Culture Z Séries Vidéos — 10 mai 2014
In the Flesh saison 2, second épisode le 11 mai

Après l’excellente saison 1, la saison 2 de In the Flesh s’annonce bien avec un premier épisode diffusé le 4 mai dernier sur BBC Three et encore disponible au visionnage pendant un mois sur le site de la chaine ici.

Synopsis officiel :

Le temps a passé depuis la fin de la première saison. Kieren Walker, le jeune mort-vivant qui dans la première saison tentait de trouver sa place au sein de sa famille et de se faire accepter par la population de Roarton, vit maintenant dans le petit monde apparemment amical de Roarton et fait profil bas, travaillant au Legion Pub, accumulant de l’argent pour son “fond d’évasion”. Le seul problème est qu’il ne peut pas s’échapper.

Mais la question des morts vivants a quitté le niveau local et au niveau national, les rapports entre humains et morts vivants s’enflamment. Le parti radical pro-vie de Victus attise la haine et l’Armée de Libération des Mort-vivant exerce de violentes représailles. Quand le député Maxine Martin, une membre de Victus, entre dans Roarton, Kieren s’inquiète en sentant le danger arriver. Et quand Vicar Oddie se heurte violemment avec elle, il semble que les craintes de Kieren soient justifiées.

Kieren est aussi ravi par le retour de son BDFF (Best Dead Friend Forever), sa meilleure amie (morte) pour toujours, Amy Dyer, mais son plaisir est vite gâché par une rencontre tendue avec  Simon, un membre de l’armée de libération des morts aux idées très arrêtées et le petit ami d’Amy. Quand Amy et Simon lui révèlent que les habitants de Roarton sont toujours remplis de préjugés à l’égard des morts vivants, Kieren comprend qu’il doit quitter le village au plus vite.

Comme l’annonce le synopsis, cet épisode met d’emblée la saison 2 au niveau des conflits non plus locaux mais au niveau de l’Angleterre toute entière qui se retrouve déchirée par les affrontements politiques entre le parti radical pro-vie et l’Armée de Libération des Morts-vivants ou ULA (Undead Liberation Army). Très vite, nous nous retrouvons confrontés au problème du terrorisme avec les attentats de l’Armée de Libération des Morts-vivants. La série devient donc politique et met parfaitement en avant le terrorisme, l’extrémisme, et les rouages des conflits en permettant au spectateur de s’identifier parfaitement à deux personnages de bords opposés. Et cette saison 2 annonce donc autant de différence que de qualité par rapport à la précédente.

Le 11 mai sur BBC Three sera diffusé le second épisode des 6 de cette deuxième saison :

Synopsis officiel :

Les rêves d’évasion de Kieren  partent en fumée quand Maxine impose une interdiction de quitter le territoire de Roarton à tous les Morts-vivants,  et leur présente aussi des mesures rigoureuses pour rembourser leur dette à la société. Cependant, du fait de la confiance partagée entre Simon et Maxine, ce plan a ses avantages. Il existe un lien entre eux deux et Kieren consent à aller chez à la fête des Morts-vivants du parti de Simon cette nuit-là, où Simon va faire une déclaration surprenante.

Jem, la soeur de Kieren, est mal à l’aise à l’école. Jeune fille de 19 ans, elle se sent complètement étrangère au-milieu des autres âgés de 16 ans, jusqu’à ce qu’elle soit révélée comme héros de guerre ex-HVF. La réputation de Jem monte en flèche et les filles populaires lui apportent alors un appui amical. Cependant, quand une farce de morts vivants tourne mal, aboutissant à un enragé terrifiant dans les couloirs, Jem est humiliée devant ses camarades de classe. Elle se précipite vers Gary, trouvant la consolation dans un monde qu’elle comprend en chassant les enragés dans les bois. Mais c’est ici que le désastre frappe.

Source : BBC Three

Auteur

Mary

Mère de 2 enfants, passionnée de survie, experte en techniques de combat de spray et en maniement de seringue, se dresse contre la bêtise, l'égocentrisme, et... les zombies, parce que, sans déconner, July a raison, ça va nous tomber dessus !

Articles relatifs

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*