Evenements Interviews — 05 octobre 2011
Guillaume Griffon – une petite interview !

À la question : ” Mais qui êtes-vous Guillaume Griffon ? “
Ce trentenaire, natif de Roanne, nous répond en toute simplicité et en toute humilité :

” Personne !!!…pour le moment (rire). Juste quelqu’un de passionné de ciné, d’horreur et de fantastique, qui essaye d’amener ce qu’il aime en BD. “

Et pourtant, quel talent !
En quelques albums, il est devenu un nom qui compte dorénavant dans la bande dessinée française.

 

Sa Biographie

Après des études de comptabilité, il décide de rentrer à Émile Cohl,  l’école d’art de Lyon.
Grâce à sa motivation et sûrement son talent déjà bien affûté, il en sort  avec un diplôme d’illustration peinture en 1999.
Mais cela ne lui suffit pas. En effet, grâce à un partenariat avec l’école lyonnaise, il s’expatrie 14 mois aux États-Unis et plus particulièrement à Orlando (en Floride) pour parfaire sa technique en caricatures chez Walt Disney World.
De retour en France, il réintègre Émile Cohl pendant un an pour se perfectionner dans la 3D.
La suite est un retour dans sa ville natale de Roanne et la société de textile familiale où il s’occupe encore aujourd’hui de la communication et du développement de collection.

Et le dessin dans tout ça ? Eh bien ça continue jusqu’en 2005 où, comme un grand, il se rend au Festival de la BD d’Angoulême avec quelques créations personnelles.
Il y fera de nombreuses rencontres et surtout signera avec la maison d’édition Akileos qui est toute taillée pour lui.

Et l’aventure commence avec le partenariat de Céka qui permettra à Billy Wild de voir le jour.
Billy Wild, où les aventures d’un cow-boy, doté de pouvoirs particuliers, qui se déclinent en 2 tomes.
Si pour le  tome 1 Mais où est donc Linus ? (parution 2007),  Guillaume en est le dessinateur et Céka est le scénariste, ce dernier lui laissera la liberté de composer à sa façon pour le tome 2 Le 13ème cavalier (parution 2008).

Guillaume Griffon prend son envol et se lance, seul, dans une aventure personnelle, Apocalypse sur Carson City dont le premier opus, Fuite Mortelle sortira février 2010.
S’en suivront deux autres épisodes, Le Commencement de la Fin et Entre la Ville et la Mort qui vient de sortir en septembre 2011.

À l’occasion de cette parution, Guillaume Griffon s’est prêté à une petite interview ultra-rapide pour tous les lecteurs de Zombies World.

 

L’interview

Z.W : Comment en êtes-vous arrivé à faire de la bande dessinée ?
G.Griffon : Bizarrement. J’ai fait une école d’art à Lyon et en sortant mon diplôme d’illustrateur peinture sous le bras, je me disais que jamais je ne ferais de la BD car ce n’était pas pour moi. J’ai bossé un an et demi chez Disney en Floride et en revenant j’ai présenté mon book d’illustrations en noir et blanc à Angoulême.
Cela a intéressé pas mal d’éditeurs mais il me manquait une histoire… Akileos (ndlr, maison d’édition) m’a présenté Céka et le projet Billy Wild est né !

Z.W : Après le succès de Billy Wild, comment en être venu à un thème si différent, à savoir passer du cow-boy aux zombies d’Apocalypse sur Carson City et à cette ambiance de série B ?
G.Griffon : Ça a toujours été mon univers, les films de série B ou Z, nanards d’horreur avec des acteurs méconnus.
Donc après Billy Wild ça a été naturel de retourner à ce qui me plaisait vraiment, bien que j’ai eu beaucoup de plaisir à bosser sur Billy !

Z.W : Les aspects de vos personnages sont vraiment uniques et en particulier pour ceux de Carson City avec leur tête exagérément grosse. pourquoi un style aussi caricatural ?
G.Griffon : À vrai dire, je n’en sais rien, c’est venu naturellement. Je pense que c’est pour exagérer le côté humour ou pas sérieux de la série… une sorte de caricature des personnages ce qui va bien à la série où l’on est en plein pastiche de films d’horreurs de tout poil.

Z.W : Tout comme dans Billy Wild, vous nous proposez des planches en noir et blanc avec énormément de détails pour Apocalypse sur Carson City. Pourquoi la couleur est t-elle  absente dans vos oeuvres?
G.Griffon : Pour le moment, la couleur n’apporterait rien à ce genre de bande dessinée. Autant en ambiance, qu’en détails. Donc je privilégie le noir et blanc que j’adore.

Z.W : Comment est né le scénario d’Apocalypse sur Carson City ?
G.Griffon : Au début, je voulais faire La Nuit des Morts-Vivants en bande dessinée… Mais vu que ce film est culte, j’ai trouvé le projet un peu “casse gueule”.
J’ai donc opté pour mon propre scénario alambiqué, qui reprendrait les grands thèmes du fantastique, les zombies aux premières loges…

Z.W : On sent bien entendu, dans ces trois épisodes l’influence des films de Quentin Tarantino et de George A.Romero. Qu’est ce qui vous a le plus inspiré ?
G.Griffon : Pour moi, le meilleur film de Tarantino est Pulp Fiction autant au niveau du montage que du jeu des acteurs et des dialogues. J’ai voulu reprendre un peu l’idée de découper l’histoire par chapitre en les mélangeant quelque peu. Romero est super connu pour ses zombies, mais mon film culte est Creep Show (que j’ai vu plus de 150 fois), où on retrouve l’ambiance des comics des années 50… Tout ce que j’aime.

