BD Papiers — 24 août 2011
La Rage

LA RAGE

Dessin: Malo Kerfriden

Scénario: Pierre Boisserie

Editions: 12 bis

Date de parution:  25 août 2011

 

 

 

Synopsis:

Lors d’une épidémie fulgurante, la population infantile est touchée de plein fouet. Devant le nombre croissant de contaminés les adultes se trouvent très vite démunis d’autant qu’un facteur aggravant de taille les empêchent d’endiguer le fléau: les enfants dévorent tous les adultes les approchant. Néanmoins certains parmi eux peuvent être sauvés, tous ceux atteignant l’âge de la puberté perdent les symptômes de cette rage. Encore faut-il les sortir de cet enfer.

Critique:

Remémorez-vous cette horrible scène de La nuit des morts vivants où une enfant tue sauvagement sa mère. Imaginez maintenant cette horreur étendue sur tout un pays. Bienvenue. Vous êtes dans le monde de La Rage.

Dans cette histoire l’avenir de l’humanité n’existe plus, les générations futures étant devenues les prédatrices des précédentes, un sentiment oppressant de fin du monde pèse sur les personnages qui luttent et espèrent encore. S’il persiste effectivement un espoir entretenu par l’armée en mission sanitaire en quête d’enfants sains, la milice d’Hérode, corps armé indépendant, préfère traiter le problème de façon radicale en éliminant les enfants. Une guerre civile s’annonce alors entre les deux camps aux milieux des infanticides massifs et des attaques de cannibalisme infantile. Les meilleurs ingrédients de l’horreur emprunt de politique sont donc réunies ici. Les paysages urbain aussi démesurés que vides creuse l’image et semble aspirer toutes formes de vie. La famille touchée au cœur n’est plus ce groupe rassurant et affectif, la chair de notre chair en apparence innocente est devenu notre pire ennemi.

Dans ce chaos le scénario s’attarde sur une femme, infirmière et mère ayant perdu ses enfants. Nous suivons son recrutement dans l’armée au cours duquel elle apparait comme un élément motivé. Cependant on découvre peu à peu une personnalité plus ambigu. Ce premier tome plante les bases d’une intrigue au potentiel très alléchant par la complexité de certains rapports humains et surtout par l’ampleur de la catastrophe. Les prochains tomes s’annonce déjà plein de promesses.


  Vous voulez connaitre la suite …… Courrez chez votre libraire …

 

note8

Auteur

Morve Yvan

Articles relatifs

2 Commentaires

  1. J’attends l’ouverture de ma librairie pour l’acheter !

  2. Lu hier. Je suis plutôt bon public (oui, comme la chanson :lol: ) mais là je n’ai pas compris pourquoi il y avait tant de battage autour de cette bd. Pas très originale scénaristiquement (ce que je ne lui reproche pas, c’est difficile de renouveler le genre), le dessin n’est pas transcendant et la mise en page ne m’a provoqué aucun frisson. Il y a des bds z que je ne lâche pas, de la première à la dernière page. Là, pardonnez-moi l’expression mais le livre m’est tombé des mains. C’est suffisamment rare chez moi pour que je m’y attarde. Bon public j’ai dit, donc j’attendrai de voir si les prochains tomes sont plus haletants. Mais pour celui-là, pétard mouillé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*