Dossiers Kit Survie Zombie News Survie — 14 février 2013
KSZ – Kit de Survie Zombie – L’éclairage

Nous voilà à nouveau dans la série KSZ – Kit de Survie Zombie. Nous avons vu ensemble le sac, aujourd’hui deuxième point important de l’équipement pour un KSZ optimum : l’éclairage, la lumière.

KSZ - Kit de Survie Zombie - l'éclairage

KSZ – Kit de Survie Zombie – l’éclairage

72 heures de fuite, ça fait presque 30 heures de nuit. Et croyez-moi, pour avoir passé du temps tout seul en forêt en pleine nuit, 30 heures avec des zombies au cul, c’est interminable… Il va donc falloir que vous pensiez aux meilleurs (remarquez le pluriel) moyens de voir dans le noir !

 

Choisir son système d’éclairage

Il existe un grand nombre de systèmes lumineux avec chacun ses spécificités, ses avantages et ses inconvénients.  

 

Conseil N° 1 : Identifiez vos besoins

Comme pour le sac à dos, réfléchissez avant de vous ruer chez votre revendeur pour acheter la lampe que vous avez vue dans les mains du premier survivaliste venu. Il n’y a pas une vérité mais des vérités. Il n’y a pas une unique solution à un problème mais des solutions à des problèmes multiples. Prenez donc avec moi quelques instants pour identifier notre problème. 

Nous préparons notre fuite car les zombies sont bientôt là. Nous avons donc besoin de nous éclairer lors de nos déplacements et nos fouilles dans des lieux clos sans électricité. Nous aurons aussi besoin d’une lampe pour cuisiner de nuit dans notre camp de fortune, et pourquoi pas lors de combats nocturnes ou de gardes…

 

Conseil N° 2 : Choisissez votre modèle

Il existe plein de systèmes d’éclairage. Je fais déjà un tri en pré-sélectionnant du matos adapté aux conditions de notre KSZ – Kit de Survie Zombie. À titre d’information, voici une liste non exhaustive classée par genre et par énergie :

Système torche à pile

torches survie

un panel de lampe torche

De la plus compacte à la plus grosse :
Lampe torche micro – Photon
Lampe torche mini - Led Lenser K3
Lampe torche moyenne – Fenix LD10
Lampe torche moyenne  plus – Fenix LD22
Lampe torche grosse - Maglite cu 6 baterii

 

Système frontal à pile

lampe frontale survie

les frontales Petzl, une référence

De gauche à droite :
Lampe frontale Tactique à pile lithium – Petzl TAKTIKA 2
Lampe frontale à pile lithium compacte – Petzl Zipka plus 2 
Lampe frontale à accumulateur rechargeable  - Petzl ULTRA WIDE 

 

Système dynamo

dynamo survie

les lampes à dynamo

De gauche à droite :
Lampe à main dynamo – Shark (voir notre chronique sur ce modèle)
Lampe frontale dynamo
Lampe à poser dynamo- lanterne

 

Autres systèmes

Il existe tout un tas de variantes mais aussi des sources d’énergie différentes, comme l’énergie solaire, le pétrole (lampe à pétrole, lanterne), la cire (bougie), le gaz acétylène (en spéléologie), les quicklite phospho, etc. Toutes ces sources de lumière peuvent être utiles suivant les situations mais je les mettrai de coté, considérant que nous sommes dans une situation d’urgence à court terme : 72 heures. 
 
Mise à jour, la bougie de survie 100h
Une bougie d’urgence qui dure 100h, utile!
Image de prévisualisation YouTube

Conclusion

Sans trop se charger, il faudra à mon avis combiner 2 systèmes : une lampe frontale simple pour la progression de nuit et une lampe à main pour l’exploration dans le détail. En effet, la frontale est idéale car elle vous libère les deux mains pour avancer dans le noir sur un terrain accidenté, pour escalader une clôture ou porter du matos.
 
Par contre, ce système montre vite ses limites quand il s’agit de pointer une zone ou une direction précise et vous oblige à orienter votre tête dans le sens de votre faisceau lumineux. Que vos yeux suivent la direction que vous pointez, ça me parait évident. Par contre, que vous soyez obligé de tourner ou de lever la tête, ça l’est déjà moins ! Vous risquez une blessure, la fatigue musculaire, et surtout la mort…
 
Dans l’idéal, j’opterai donc pour une Fenix ld22 et une Petzl Taktika 2, mais il ne faut pas oublier qu’une fois les 72 heures passées, il serait quand même étonnant que tout retourne à la normale. Vous devrez penser au-delà de 72 heures. Vient alors rapidement le problème des piles et accumulateurs. Vient aussi le problème d’éclairage dans un camps ou une installation plus conséquente qu’un simple bivouac sous tarp. Mais vous n’allez quand même pas emmener une troisième lampe ! J’ai peut-être une solution… 
 

Maintenant, si vous voulez avoir mon avis sur le sujet, lisez la suite de cet article, dans lequel je vous présente mon matos détaillé. 

