Culture Z Livres Max Brooks Papiers — 10 juin 2014
L’armée des morts, de Christopher Golden sort demain aux Editions Panini Books !

Publiée en version originale en 2010 sous le titre The New DeadL’armée des morts est une anthologie de 19 nouvelles inédites réunies par Christopher Golden. Les auteurs que vous pourrez retrouver dans l’anthologie vous sont pour la plupart déjà connus et vous donneront envie d’acquérir cet ouvrage avant même que nous vous en ayons fait la critique.

Comme le dit lui-même l’éditeur, à savoir Panini Books, le seul qui assure la nourriture intellectuelle des affamés zombies français, merci à lui, il s’agit d”Un recueil de nouvelles écrites par les plus grands auteurs du genre, de Max Brooks auteur de World war Z, à Joe Hill, en passant par David Liss et bien d’autres.“Et ces autres sont James A. Moore, John Connolly, Tim Lebon, Derek Nikitas, Tad Williams, Brian Keene, Joe R. Lansdale, Jonathan Maberry, Kelley Armstrong, Aimée Bender, David Wellington et Mike Carrey.

Alors compte-tenu d’un tel palmarès, rendez-vous chez votre libraire demain à la première heure !

Source : Panini Books

Site Facebook

Auteur

Mary

Mère de 2 enfants, passionnée de survie, experte en techniques de combat de spray et en maniement de seringue, se dresse contre la bêtise, l'égocentrisme, et... les zombies, parce que, sans déconner, July a raison, ça va nous tomber dessus !

Articles relatifs

3 Commentaires

  1. Personne ne l’a lu? Je l’ai acheté et il a l’air prometteur mais d’abord, je m’attaque au livre de Manuel Loureiro.

  2. c’est mon prochain sur la liste

  3. Je viens de le lire. La qualité des nouvelles est très inégale, certaines étant franchement faibles (“Ce que savait Maisie”, de David Liss ou “Cuivre” de Stephen Bissette). Quelques pépites cependant, comme par exemple “Une affaire de famille”, de Jonathan Maberry, la nouvelle que je préfère dans ce recueil. Elle mériterait à elle seule un livre entier. La profondeur des personnages y est stupéfiante compte-tenu du fait qu’il s’agisse d’une nouvelle. Idem pour le monde qui y est décrit via un procédé narratif subtil (=des offres d’emploi). J’adore ! Autre critique du livre : il est exclusivement composé d’auteurs américains/anglophones… On aurait souhaité voir quelques auteurs européens… Mais faute de grives, on mange des merles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*