Culture Z Mangas Papiers — 15 juin 2013
I am a hero Tome 5 la critique !

Auteur : Kengo Hanazawa

Date de parution : 5 octobre 2012

Genre : zombie

Edition : Kana

Nombre de pages : 208 pages

Nombre de tomes : 7 (série en cours)

Prix conseillé : 7,45€

 

 

 

Synopsis :

Hideo et Hiromi se dirigent vers le mont Fuji. Une rumeur circule sur ce lieu, il ne serait pas atteint par le virus et constituerait un refuge pour les survivants. Le “couple” s’accroche à cet espoir, en espérant pouvoir vivre à nouveau normalement. S’agit-il d’un espoir ou d’une réalité ? Ce lieu est-il un rêve ou un cauchemar ?

 

Avis :

Les tomes se suivent et ne se ressemblent pas tandis qu’une nouvelle étape est franchie. Le mont Fuji va se révéler un lieu très instructif pour nos deux héros. Ils n’obtiendront pas ce qu’ils sont venus chercher mais en ressortiront grandis. La propagation du virus devient une réalité de plus en plus présente. Après la peur et la volonté de fuir, des relations hiérarchiques se mettent en place entre les personnages. Qui va prendre le dessus ? Qui va s’en sortir ? Comment le pouvoir va t-il s’organiser ?

Cette idée de dominant-dominé lors d’une apocalypse zombie n’est pas nouvelle, elle est présente par exemple dans la célèbre série Walking Dead. Cependant, elle est ici traitée de manière différente, il s’agit d’un groupe désorienté qui a besoin d’être guidé. La série évolue et se renouvelle à chaque tome. Les personnages deviennent de plus en plus attachants et charismatiques. Hideo et Hiromi ne sont pas des super-héros ni des êtres dotés d’un courage surhumain pourtant on se prend d’amitié pour eux et on espère qu’ils vont survivre malgré les embûches et les péripéties. Cette simplicité de caractère est touchante car elle apporte à la série une dynamique de sobriété et d’humanité apaisante. Les deux jeunes connaissent tout au long de leur fuite des petits moments de bonheur simple. La peur et l’incompréhension ne sont pas synonymes d’horreur et de froideur au contraire. Les rires, les blagues sont nombreux.

De plus, la narration se renouvelle et il y a beaucoup de nouveautés. L’auteur insère des extraits de forum internet, dernier relais de la civilisation. Les échanges prennent beaucoup de place à partir du dernier tiers du manga. On suit en parallèle, les discussions des blogueurs qui commentent en temps réel, l’invasion de zombies. Ces extraits amènent, une tension supplémentaire car certains personnages meurent en direct, d’autres cherchent à comprendre les raisons de cette épidémie. En tant que lecteur, on suit à la fois le héros et sa nouvelle amie ainsi que les réflexions des habitants japonais. Sur le forum, le surnom qui apparait très souvent est “hero” qui signifie dans le contexte, “survivant”, d’où le titre I am a hero qui peut se comprendre comme “je suis un survivant”.

En ce qui concerne le dessin, il est toujours de grande qualité. Les décors boisés du mont Fuji sont particulièrement réussis. Une mention spéciale pour l’attitude et les mimiques des personnages, elles sont toujours très expressives et variées. Elles permettent une immersion totale dans ce récit de très bonne facture.

 

 

En Bref : Une série qui continue de tenir ses promesses. Une belle révélation de l’année 2012. Il est d’autant plus important de soutenir ce manga, puisqu’il y a très peu de bonnes séries japonaises concernant le thème des zombies. Si vous n’avez pas encore mis vos mains sur ce titre, précipitez-vous, ça vaut vraiment le coup.

 

note9

Auteur

sherane

Chroniqueuse bande-dessinée, comics, manga, livre ... et plus généralement tout ce qui se dévore.

Articles relatifs

8 Commentaires

  1. Super article merci :)

  2. A lire absolument !! une fantastique série que je détestais… au début !

  3. Oui, il ne faut pas s arrêter au premier tome, après c’est vraiment chouette. C’est la meilleure série manga zombie en ce moment.

  4. pas encore pris le temps de découvrir cet univers, mais la la donne peu changer après la lecture de cet article. Merci

    • C’est le but des articles, du coup si ça marche c’est encore mieux

  5. bah, j’suis arrivé au T5, mais j’ai un avis mitigé… autant j’aime bien la façon dont est traité le sujet, autant je trouve que la réaction des gens ne colle pas du tout, et les dialogues sonnent faux…peut-être est-ce dû à la traduction ? je ne pense pas…
    Un mec (ou une femme) se fait mordre à pleines dents, “oh,mais que faites-vous donc ? ca fait mal, vous savez ? non mais vous continuez ? …) (j’exagère à peine)
    la scène avec le bébé était maladroite je trouve…
    enfin, je vais quand même lire le T6

    • Oui, le 6 est vraiment énorme!
      Apres le manga vogue beaucoup sur l hyper présence de la bienséance japonaise. La politesse politique est poussée a l extrême.
      Mais dans le tome 6, les masques tombent.

    • Ce coté un peu décalé est présent depuis le début. Il y a une ambiance japonaise très forte mais c’est ce qui fait le charme de ce manga et c’est aussi pour cela qu’il est original.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*