Actu Survie News Survie — 10 octobre 2012
Le barbelé

Si le retranchement, on l’a vu, n’est pas la meilleure des solutions, il se peut parfois que vous n’ayez pas le choix entre cette solution et l’itinérance. Il ne suffit pas de mettre 4 planches sur une fenêtre pour être en sécurité, loin de là. Il est préférable de multiplier les barricades. Je vais vous présenter aujourd’hui un matériel indispensable à tout camp fixe ou B.A.D. (base autonome durable) : le barbelé. Il existe toutes sortes de fil de fer barbelé : les coupants ou les tranchants sont les deux familles principales. Avant de se concentrer sur la forme, étudions d’abord son utilité.

l

Histoire

Vers la fin du xixe siècle, les Grandes Plaines du Middle West manquaient de bois pour les palissades ou de pierre pour les murets, ce qui ralentissait la colonisation agraire. Fin 1872, un fermier de Waterman dans l’Illinois développa un système de clôture constitué d’un fil avec une pièce en bois munie de pointes pour repousser les indiens et empêcher le bétail des grands éleveurs (partisans de l’«open range», soit la libre pâture) de la franchir, notamment les cow-boys conduisant leur troupeau vers les villes du Nord et de l’Est. Il déposa un brevet en mai 1873 et en fit la démonstration lors du marché du comté de DeKalb durant l’été. Cette innovation intrigua plusieurs habitants de la région, Isaac Ellwood, Joseph Glidden et Jacob Haish qui décidèrent d’améliorer le concept. Ellwood déposa un brevet en février 1874 mais arriva à la conclusion que la version de Glidden était plus efficace. Les pointes présentes sur le fil de Glidden étaient réalisés avec un moulin à café. Une fois fabriquées, les pointes étaient placées sur le fil de fer puis torsadées. Pour les maintenir en place, Glidden enroulait un autre fil autour des pointes. Ellwood acheta la moitié du concept à Glidden en juillet 1874 et Glidden déposa son brevet en novembre de la même année. Ils fondèrent ensuite la I.L Ellwood Manufacturing Company. Ils fabriquèrent au début à l’arrière de la boutique d’Ellwood un fil porteur composé de deux câbles torsadés. Le succès arriva rapidement, de même que la concurrence puisque Jacob Haish démarra son propre commerce à partir de ses brevets. En 1876, Glidden vendit la moitié des parts de son brevet à la Washburn and Moen Manufacturing Company basée à Worcester dans le Massachusetts. Ellwood y fut intégré et le commerce du fil barbelé continua à prospérer. (source Wikipedia)

Usage

Qu’il soit simplement posé au sol ou monté en clôture, le barbelé a pour but de contraindre la progression animale mais aussi humaine. Plus efficace en clôture ou encore mieux en rouleau il contraindra les zombies et stoppera leur avancée. Même s’ils ne ressentent probablement pas la douleur, les piquants ou tranchants déchireront les chairs jusqu’à l’immobilisation complète. Il ne vous restera plus qu’à abattre le mort vivant. Il est intéressant de noter que le barbelé agit comme frontière mais aussi comme piège face aux zombies.

Une tentative d’intrusion en force contre des fils de fer barbelés, sans protection particulière, finira indubitablement avec des blessures plus ou moins graves en fonction de la zone du corps touchée. La peau est la plus susceptible d’être blessée avec des lacérations. Les tissus plus profonds peuvent être touchés selon le type de fil et sa disposition. Un humain peut limiter les blessures en faisant extrêmement attention lors de la manipulation du fil. Des mouvements limités, des vêtements suffisamment épais et des gants permettent de réduire le risque de blessures. (source Wikipedia)

Forme

Le plus efficace: le modèle Detainer en concertina (rouleau). Ce fil de fer barbelé est presque infranchissable. Ces lames en forme d’hameçon le rendent  extrêmement dangereux. Le zombie sera piégé et le pouvoir dissuasif d’une telle installation repoussera tout assaillant doué d’un minimum d’une cervelle valide.
D’un point de vue technique :

- Le Detainer est serti à 230 ° autour d’ une ame centrale. nombre de groupe de lames par spirale : plus ou moins 19.
- Le barbillon de retenue est de 6,35 mm.Les spirales des rouleaux sont maintenues par une série de 3 ou 5 agrafes par spirales selon les diamètres.
- Chaque rouleau de diamètre 635 peut couvrir jusqu’à 7,50 mètres linéaires.
- L'âme centrale a une section de 2,5 mm et est fabriquée soit en acier galvanisé de plus ou moins 230 gr au mètre carré, soit en inoxydable série 430 ou 304.
- La résistance du fil de fer est 1,568 Mpa (diamètre du fil 2,5 mm 230 gr/m2) avec une force de rupture de 785 Kg.
- La largeur de la lame est de 30 mm après sertissage

On peut ensuite trouver un modèle très efficace, le modèle tranchant classique, sans pointe hameçon. Il est particulièrement tranchant et, utilisé en concertina, sera lui aussi un très bon piège à zombies. Moins dissuasif que son grand frère le Detainer, ce modèle reste quand même très offensif même sur un être un poil sensé !
D’un point de vue technique :

- Âme (fil central) de 2,5mm en acier galvanisé haute résistance de 1500 mp.
- Bande d’acier sertie autour de l’âme.
- Lames découpées dans les bandes d’acier : acier galvanisé 230 gm 2 ou inoxydable 304.
- Clips haute résistance afin d’obtenir un obstacle continu et indéformable

Troisième variante du barbelé, la version classique piquante. Cette version est celle que vous trouverez sur toutes les clôtures de type agricole. Elles sont dissuasives pour les vaches, les moutons et autres brouteurs d’herbe, elles seront donc efficaces contre les zombies. Résistant et facile à poser, le barbelé piquant offre une très bonne alternative aux clôtures en bois classique. Pensez tout de même à placer aux moins 3 ou 4 lignes à différentes hauteurs car il est peu probable que les zombies se retrouvent piégés dans un tel dispositif. Le point faible de cette option est la fixation sur les poteaux. Veillez à bien consolider les attaches.

Conclusion

Vous êtes fin prêt/es à protéger votre B.A.D. Veillez à respecter les consignes de base et ne dormez que d’un œil, rien n’est jamais plus risqué que le manque d’attention… Souvenez-vous qu’un barbelé ne remplacera jamais un bon coup de machette dans la gueule.

sources: Wikipedia • barbeles.com

Auteur

Rôle : Ancien responsable Section Survie http://nopanic.fr/

Articles relatifs

3 Commentaires

  1. Bonsoir,

    Je pense que cela peut s’avérer utile uniquement si le nombre de zombies est réduit, enfin ça reste mon avis.
    Bon article.

    • Oui bien sur! il ne faut pas voir ça comme une barricade unique mais plus comme un première ligne. COmme expliqué dans l’article, le but est avant tout de contraindre la protection.
      pour m’être déjà blessé avec du Detainer, je te confirme que c’est très solide mais face à une horde que la douleur n’arrête pas, ça finira par céder.
      Par contre, une chose à laquelle on ne pense pas toujours c’est qu’il faut aussi se protéger des vivants qui pourrait investir votre BaD, et là c’est vraiment dissuasif (pas pas définitif non plus!)…

  2. Pas mal quand même, la je tiens une idée. Tu bricole un vérin fixe additionné avec un treuil.., ça peut te faire une magnifique trancheuse pour te débarrasser de l’excédant. Enfin je dis ça, faut encore le temps, le matériel et le savoir. Il vaut mieux miser sur la pose classique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*