BD Carson City Culture Z Papiers — 23 octobre 2013
Enquête à Carson City Part I

Je viens d’arriver à Carson City, la ville rendue presque célèbre après les méfaits des frères Blackwood. Partie à la recherche de ma collègue et éventuellement d’un bon papier. J’essaie de rentrer en contact avec le shérif mais ce gros planqué refuse de me recevoir, Alors que je m’apprête justement à lui rendre une petite visite, voici qu’un uniforme pointe le bout de ses santiags devant ma bagnole.

July: Shérif Justice ? J’espérais vous rencontrer, vous tombez à pic !

Gordon: … que les choses soient claires ma p’tite dame, je ne suis pas le sheriff, mais seulement un de ces adjoint… Et ce n’est pas ce que j’appelle une “rencontre”. Je suis en train de vous dresser un procès verbal pour stationnement illicite de votre véhicule sur une place handicapée !

J: Ho mais je suis désolée, je n’avais pas vu. Mais vous n’êtes pas Shérif ? J’aurais pensé vu votre assurance, votre charisme….

G: Héhéhé… vous avez l’œil ! c’est quoi tout ce matériel à l’arrière de votre camion… ATTENDEZ, ne me dites rien vous êtes journaliste c’est ça ?

J: …et perspicace avec ça !

G: J’suis sur que vous êtes la pour couvrir le phénomène de migration des castors a crêtes dans le lac Tahoe …. j’me trompe ??? Vous pouvez pas mieux tomber. Je suis garde chasse a mi-temps, pensez si je connais mon sujet ! Mon nom c’est Gordon, on pourrait en parler autour d’un café…. je termine mon service a 20 h00 . Le sheriff n’est pas ici en ce moment . Il…il est sur une affaire qui le touche personnellement, mais j’peux le remplacer..et dans bien des domaines!

J: (Ouais on lui dira…)Dites moi, vous semblez être l’homme de la situation. Vous avez été aux premières loges des derniers événements tragiques de Carson City, ça devait être très dangereux….(toujours flatter l’ego masculin!) Que pouvez vous me dire qui permettrait d’élucider la disparition de ma très regrettée Anita, une collègue et néanmoins amie…. ? Sniff

G: Anit….ooooooh je vois , vous êtes une amie de cette fouille merde qui est venue planter ses sabots en plein milieu de la scène de crash d’hier apres midi !! J’ai rien a dire la dessus , tenez votre contravention , DEGAGEZ !

J:Mais vous n’avez pas de cœur ? Pensez à sa famille, ses amis, les gens ont le droit de savoir ! (Et j’ai vraiment besoin d’un bon article)

G: J’ai des ordres précis du sheriff Justice… et par ici on aime pas trop les gens qui se mêlent des affaires qui les regardes pas ! Je sais que vous essayez de faire votre boulot, mais faut comprendre que je risque mon poste rien qu’en vous parlant ! Alors prenez vos cliques et vos claques sinon je vous colle au trou à perpet !!! Bon faut passer en mode offensive là ! On sort le grand jeu, l’œil mouillé et autre trucs de gonzesse…

J : Allez Gordi, soyez sympa, je suis sûre que l’on peut trouver un genre d’arrangement…. Écoutez, il va me falloir du lourd là, faut m’aider un peu .

G : Faut voir ce que tu proposes Mignonne !

J : Je suis prête à tout, je suis journaliste ! J’ai pas franchement envie de traîner mes bottines par ici trop longtemps. Dites moi quelques chose qui me mette sur la voie…. Y avait-il des traces des Blackwoods dans le secteur avant l’attaque du snack ?

G : ….Bordel de merde… c’est qu’elle insiste la morue !…ho et puis merde tiens, venez par la !

Il m’entraîne par le bras derrière le motel miteux où je suis descendue.

G : Les… , les BLACkWOOD bon dieu bien sûr qu’ils étaient la ! Ils ont choppé 2 otages dans le comté du texas et ont pratiquement tué le propriétaire d’un snack sur la route du lac… Ils ont déclenché une fusillade avec le sheriff et… bon dieu, ils ont butté son fils ! de sang froid ! ….ensuite ils se sont tirés sur la route du lac en emmenant une des serveuse… 3 de nos voitures y sont passées ….bllleuuuuarrg

Bon sang, ce con a failli dégobiller sur mes escarpins ! Ils respectent rien ses flics !

J : Beurk, ça va aller ? Et avec votre cavalerie de guignols, vous arriver pas à arrêter trois mecs ? J’suis désolée mais là quand même….Vous étiez combien ? Trois , quatre ??

G : Six….six qu’on était !!! Et c’était pas des guignols! un peu de respect, bordel ! On a suivi des stages , des formations pour arriver a notre niveau…mais pas pour des situations comme ça !

J : Vous tiendriez pas une semaine à New-York, bref…. Est-ce qu’on a des nouvelles de l’otage ? Une jeune femme je crois…

G : …Jenny…C’est la serveuse du Hell’s Kitchen . J’suis sorti avec elle pendant 2 heures au drive il y’a un an ; pensez si ça m’a fait un choc quand on m’a appris son kidnapping .

J : hum…J’ai ici un témoignage qui dit que la police a été d’une inefficacité totale au moment des faits. Vous n’avez pas suivi le règlement ?

