Culture Z Films Vidéos — 09 avril 2013
Hôtel Transylvanie, la critique !

hotel transylvanieOrigine : Américain

Réalisateur : Genndy Tartakovsky

Casting : Adam Sandler, Andy Samberg, Selena Gomez, …

Genre : Animation, Comédie

Durée : 1 heure et 31 minutes

Année de production : 2012

Sortie VF : 13 Février 2013

 

Synopsis

Bienvenue à l’Hôtel Transylvanie, le somptueux hôtel de Dracula, où les monstres et leurs familles peuvent enfin vivre leur vie, se détendre et faire « monstrueusement » la fête comme ils en ont envie sans être embêtés par les humains. Pour l’anniversaire de sa fille, la jeune Mavis, qui fête ses 118 printemps, Dracula invite les plus célèbres monstres du monde – Frankenstein et sa femme, la Momie, l’Homme Invisible, une famille de loups-garous, et bien d’autres encore…  Tout se passe très bien, jusqu’à ce qu’un humain débarque par hasard à l’hôtel et se lie d’amitié avec Mavis…

 

 

Un film d’animation avec plein de monstres dedans

Y’a des films comme ça, dès que je vois des bribes d’images ou un soupçon de trailer qui vient des USA (on sait même pas si ça va venir un jour en France, mais bon on serre les fesses et on attend plein d’espoir), je sais déjà que je vais adorer.

C’est naïf de ma part, je sais.

Mais cette fois-ci je m’en suis bien tirée, car après des mois à trépigner d’impatience comme une môme de 8 ans (que je suis) je peux le clamer haut et fort : Comment c’était trop bien !

Hôtel Transylvanie c’est l’histoire de Dracula qui gère un hôtel de malade en plein cœur de la Transylvanie. D’où le titre, donc. En fait l’hôtel sert de refuge à tous les monstres qui ont besoin de faire un break, parce que les humains sont de gros méchants qui font peur et ils ne pensent qu’à mettre des bonbons dans la tête de gentils monstrous. Enfin, c’est leur point de vue.

Bref, un soir c’est la méga-teuf, on fête les 118 ans de Mavis, la fille chérie de Dracu. Tous les monstres sont de la partie : la Momie (et sa femme), le loup-garou (et sa femme et aussi ses gosses), le monstre de Frankenstein (et sa femme à la jupe si courte qu’on dirait un échantillon), mais aussi le monstre du marais, l’homme invisible, l’hydre, le blob, des gremlins et j’en passe…  que du beau monde. Bien que nos monstres chéris aient pris un sacré coup de vieux en se pointant avec la famille, je vous prie de croire qu’ils n’ont pas perdu leur charme.

Mais gros drame pendant la soirée : un humain un peu barré squatte la fête, ce qui pourrait provoquer des convulsions fatales à tous les invités. Drac’ doit donc faire des pieds, des mains et des crocs pour qu’il passe inaperçu, sinon les monstres se rendraient compte que l’hôtel n’est plus protégé contre les humains. Et accessoirement, sa fille adorée pourrait se rendre compte que les gens ne sont pas tous des tueurs, certains pourraient même être très cool.

Bon un esprit contrariant (et contrarié) pourrait s’exclamer « mais qu’est-ce qu’ils ont tous avec les monstres ? Paranorman, Frankenweenie et maintenant Hôtel Transylvanie ! » Et il aurait raison. C’est vrai que les monstres sympas sont à la mode en ce moment, les zombies en particulier. Et niveau zomblard dans HT, on est servi ! Des morts-vivants employés d’hôtel au QI inversement proportionnel à leur libido, qui ont la part bonne au joyeux bordel ambiant qu’est le film.

Tout ça pour dire qu’Hôtel Transylvanie nous offre sur un plateau une bonne tranche de marrade, tant l’ambiance est détendue du slip.  Les références aux classiques cinés du genre sont là, les vannes sont accessibles à tout le monde, même aux plus purs d’entre nous (les enfants, donc. Bien que je soupçonne la moitié d’entre eux d’être les esclaves du Malin, mais ceci est un autre débat).

Le seul défaut que je pourrais noter ? Le fait qu’on ne dise pas du tout à quel point le réceptionniste de cet hôtel de tarés est vaillant et courageux. Sans rire, c’est lui le vrai héros de l’histoire, à gérer tout ce bordel ! Je dis pas ça parce que c’est mon taf dans la vraie vie, mais vu le carnage, il vaut mieux être déjà mort pour pouvoir encaisser le choc !   

En tout cas, ça fait un bon million d’années que je n’avais pas autant ri devant un film d’animation, alors soit le niveau de HT est élevé, soit mon équilibre mental diminue sévèrement.

 note10

Auteur

LaBizonne

Guide de survie : le Manuel des Castor Juniors Armes de prédilection : Bombe de laque + briquet "y'a comme qui dirait un début de brasero..." et une légère tendance à la démence avérée.

Articles relatifs

13 Commentaires

  1. Sincèrement ? Bonne critique qui me donne superbement envi de me regarder un film comme celui-ci. Je te remercie bien de l’info et des petites animations :3

  2. Il est franchement très bon, j’ai passé un très bon moment, A voir !!!!!

  3. oh ! Je veux le voir aussi mais j’ai pas réussi à convaincre chéri de m’accompagner.

  4. 10/10 a se point la?
    A voir alors ^^

  5. Alors, j’ai vraiment adoré ce film (je viens de me le mater). Le scénario un peut classique laisse surtout place à des blagues assez original, bref ! je le conseil !!!

  6. ah bah vu les comms, je vais devoir le voir aussi ! il est déjà en DVD !!
    mes gamins l’ont vu et ils ont bien aimé…

  7. Pour une fois que nous sommes unanimes ! Bon bah y’a plus qu’à faire un hôtel tout pareil, hein !

  8. Je l’ai détesté !!!
    J’en ai marre des gentils vampires…
    De bonnes z’idées mais un traitement niaaaaaais !

    Peut-être faut-il être fan de films d’horreur pour saisir tous les clins d’oeil ;)

    • Après c’est un film d’animation pour les enfants, c’est pas evil dead !

  9. Passé un bon moment devant, rien d’exceptionnel mais des allusions au genre très sympa !

  10. J’ai bien aimé, mais j’aurais mis un 7.5/10. Après ma femme à beaucoup aimé, elle aussi.

  11. film d’animation , rien de tres original , ca reprend les bon coté de la famille adams , on change les nom , on en fait un film animation et hop ! émballer c pesé ;)
    film pas mauvais a voir une fois , mais pas sur une site de zombie /contaminé , encore moins cette note de 10/10 ^^’

    • Je l’ai trouvé gnangnan et lisse. A réserver aux tous petits. La relation entre la gentille vampire rebelle qui veut changer les choses et le gentil garçon humain un peu naïf c’est de la guimauve en barre.
      Paranorman ou les Noces funèbres sont vachement plus originaux, poétiques et vivants à mon goût.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*