News Observatoire Survie — 21 mai 2013
Huffingtonpost crie aux vers zombies !

Il y a quelques jours, Huffingtonpost délivrait dans un court article quelques vulgarisations scientifiques sur l’existence de petits vers zombies particulièrement avides des cadavres de nos amies les baleines. Basé sur un article plus complet de LiveScience, ils n’ont pas complètement expliqué ce qu’était ces soit disant “vers zombies”.

Nous sommes sur Zombies World, et comme visiblement “zombie” est devenu plus un adjectif qualificatif désignant un comportement qu’un nom commun désignant une créature (que nous aimons tant !), nous nous devons de vous expliquer un peu ce qu’on peut fourrer dedans.

Alors ce mot “vers zombies” ou en anglais “zombies worms”, qu’est ce que cela cache au juste ? L’abeille zombie dont tout le monde parlait fut un temps relevait d’une contamination parasitaire qui “zombifiait” au sens vaudou son hôte (le contrôlait). Les vers zombies connu scientifiquement sous le nom d’Osedax,eux, se nourrissent en fait des carcasses de baleines et plus précisement de leurs os ! Leur nom est donc en adéquation, puisque Osedax signifie littéralement “dévoreurs d’os”. (Illustration tirée du site officiel de Scripps Institution of Oceanography (http://spineless.ucsd.edu/Index.html)

 

Un peu d’histoire

Ces petites bestioles (Osedax) ont été pour la première fois recueillies en 1996, mais la découverte officielle a été attribué au sous marin océanographique ROV Tiburon en 2002. Le genre, crée en 2002, comptait 15 espèces jusqu’à la découverte  de la Monterey Bay Aquarium Research Institute (MBARI) en 2004 de deux nouvelles espèces, et d’une nouvelle espèce suite à une expérience suédoise. En gros, nous ne savons pas grand chose de ces petites choses qui peuvent par milliers recouvrir les squelettes des fonds marins.

Certains scientifiques précisent que plus de la moitié des espèces d’Osedax ont dû disparaître après les grandes chasses à la baleine du XIXe siècle qui ont éliminé plus de 80% des individus.

 

Un peu de biologie

Les Osedax ont une structure anatomique étonnante, puisqu’ils sont constituées de plumes colorées leurs servant de branchies et à l’autre extrémité une structure proche de racines, leur permettant de s’accrocher aux os et d’en absorber les nutriments. Visiblement les extrémités de leurs corps accrochés à l’os contiendrait des organismes capables de dissoudre l’os en graisse et huile dont ils raffolent ! Nous somme bien loin de nos bestioles hideuses putridiques favorites, mais plutôt dans un monde elfique avatariens, jugez plutôt leurs têtes :

osedax vers zombies

Autre fait intéressant, qui pourrait laisser penser que ces petits êtres proviennent d’un autre monde… c’est l’énorme disparité entre les deux sexes au sein de l’espèce (appelé dimorphisme sexuel) ! Tous les Osedax trouvés sur la surface des os sont des femelles ! Mais où sont les mâles que diable ?! Dans le canap pendant que les femmes bossent ?! Ce n’est pas si loin de notre réalité puisque en fait 50 à 100 mâles vivent à l’intérieur même de la femelle et ne dépassent jamais le stade larvaire. Ils se nourrissent des substances apportées par la femelle et… végètent ?! Ce n’est donc pas si loin de certains couples de notre espèce, finalement ! xD

osedax

Schéma tiré du site officiel de Scripps Institution of Oceanography (http://spineless.ucsd.edu/Index.html)

Dévoreurs de baleines ?

Osedax Vers Zombies Baleine

Il y a de grands débats autour de cela. Certains scientifiques ne jurent que par l’os de baleine, alors que d’autre pense que l’Osedax est plus généraliste. La rareté des baleines, de leurs morts et l’irrégularité géographiques de ces évènements justifient difficilement la large couverture géographique des Osedax. Les 100% mobidic, eux argumentent sur le fait que les ossements moins conséquents disparaissent beaucoup trop vite pour laisser le temps à nos chers amis gloutons de les coloniser… Le partie adverse, en revanche précise que les os de baleine sont présents depuis 30 millions d’année sur terre, et qu’ils ne devaient pas constituer le seul festin de nos amis (et de leurs ancêtres). Aucune trace d’Osedax dans les fossiles d’anciens reptiles n’a été trouvée jusqu’à ajourd’hui, excepté sur un oiseau marin volant connu sous le nom de Plotopteridae (Période Crétacée) qui possède des marques similaires à celle laissées sur les os de baleines… A confirmer, mais preuve que les Osedax ou leurs ancêtres pouvaient organiser un banquet sur d’autres créatures, et peut être même sur des géants marins comme le Rhomaleosaurus. To be Continued…

 

Finalement un zombie Boomer ?

Une récente étude publiée ce premier Mai sur Proceedings of the Royal Society B dévoilait que les Osedax n’étaient pas comme le présupposait nos experts, des perforateurs d’os, mais en fait des dissoluteurs d’os ! Leurs corps contient des structures protéiniques (pompes à protons) capable de synthétiser un acide pouvant dissoudre les os en grande quantité, selon Martin Tresguerres, un physiologiste de la faune et la flore marine de la Scripps Institution of Oceanography en Californie. Il existe bien des mécanismes biologiques de sécrétion d’acide chez de nombreux poissons et requins, mais le nombre de pompes à protons fait exploser les stats, ils en possèdent un nombre qui dépasse tout ce qui a pu être trouvé sur la planète.

Leur mécanisme est peut être très proche de notre système d’osteoclastes qui sont des cellules humaines destinées à détruire l’os usager (résorption osseuse) pour permettre à leurs cousins les ostéoblastes d’en construire un nouveau, selon Tresguerres. Rien de si étonnant, révèle t-il, puisque les reins humains possèdent des pompes à protons similaires pour gérer les déchets corporels.

Chose étonnante cependant, les Osedax n’ont pas de système digestif. Les première études suggèrent que le vers libère du collagène et des protéines de l’os, mais admettent ne pas savoir quel est le mécanisme de cette transformation et comment ils les absorbent.

 

En conclusion, ce ne sont pas des dévoreurs de chair fraîche et de cerveau, mais d’os… Par contre comme nos bon vieux amis putrides ils se regroupent en horde pour ne rien manquer du festin ! Et… c’est tout…. Pas tant de similitudes que cela finalement… Et puis… oh et zut ! Un petit cours de biologie sur Zombies World, c’est très rare, et cela ne fait jamais de mal !

 

Vidéo – Osedax

Image de prévisualisation YouTube

Auteur

Admin

.................................... Fondatrice de Zombies World .................................. Armes préférées : la tronçonneuse qui tâche et la cuvette des toilettes !

Articles relatifs

5 Commentaires

  1. Un ver nécrophage quoi… Mmm, les scientifiques seraient ils des Trolls ???

  2. Ahah, des vers zombies, j’en veux dans mon aquarium, je pourrai me débarrasser des mes os comme ça.

    • Bonne idée :p

  3. bien vu pour cette petite mise au point.

  4. Pingback: The Pecking Dead : Attaque de pigeons zombies à Moscou !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*