G : Le règlement ! Hahahaha… mais bordel vous vous attendiez a quoi ??? Avec des types comme les BLACKWOODS y peut pas avoir de règlement !! BORDEL DE M…ils…ils ont flingué le fils de JUSTICE avant même qu’on les ai repérés… ces gars sont des pros ! Aucune loi et aucun règlement ne ramènera mes collègues morts et celui qui vous dira le contraire se retrouvera a la morgue avec de la cervelle sur ses godasses … alors votre règlement vous pouvez vous le f…

J : Hola, pas la peine d’être vulgaire, je comprend votre chagrin, j’ai aussi perdu une collègue dans cette tragique histoire..(enfin une rivale plutôt mais bon c’est kiff kif)

G : Ben j’vous l’ai dit… trois de nos voitures y sont restées… on a ramassé Barry et son collègue avec une serpillière!…UNE SERPILLERE BORDEL !!!

J : Ils ont fait d’autres victimes ?

G :Putain vous les journalistes y vous en faut toujours plus hein ? C’est comme les mouches a merde!

J: Faut bien vivre…;(Et les Loboutins c’est pas donné!) J’ai entendu des péquenots, enfin je je veux dire des habitants de votre charmante bourgade dirent qu’il y avait comme une grosse épidémie d’accidents et de disparition dans la région ces temps ci….

G : … ouais …c’est vrai que depuis hier y’a pas mal de gars qui sont venu au poste signaler des disparitions… la plupart seraient des pêcheurs, rien a voir avec l’affaire des Blackwoods !

J : Des pécheurs hein ? Bon et si c’est pas eux, c’est quoi alors que ce merdier ? Vous pouvez tout me dire, je protégerais vote anonymat, allez confiez vous à moi, ça vous fera du bien….

Là je m’approche délicatement de lui, faut pas faire peur au dahu ! Un frôlement de jambe le met dans touts ses états….

G : Je sais pas….Justice va me défoncer….Laissez moi Madame….

Je le repousse un peu pour le laisser reprendre son souffle.

J : Je sais pas pourquoi je perds mon temps avec vous si vous voulez rien dire alors que je pourrais faire un truc vraiment dangereux,comme repasser mes chaussettes par exemple…. .Il m’en faut plus que ça. Je pense que votre début de carrière pourrait souffrir d’un scandale. Alors ces disparitions ? Les Blackwoods ?? C’est pas le comité des chasseurs qui a fait le coup, alors ça vient d’où ?

G : J’ai pas le droit de parler… tout ce que je peux dire c’est la présence d’un véhicule militaire sur les lieux du dernier crash…un camion d’après ce que j’ai compris sur la CB ..des produits chimiques ou autres merdes dans le genre….

J : Je dois absolument avoir un rendez-vous avec le shérif . Je pense que lui pourra me rencarder comme il faut. Je vous rappel que ma collègue a disparue et faut que je me tape tout son boulot. Déjà que ça me gonfle de couvrir les trucs de seconde zone, si je ressors pas de ce bled avec un bon papier, je vais l’avoir mauvaise.

G : Écoutez, vous m’êtes particulièrement sympathique, je vais quand même vous donner un conseil. Surtout n’allez pas gratter le sheriff JUSTICE en ce moment de l’enquête…il en fait une affaire personnelle…et mieux vaut ne pas lui courir dans les pattes… Depuis la mort de son fils j’avoue qu’il me fait peur pour tout vous dire que jamais je ne l’ai vu dans un état pareil ! alors moi je s’rai vous j’prendrai ma jolie camionnette verbalisée et je filerai loin d’ici avant qu’il vous arrive des bricoles !

J : C’est gentil de vous préoccuper de mon bien être Gordi mais j’ai un boulot à faire…Et pour vous ça serait dommage qu’un article sorte avec votre nom en première page d’un grand mensuel….Allez soyez chic, organisez moi une entrevue, sans chichis, autour d’une bière, ça sera l’occasion de se revoir ! Allez les cons ça ose tout, faites pas mentir le dicton !

G: Attendez vous venez de me traiter de cons ???

J : Mais non c’est une licence poétique, bon on se retrouve où ? Et à quelle heure ??

G : Oh et puis merde je vous aurais prévenue …. Je vais essayer de voir ou il se trouve en ce moment…mais je vous aurais prévenue . (manque qq chose a détailler : tu voulais mettre quoi ? )

J : Merci Gordi,vous êtes un chou ! Je saurais m’en rappeler, les bières seront pour moi ! Voici mon numéro, n’hésitez pas !

Je profite des quelques infos que ce connard de bouseux m’a refilé sans s’en rendre compte et file voir l’amicale des pécheurs…Des fois qu’ils aient vu un truc pas net.

To Be Continued…

Suivez Griffon et l’aventure Apocalypse sur Carson City sur la page facebook! Et retrouvez encore plus d’infos dans notre dossier spécial!

Auteur

july

Mère de famille nombreuse, experte en technique de combat de rues, maniement du sabre et vannes pourries, se dressant contre la futur menace zombie....parce que sans déconner ça finira bien par nous tomber dessus...hein?!

Articles relatifs

1 Commentaire

  1. Excellent July :)
    J’espère que tu n’as pas qu’une scie sur toi, sinon ça va mal finir ^^
    Et puis ne t’en fais pas, je suis certain que tu vas retrouver ta collègue disparue …. Par contre pas sur qu’elle soit en pleine forme et particulièrement amicale !!!
    tu devrais découvrir pas mal de truc en te promenant près du lac … par contre, évite la pêche ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*