Culture Z Livres Papiers — 16 février 2013
Feed de Mira Grant, la critique !

feed mira grantAuteur : Mira Grant (aussi connue sous le nom de Seanan McGuire)

Editeur : Bragelonne

Sortie : 26 Octobre 2012

 

Format : Trilogie

Nombre de pages : 456

Prix : 22 euros

 

 

Synopsis

2014. L’humanité a vaincu le cancer, mais elle a créé un fléau que nul ne peut arrêter : un virus qui prend le contrôle des cerveaux. Les individus contaminés n’ont plus qu’une obsession : manger. Vingt ans après, Georgia et Shaun Mason relatent sur leur blog les rebondissements de la campagne présidentielle. C’est alors qu’ils découvrent un scoop sans précédent : les infectés sont au coeur d’une sinistre conspiration. Les enquêteurs sont prêts à tout pour faire éclater une vérité qui pourrait bien leur coûter la vie.

 

Avis

Certainement le livre de zombies qui m’a le plus séduite…. Pourquoi ? Aujourd’hui des livres Z, il y en a à la pelle. Il y en a trop. Qu’ils soient orientés combat (Chroniques de l’Armageddon), ou psychologie (La nuit a dévoré le monde), qu’ils soient pour les adultes ou pour les ados (Zombie Panic), que le virus soit créé par l’armée ou provienne d’une chauve-souris unijambiste enroulée dans du jambon et dansant sous la pleine lune (pour ceux qui connaissent…), au final malgré quelques innovations, ils restent sensiblement identiques et sans grande surprise.

Ce qui démarque aujourd’hui une nouvelle oeuvre des autres ? La différence. Voila pourquoi j’ai bien aimé New Victoria de Lia Habel (même si son style d’écriture n’était pas forcément à la hauteur de son univers). Du zombie dans un univers steampunk particulièrement bien ficelé. Voila pourquoi j’ai bien noté l’épisode 01 de Toxic de Stéphane Desienne, qui nous présente une tripartite humain / zombie / alien particulièrement bien étudiée.

Alors en quoi Feed est-il différent des autres ? Feed est un roman de zombies… qui ne parle pas des zombies !! Mais de la société humaine qui s’est bâtie après le jour des morts (apocalypse). Mira Grant a pris le même parti que Romero au final, qui m’avait simplement dit lors d’une interview à Strasbourg : “je ne savais pas que ce que j’avais créé s’appelait des zombies en 1969. J’ai créé des monstres, c’est tout. Peu importe ce que c’était en fait. Ce qui m’intéressait était la psychologie humaine, les groupes de survivants et leur fonctionnement“.

Mira Grant a totalement dédié son oeuvre aux humains, les zombies constituant simplement un fond narratif pour bâtir son univers. Fond narratif qui alimente tout au long de l’oeuvre tension et horreur, et instille à Feed un réalisme sans précédent.

L’univers de Mira Grant part d’un postulat simple et ô combien plausible : Nos médias, le jour où les premiers morts se lèveront n’y croieront pas. Ils en rieront, ou  étoufferont l’affaire, mais ne nous avertiront pas. C’est donc les bloggeurs que nous sommes, qui lanceront l’alerte. Ce seront les bloggeurs qui partageront leurs expériences et leurs savoirs pour sauver des vies. De ce postulat, tout s’inverse. Les médias traditionnels (TV, journaux) ont définitivement perdu la confiance des gens, qui se tournent vers les blogs, plus réactifs, plus vrais, plus humains. C’est alors toute une branche d’un nouveau genre de journalisme qui se développe, les petits ayant les mêmes droits que les grands. Nous suivons l’histoire d’une soeur et d’un frère adoptés par deux bloggeurs réputés, ayant perdu leur fils biologique quelques années plus tôt. Leurs parent les considérant plus comme une source d’argent et de renommé que comme leurs propres enfants, Georgia et Shaun grandissent ensemble et comblent le vide affectif parental en se donnant réciproquement amour, soutien et attention. Ils deviennent inséparables et décident de faire carrière dans le même métier que leurs parents adoptifs : le journalisme.

Feed suit l’histoire de Georgia, Shaun et Buffy, trois membres du blog “Après la fin des temps“, qui se voient sélectionnés pour suivre un candidat à l’élection présidentielle. Une élection présidentielle en des temps difficiles, où l’obsession et la peur de la contamination se ressent à chaque seconde. Ces trois personnages aux caractères radicalement différents – Shaun, l’irwin qui ne pense qu’à découdre avec les morts vivants et a donner en live du spectaculaire ; Georgia, la rédac qui ne vit que pour diffuser  la vérité et les informations brutes de décoffrage, et Buffy, la barde, poête dans l’âme – permettent une diversité d’avis, de points de vues et d’objectifs qui se révèlent être une mine d’or pour le récit. Rebondissements et situations inédites garantis !

Agrémentez ces trois personnages, ce contexte médiatique et politique fort bien ficelés à une société en proie à la peur, évitant tout contact physique, suréquipée de divers mécanismes de sécurité, de tests et de protocoles pour anéantir toute menace de contamination et vous voila complètement immergé dans le monde de Mira Grant. Bienvenue !

Vous l’avez compris, la richesse de l’univers de Mira Grant est exceptionnelle,  le contexte économique, politique et social est détaillé et foutrement réaliste. Un régal ! Même si l’immersion dans le livre prend une vingtaine de pages, n’abandonnez pas avant ! Une fois le récit posé, le lecteur est happé dans ce formidable thriller politique / horreur. Les tests sanguins récurrents maintiennent une tension et une pression permanente (rouge… vert… rouge… gloups !), et je me suis retrouvée bien souvent à retenir ma respiration.