Z.W : Les fiches de présentation de chaque personnage sont vraiment géniales. Comment est venue une telle idée ?
G.Griffon : Étant un grand joueur de jeux de rôle papier depuis une vingtaine d’année, je voulais incorporer des fiches signalétiques. En ayant revu certains films comme The Faculty, Snatch ou Le Bon la Brute et le Truand, où il y a des arrêts sur image pour la présentation des personnages, l’idée m’est venue de mixer les deux.

Z.W : L’apparition, dans le troisième épisode, des agents de Braddock et Ryback (caricatures de Steven Seagal et Chuck Norris) est surprenante et très amusante. Pourquoi ces deux personnages délirants dans une telle histoire ? Un spin-off avec ces derniers ou d’autres personnages de la série pourrait-il voir le jour ?
G.Griffon : Je voulais avoir une ou deux guest stars. Le choix sur Seagal et Norris, qui sont deux pointures des années 80/90, s’est fait naturellement.
L’idée d’un spin-off est d’actualité, mais ce ne sera pas avec eux. je pense que les lecteurs auront des indices vers la fin du tome 4 !

Z.W : Connaissez-vous approximativement les dates de sorties des prochains tomes ?
G.Griffon : Si je tiens le rythme (ce qui n’est pas gagné, héhé…), le tome 4 devrait logiquement paraître avant le mois de juin 2012. Pour l’épisode 5, peut-être à Angoulême en 2013.
Il y aura surement un tome 6, qui bouclera la série en beauté, milieu d’année 2013.

Z.W : Avez-vous déjà eu des contacts pour d’éventuelles adaptations cinématographiques ?
G.Griffon : Oui, j’ai un bon réalisateur de courts et moyens métrages qui recherche en ce moment des fonds pour adapter Billy Wild.
En ce qui concerne Apocalypse sur Carson City, rien. Mais je ne pense pas qu’une adaptation ciné soit vraiment intéressante avec tout ce qui sort en zombies en ce moment.

Z.W : Une fois l’aventure Carson City terminée, avez-vous déjà  des projets en vue?
G.Griffon : Oui, j’ai quelques projets persos, notamment le spin-off de Carson City et d’autres dans des univers totalement différents. À voir avec des éditeurs. Des scénaristes m’ont aussi contacté avec des supers scénarios… Je verrai bien par la suite.
Mais pour les zombies, je pense les laisser un bon bout de temps avant d’y revenir.

Z.W : Si vous deviez citer seulement un film et un livre de zombies, quels seraient-ils ?
G.Griffon : Holalala… la question de la mort !
Étant un passionné de ciné, c’est super dur de faire un choix.
En film j’ai adoré le remake de La Nuit des Morts-Vivant réalisé par Tom Savini (1990) ainsi que le récent remake de L’Armée des Morts (Dawn Of The Dead) de Zack Snyder (2004).
En ce qui concerne le livre… heuuu… le bouquin de survie de Brooks, mais je ne suis pas trop lecteurs et je crois que j’ai jamais rien lu sur les zombies à part celui-là.

Z.W : Enfin, question complètement stupide, en cas d’apocalypse zombie, quelle serait votre arme de prédilection ?
G.Griffon : Heuuu… la hache de pompier je pense, légère et maniable, elle fait de gros dégâts… pour moi, c’est parfait !

Un grand merci à Guillaume Griffon pour avoir pris le temps de répondre à cette petite interview.

Merci encore pour votre disponibilité, votre gentillesse et votre simplicité.

 

Sa bibliographie

- 2007 : Billy Wild, tome 1 – Mais où est donc Linus?
2008 : Billy Wild, tome 2 – Le 13ème Cavalier.
(série terminée)
avril 2009 : Billy Wild l’intégrale.

- décembre 2009 : participation avec un collectif de dessinateurs sur Michael Jackson en Bandes dessinées (Editions Petit à petit)

- février 2010 : Apocalypse sur Carson City, épissode 1 – Fuite Mortelle.
octobre 2010 : Apocalypse sur Carson City, épisode 2 – Le commencement de la Fin.
septembre 2011 : Apocalypse sur Carson City, épisode 3 – Entre la Ville et la Mort.
(série en cours)

Son site Web :
www.griffon-bd.com

Sa maison d’édition :
www.akileos.com

Ses ouvrages en images:

   

   

Auteur

Ben

Articles relatifs

5 Commentaires

  1. Pingback: Apocalypse sur Carson City – épisode 2, Le commencement de la fin

  2. Pingback: Apocalypse sur Carson City, Entre la Ville et la Mort

  3. Pingback: Apocalypse sur Carson City – épisode 1, Fuite Mortelle

  4. Quel talent. Je suis un fan hardcore de xette béde et poutant j’avais du mal avec le style grosse tête, mais c’est tellement bien scenarisé, découpé et dessiné. Puis tellement savament bourré de bonnes référence que c’est un vrai must have…

  5. Pingback: Interview déjantée de Griffon, l’auteur de la trilogie Apocalypse sur Carson City

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*