Mon équipement

selection eclairage survie

mon matos d’éclairage

Je possède donc la lampe dynamo Shark (voir notre chronique sur ce modèle), la Frontale Petzl Zipka plus 2, une torche étanche en alu de chez Lidl, un feu rouge arrière de vélo et des batons Quicklite. Dans cette liste, je retire la lampe torche alu à main car elle est peu puissante et surtout consomme trop d’énergie (3 piles de type AAA). Elle est parfaite pour la maison en cas de panne de courant mais elle ne croisera jamais un zombie ! J’emporte donc 4 systèmes distincts et complémentaires, c’est beaucoup ? Je ne pense pas, vous allez comprendre pourquoi…

Toujours sur moi, la frontale Petzl

Ce modèle est parfait, il est compact car dispose d’une sangle rétractable (enrouleur ZIP avec fil en Dyneema pour une excellente durabilité) qui s’adapte à votre crâne mais aussi autour du bras, de la jambe, d’un bâton… La Zipka plus 2 propose trois modes d’éclairage blanc (maximum, économique et clignotant) et deux modes d’éclairage d’appoint rouge (maximum et clignotant). Enfin, elle possède un témoin lumineux de signalisation d’état des piles (s’allume lorsque la lampe n’éclaire plus qu’à 5 m et qu’il reste 50 % d’autonomie pour un éclairage de proximité).

Poids : 71 g
Type de faisceau : large
Quantité de lumière max. : 70 lumens
Distance max : 40 m
Autonomie max : 185 h
Nombre de piles : 3
Type de piles (fournies) : AAA/LR03
Compatibilité piles : alcalines, lithium, rechargeables Ni-MH,
rechargeables Ni-Cd
Étanchéité : IP X4 (résistant à l’eau)

Toujours dans une poche de mon gilet tactique, la Shark

Sans trop revenir dans le détail (voir notre chronique sur ce modèle), la shark est parfaite même si un poil grosse en main pour cibler et rechercher quelque chose ou encore voir à très longue portée. Elle possède aussi un réel avantage : sa durabilité dans le temps de par sa solidité, et son accumulateur rechargeable à dynamo. Elle est donc aussi très utile sur un camp ou en bivouac couplée à un récipient de type plastique blanc (voir la vidéo).

Image de prévisualisation YouTube
Taille: 173 X 69 X 56 mm
Poids: 312 g
Étanche jusqu'à 10 mètres
Très robuste et anti-chocs

Toujours dans le dos, le feu rouge

Alors là, c’est un gadget qui peut s’avérer très utile. Ce feu est un feu de signalisation arrière pour vélo, acheté dans une grande surface pour quelques euros. Il est muni d’une pince clip et produit une belle lumière rouge pas trop forte… J’ai l’habitude de la fixer sur mon sac à dos pour me faire remarquer des véhicules sur le bord des routes et je me dis qu’en cas de fuite à plusieurs, ce dispositif pourrait permettre au leader du groupe d’évoluer en avant sans risquer de perdre ses acolytes. Ce dispositif peut aussi remplacer la fonction discrète de la led rouge de la frontale et permettre une progression “à couvert” dans le noir sans trop attirer l’attention des zombies mangeurs de cervelle…

Taille: 60 x 40 x 30 mm
Poids: 51 g
éclairage: rouge

Toujours à portée, le bâton Quicklite

Le bâton lumineux Quicklite 12 heures fait office de lumière d’appoint à usage unique. Pratique pour la signalisation individuelle, le balisage ou l’éclairage de secours, ce modèle jaune longue durée peut aussi servir d’appât une fois jeté au milieux des zombies. Ou de piège à touristes (bah oui, on a le droit de piller des survivants plus faibles que nous !), et bien plus encore…

Taille: 150 mm
Poids: presque rien
éclairage: jaune phosphorescent

Conclusion et avis

Je pense qu’il faut, tout en restant raisonnable, multiplier les sources d’énergie et ne pas négliger les limites de chaque système. En tenant compte de mon matos, si je pouvais m’offrir une Fenix LD10, je l’ajouterais à mon KSZ, dans ma poche de pantalon, toujours sur moi. Je n’ai par contre pas confiance en ces systèmes à recharge solaire. J’imagine qu’ils nous mettent en état de dépendance par rapport  au soleil. Que fait-on si la lampe n’est pas rechargée ou se décharge en pleine nuit ?

Pensez donc à stocker un ou deux jeux de piles dans votre KSZ pour être certain d’en avoir sous la main. Optez pour des systèmes avec indicateur de batterie si possible. Pour plus de sécurité, n’utilisez le système d’éclairage de votre kit qu’en cas de besoin sérieux et vérifiez de temps en temps l’état des batteries et des lampes.

J’espère avoir vos avis sur le sujet, retrouvez tous les articles du kit sur cette page  KSZ – Kit de Survie Zombie

Auteur

Rôle : Ancien responsable Section Survie http://nopanic.fr/

Articles relatifs

1 Commentaire

  1. ouai la grosse lampe et plutôt énorme et résistante on peut donner des bon coup avec !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*