Le tempo ? Honnêtement, j’ai dévoré le livre, et ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Entre actions, tensions et courses poursuites, ce livre regorge de péripéties et rebondissements. Les quelques zones de calme sont largement comblées par la profondeur de l’univers et la précision du scénario, qui les rendent toutes aussi agréables que le reste du récit.

Les personnages, bien qu’un peu trop caricaturaux au début, prennent une toute autre dimension au fur et à mesure des pages. La relation poignante entre Shaun et Georgia, donne naissance à une histoire profondément humaine et touchante. Dimension que l’on oubli beaucoup trop (simplement) rapidement dans les livres Z.

Avec un style simple mais tellement authentique, Mira Grant joue avec nos entrailles. Elle nous tend, elle nous fait rire, elle nous choque, elle nous bouleverse. J’ai rarement pleuré devant des feuilles de papier. Presque jamais. Feed en fait partie. L’auteur utilise les mots justes… et dans son histoire, j’ai été Georgia, et Shaun a été mon frère, comme je suis devenu parfois Shaun et Georgia mon frère. Une projection totale.

Son style est donc léger et peut tout à fait être lu par des adolescents, ce qui ne l’empêche pas pour autant d’aborder en détails et très crûment les pires moments que nous réserve la vie. Le roman est entrecoupé d’articles d’Après la fin des temps (le blog de Georgia et Shaun pour ceux qui n’ont pas suivi…), ce qui ajoute une profondeur indéniable à la personnalité de chaque protagoniste et complète intelligemment le récit. Ce procédé, déjà vu dans d’autres ouvrages (Un Blog Trop Mortel) est néanmoins beaucoup plus maitrisé et particulièrement bien dosé. Un format final qui ravira plus d’un !

En résumé, pour ceux qui cherchent baston… baston… et baston, passez votre chemin. Feed est un livre post apocalyptique centré sur la société humaine, avec un univers politique, social et économique particulièrement réaliste et détaillé, le tout imprégné de peur, de mort et d’horreur…. et bien entendu de virus et de morts vivants ! Amateurs de post apo, n’hésitez plus !

Pour information, le deuxième volet, nommé Deadline sort le 22 Février, et un concours pour gagner des exemplaires est diponible ici !

 

note9

 

 

 

Auteur

Admin

.................................... Fondatrice de Zombies World .................................. Armes préférées : la tronçonneuse qui tâche et la cuvette des toilettes !

Articles relatifs

10 Commentaires

  1. Pingback: Concours Feed 2 Deadline de Mira Grant !

  2. Superbe critique!

    Sa va donner envi a ceux qui ne l’on pas encore lu!

    “Vous l’avez compris, la richesse de l’univers de Mira Grant est exceptionnelle, le contexte économique, politique et social est détaillé et foutrement réaliste. ”

    100% d’accord c’est le réalisme qui nous imerge dans se roman. Et aussi le fait que les 3/4 personnages principaux (si on compte Rick) sont tous extrèmement diffèrent et on est quasiment obligé de s’identifier a un d’entre eux. Se qui nous rentre encore plus dans l’histoire.

  3. Et bien, voilà une critique qui donne envie. Je sens que je vais agrandir ma bibliothèque ^^

  4. Pingback: Résultats du jeu concours Bragelonne Feed 2 !

  5. Ca y est, je l’ai lu et bien apprécié ! tout a été dit dans la chronique, oui, j’allais aussi mentionner les nombreux tests qui deviennent de plus en plus stressants ;)
    et puis j’ai bien aimé les dialogues… les réparties entre Georgia et Shawn ne manquent pas d’humour.
    J’attaquerai la suite bientôt (après “L’Homme des Morts”)

    • C’est mon deuxième de ma top liste! Si comme moi, tu t’immerges dans les livres et que tu les vis, alors tu seras comblée.
      J’ai hâte de voir ce que donnera son adaptation cinématographique. En tout cas, c’est un très bon choix de livre.

  6. Je suis en train de le lire, j’en suis quasi à la fin et…. pfff… je m’ennuie un peu ! Je trouve que ça manque cruellement de zombies ! C’est très axé sur le complot et l’aspect technologique. Quelques fautes d’orthographe, redondances et tournures maladroites (sûrement dues à la traduction) J’ai acheté un peu trop vite le seconde tome mais tant pis, j’irai jusqu’au bout ! car qui sait, on est pas à l’abri d’une petite attaque sanglante dans les règles ! ;)

    • Salut !

      Effectivement, dans Feed les zombies ne sont que le background pour laisser sur le devant une intrigue politique. Perso, j’aime beaucoup ! :)
      Cela change des autres !

  7. fini le T2… Pas encore de chronique ?
    on laisse le côté politique pour plus de scientifique… j’étais parfois un peu largué par les explications.
    le manque de Zombies ne me dérange pas trop.
    par contre, Mira Grant était sponsorisée par Coca ?? :)
    dans l’attente du T3…

  8. Et bien, je dois avouer que lorsque j’ai lu le commentaire principal, j’ai acheter dans la journée le tome 1 & 2. Néanmoins, je finissais les chroniques aussi, quand j’ai lu que cet ouvrage traitais plus de la psychologie des persos avec seulement les zombies en toile de fond, j’ai reporté leurs lectures.
    Grand mal me fit car j’ai lu les 2 tomes en moins d’une semaine et là, j’ai commandé le tome 3.

    Je n’aurai jamais cru qu’une intrigue politique m’aurait plu à ce point. Et les multiples rebondissements imprévus sont tout bonnement incroyable. L’homme des morts est mon favori mais depuis ces 2 là, ce sont eux qui sont devenus top liste.

    Ps: pourquoi n’y a t il pas le tome 2 dans la liste?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*