblige à mettre fin à l’épidémie. Sans eux, le monde empire et El Santos doit d’allier à son rival El Peyote, pour redéclencher l’épidémie…

El Santos est une adaptation d’une BD mexicaine très connue du même nom de José Ignacio Solórzano et Trino Camacho.

 

Avis

Les premières minutes du générique dévoile l’ambiance et le ton du film dans des animations fluides, inattendues et surprenantes, à tel point que les noms d’habitude incontournable deviennent invisibles. Que dire de El Santos vs La Tetona Mendoza ? Si ce n’est complètement déjanté ? Un film qui correspondrait tout à fait aux nuits What The Fuck ?! de Panic Cinéma. Un style visuel approchant Les Simpsons, un humour gras et graveleux à la South Park, avec une intrigue invraisemblable et une oeuvre bourrée de références très bien amenées ! De la merde d’El Santos appelée “Gamborino Ponx” qui apparait à chaque fois qu’il chie, à la musique incessante de Rocky, en passant par la scène choc d’American History X jusqu’aux allusions inombrables telles que Karaté Kid, REC, L’homme qui valait 3 Milliards, Independance Day, Olive et Tom revisitées, c’est un vrai régal !

el santos vs la tetona mendoza zombie

Mais les réalisateurs/scénaristes ne se bornent pas à une simple parodie décalée utilisant scato, porno, drogue et violence pour séduire le public. Non non ! Ils vont plus loin et coupent le tempo très cadencé de l’oeuvre par des passages complètement loufoques et barrés : Une bande sonore, qui se transforme en véritable Karaoké appelé “Zombilaridad” et dure plus de trois minutes (celle-ci est disponible en fin d’article… d’ailleurs il faudrait que la Zombies World Team la chante à l’occaz !); mais aussi des passages de séries TV fictives ou des publicités exigeant l’envoi d’un SMS pour continuer la visualisation du film, très bien dosés en terme de longueur. Juste un peu plus long qu’il ne faut, histoire de décrocher un sourire et un “ils exagèrent !”.

Un gros travail artistique en terme d’animations, de dessins, et de bandes sonores qui se mélangent subtilement et parfois intéragissent artistiquement! J’ai particulièrement apprécié certains petits moments, notamment le passage “vue microscope” ou les cellules zombies dansent différemment en fonction de la BO. La sauce prend super bien, et c’est un véritable cocktail molotov d’actions, de couleurs, de gags les quarante premières minutes. On s’en prend plein les yeux, et nos pupilles ne peuvent quitter l’écran, même pour chercher un chewing-gum, une vraie petit drogue ! C’est de la bombe baybe !

el santos vs la tetona mandoza  seins tetons

Mais toute bonne chose à une fin. J’aurais sans hésitation mis un 10/10 à El Santos VS La Tetona Mendoza, s’il n’avait duré 45 minutes. Une chantilly trop battue commence à tourner. Lors d’une allusion aux camps de concentration, l’animation passe en noir et blanc et diffuse des images historiquement (et donc émotionnellemnt) très chargées. Malgré un retour aux couleurs et un décalage humoristique qui reprend de son plein, ce passage jete un froid et le spectateur décroche. Une scène trop longue, qui malgré l’humour reste dramatique. Effet raté. Ce premier gros flop mouille le pétard, qui ne reprendra pas malgré plusieurs belles flammes. La deuxième partie du film, avec quelques passages incontournables traîne en longueur et fatigue.. ne faisant même plus allusion à nos amis Z…

 

En résumé, El Santos vs La Tetona Mandoza, est une animation complètement barrée à l’humour qui tâche de nos chères séries américaines (Scarie Movie, Scrubs, etc). Du sexe, de la merde, des seins qui pendouillent et du zombie dans une avalanche de rebondissement parfois sans queue ni tête qui saisit littéralement le spectateur ! On regrettera seulement une deuxième partie plus médiocre. Mais c’est sans aucune hésitation LE FILM ORIGINAL DEJANTE DE ZOMBIE A MATER CETTE ANNEE !Il n’y en a pas deux comme celui là !

La programmation de L’Etrange Festival 2013 commence très bien. Prochaines séances : The Station et Miss Zombie le Mercredi 11 Septembre !

note8

 

Chanson Zombilaridad

Image de prévisualisation YouTube

 

Trailer 1

Image de prévisualisation YouTube

 

Trailer 2

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

Auteur

Admin

.................................... Fondatrice de Zombies World .................................. Armes préférées : la tronçonneuse qui tâche et la cuvette des toilettes !

Articles relatifs

3 Commentaires

  1. Assez bizarre quand meme

  2. jsuis d’accord avec Loïc.

  3. Super article :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*