La très attendue version PC de State of Decay arrive aujourd’hui !

Après sa sortie en juin sur Xbox 360, Microsoft Game Studios annonce pour aujourd’hui en version de test “Early Access” via Steam la sortie PC de State of Decay, le survival-horror développé par Undead Labs. Le joueur doit y survivre dans un monde ouvert infesté de zombies et trouver de quoi se nourrir, se défendre, s’abriter et se regrouper. Cette version peut être considérée comme un bêta-test.

En effet, cette première version PC ne sera jouable que via une manette connectée au PC, et devrait disposer de nombreux bugs et réglages encore à faire. Dans son message d’annonce,Undead Labs indique que cette version est faite pour les plus passionnés de leur communauté qui souhaitent contribuer au développement de cette version PC, en donnant notamment leur avis sur les contrôles clavier et souris qui arriveront un peu plus tard cette année.

Dans une interview donnée à Polygon, Jeff Strain, fondateur d’Undead Labs  indique qu’il est très intéressé par la capacité d’évolution de cette version PC par rapport aux possibilités de la console, et qu’il souhaite garder une porte ouverte à la communauté de moddeurs sur PC bien qu’une suite d’outils de modding “facile” ne soit pour l’instant pas au programme.

Le  jeu a remporté un franc succès sur Xbox 360. En effet, State of Decay reprend le concept de l’invasion de morts-vivants et propose un titre open world plutôt ambitieux malgré sa «simple» dimension de jeu XBLA. Au menu, un vaste terrain de jeu, un aspect gestion poussé et une volonté de proposer un vrai survival-horror avec tout ce que ça implique de décisions cruciales à prendre.

State of Decay nous plonge dès le départ dans une Amérique profonde où les zombies ont élu domicile. Le but va donc être de s’en sortir en  essayant d’en savoir un peu plus sur ce qui a déclenché cette pandémie. Si la tâche s’annonce ardue, sachez que ce ne sera pas tout car vous allez également devoir fédérer plusieurs autres survivants afin qu’ils viennent grossir les rangs de votre communauté. Pour autant, State of Decay n’a rien à voir avec un Dead Rising. Dans State of Decay, le zombie est dangereux et pour peu qu’il fasse partie d’une horde, vous devrez très rapidement planifier vos actions pour vous en sortir.

Mais avant toute chose, retenez bien que dans le jeu de Undead Labs, vous n’aurez de cesse de rechercher d’autres personnes afin d’être plus fort face aux morts-vivants. De fait, ceci passera par plusieurs étapes. En tout premier lieu, vous devrez rejoindre des abris où des habitants auront trouvé refuge. A ce stade, il conviendra d’aider ces personnes en remplissant diverses quêtes allant de la recherche de matériaux à l’escorte de survivants en passant par un simple dialogue pour rassurer une personne. Ensuite, certains d’entre-eux choisiront de se rallier à votre cause, ce qui vous permettra entre autres de switcher entre plusieurs personnages jouables. Cet élément n’est pas à prendre à la légère puisque lorsqu’un de vos rescapés mourra, vous prendrez automatiquement le contrôle d’un autre, pour peu que vous en ayez encore en «réserve». Du coup, vous comprendrez rapidement l’importance d’accepter le plus de quêtes possible tout en essayant de visiter la totalité de la carte pour dénicher de nouveaux alliés et refuges. D’autant plus vrai que chaque personnage disposera de différentes caractéristiques s’adaptant plus ou moins au type de missions proposées.

Outre cette recherche de compagnons, il vous faudra aussi avoir l’esprit pratique en faisant attention au moral de vos partenaires. Pour se faire, vous devrez par exemple étendre vos refuges en construisant des établis pour améliorer ou réparer vos armes qui se détérioreront avec le temps, des dortoirs pour que vos alliés se reposent, des miradors afin de protéger vos camps, des zones médicales histoire d’améliorer votre vitalité, etc. Outre ces questions d’intendance, vous devrez aussi faire attention à ce que des conflits n’éclatent pas au sein du groupe en calmant parfois les esprits. Du coup, l’aspect gestion est omniprésent d’autant qu’il vous faudra également gérer vos ressources. A ce sujet, n’oubliez pas que vous pourrez visiter l’ensemble des fermes bordant les routes ou des bâtiments faisant partie des villes de la carte. Un moyen comme un autre de récupérer des vivres, des munitions ou bien encore les fameux matériaux. Mais attention, car si vous faites trop de bruit durant ces phases de recherche, vous ameuterez plus facilement les zombies. Une idée intéressante parmi tant d’autres. Ensuite, libre à vous de garder précieusement vos découvertes dans vos stocks ou de procéder à du troc avec d’autres survivants qui se feront un plaisir d’échanger de la nourriture contre des balles. Retenez tout de même que s’il est très tentant de récupérer tout ce que vous trouverez, vous serez limité par le poids que vous pourrez transporter. De plus, n’oubliez pas de vous munir d’une arme à feu et d’une arme blanche pour pouvoir vous défendre.

Bref tout cela ayant l’air fort alléchant, à quand la team Zombies World de State of Decay ???

Auteur

Mary

Mère de 2 enfants, passionnée de survie, experte en techniques de combat de spray et en maniement de seringue, se dresse contre la bêtise, l'égocentrisme, et... les zombies, parce que, sans déconner, July a raison, ça va nous tomber dessus !

Articles relatifs

8 Commentaires

  1. j’hesite à me le prendre j’ai pas envie de me retrouver avec un deuxième day z ou war z !!

    • Aaaaaaah ça y faut y réfléchir x)

  2. J’ai essaye ce soir et …. ARRRGGGG il s’agit de la version xbox adapté sur PC !!! Donc pour y jouer pleinement, il faut un pad XBOX360 ou compatible !!! Les graphismes sont moyen enfin non ils sont du niveau de XBOX. Mais comme il est dit dans l’article il s’agit d’une “Early access” donc loin, très loin de la version final PC.
    J’ai quand même fracassé quelques cranes de zombies avant de craqué sur la non jouabilité du jeu !
    Je vais réessayé demain …

  3. Bonne nouvelle ça ! Ca fait un moment que je l’attendais.

  4. Très bon jeu, j’ai passé une petite quinzaine d’heure sympa sur le soft qui est très évolutif et donne l’impression de gerer une communauté en temps réel. A tester absolument ! Et rien a voir avec un DayZ ou WarZ car ce n’est pas du online !!!

    • Tu as passé un quinzaine d’heure sur la version PC ?

  5. Le concept est super tentant, mais j’ai un peu peur du coté technique du soft !!!
    Je penses donc laisser les hardcore gamers essuyer les plâtres avant de m’y intéresser ;)
    En plus, je suis pas sur que mon pc portable puisse l’encaisser (c’est qu’il est plus tout jeune) et de toute façon, avec GTA V , j’ai bizarrement pas beaucoup de temps pour d’autres jeux en ce moment ^^

    Une petite question : le jeu est uniquement solo, ou il y a une partie multijoueur ? (peut-être pour plus tard)

    • C’est un bon jeu en effet. Mais uniquement solo pour l’instant. La prochaine version (nom de code Class 4), prévue dans un an ou deux, ajoutera un mode multi (du coop probablement, ou du MMO light – Pas WoW …). Le multi était prévu au début, mais s’est avéré trop long à réaliser, les devs l’ont donc reporté à la prochaine version du jeu.

      Et coté technique, sur PC il va bientôt sortir de la bêta, et sur Xbox comme sur PC recevoir une première extension pour optimiser un tas de trucs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*