Culture Z Mangas Papiers — 27 mars 2013
High School of the Dead Tome 4 Couleur, la critique !

high school of the dead couleur tome 4Scénario et dessin : Daisuke Sato et Shouji Sato
Nombre de pages :
176
Éditeur : Pika
Genre :
Horreur, Seinen, Survival,  Ecchi

Date de publication : 2 Mai 2012
Édition : Couleur !
Nombre de volumes :
4 paru, bientôt le 5e !

Prix conseillé : Une quinzaine d’euros

 

 

Synopsis

Alors que le monde entier a sombré dans le chaos, les grandes puissances recourent à l’arme nucléaire et une bombe IEM (bombe à impulsion électromagnétique) explose dans la stratosphère, détruisant définitivement une immense partie des appareils électroniques. Dans la panique, la barricade de la résidence Takagi cède et les morts vivants s’engouffrent dans la brèche !

 

Avis

Je ne reparlerais pas de la qualité de l’édition et de la colorisation de cette série (à vous de lire la première chronique, si vous en avez le courage !). Dans le début de ce tome cinq planches exclusives sur nos héroïnes, présentées (maintenant nous sommes habitués) plus dévêtues qu’autre chose. Cette fois ci elles ont troqué leurs guns contre un gateau à la crème et des sources thermales. Je vous laisse juger par vous même :)

Contrairement aux autres volets celui-ci propose en fin de volume une “histoire bonus”, où nos héroïnes, planquées dans une grande surface, font leur séance cosplay pour trouver la “meilleure tenue de combat”. Visiblement ce n’est pas celle pour tuer du zomblard, mais plus pour tenter une réminiscence d’érection de nos amis Z. Enfin vous voyez le topo ! Donc les mecs, vous allez kiffer… Même si j’adore ce côté typique japonais, j’avoue que c’est un peu “too much” pour mmon côté féministe :)

Ce quatrième tome nous propose une alternance de scènes de dialogues et de combats plutôt bien dosée, ce qui pimente un peu plus le récit que le précédent tome. Mis à part nos héros, nous suivons les péripéties de plusieurs personnages, comme celles du groupe de Shido (le prof maboul), celles de Rika (la nana des forces spéciales) et notamment les parents de Saya.

Au final, je critiquerais en tant que fan de Z que je suis, le manque de gros plans de faces dégoulinantes et putréfiées que nous aimons tant. Même si de multiples combats pourraient prêter à de magnifiques planches zombifiées, elles ne sont pas suffisamment mises en valeur. Alors certes, les tenues de Saeko mouillées sont chiadées et étalées sur une page complète mais les zombies eux n’ont le droit qu’à des vignettes de petite taille, souvent en partie cachée par des textes ou des titres. Plutôt décevant quand on se remémorre le premier tome de cette série.Nous avons quand même le droit à des petits détails très appréciables, comme les pare-brise ensanglantés des bagnoles, ou encore des mômes Z qui se font bousiller la gueule à coup de fusil à pompe. (comme quoi il reste de l’espoir ! xD)

Petite remarque au passage : Quelques évènements m’ont paru un brin incohérents ou irréalistes, mais  mon cerveau étant parfois endommagé durant les périodes matinales, je préfère vous faire partager mes réflexions plus pseudo qu’intellectuelles dans le cas où l’une neurone aurait manquée à l’appel !

1/ Le coup de la veste de Takashi, noire ample et à manches longues se transforme une fois sur Saeko en débardeur (donc sans manche) et moulant (ha ?). Biensur  une fois revenue sur Takashi elle reprend son aspect originel ! Visiblement les faux raccords ne sont pas seulement destinés aux films !

2/  Rei qui pête un câble contre Shido à cause de son redoublement. Cette scène combinée au lourd flashback de Shido qui explique en long et en large le pourquoi du comment est un peu trop…. irréaliste et téléscopée à mont goût, à la limite du crédible. L’étendre sur plusieurs tomes aurait été plus judicieux et digeste. Bref !

 

En résumé, la qualité et la colorisation de cette série justifie largement l’achat de ce quatrième tome. Le tempo est plus dynamique que le précédent volume, mais les planches concernant nos amis les morts vivants sont un peu décevantes….  Alors… certe…. on en veut encore ! Mais surtout… A mort les Tshirt mouillés !!!  Nous voulons plus de zombies QUE DIABLE !

 

 

note6

 

 

 

Auteur

Admin

.................................... Fondatrice de Zombies World .................................. Armes préférées : la tronçonneuse qui tâche et la cuvette des toilettes !

Articles relatifs

1 Commentaire

  1. J’aime bien les t-shirts mouillés :3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*