Mangas Papiers — 19 avril 2012
Le Berceau des Esprits tome 3

Scénario et dessins : Kei Sanbe
Éditeur : Ki-oon
Genre : Horreur, survival action, gore
Date de publication : 15 mars 2012
Nombre de pages : 184  (noir & blanc)
Nombre de volumes :
3 en France, 4 au Japon
(série en cours)
Prix conseillé : 7,5 euros

 

 

Synopsis 4e de couverture

Mordue par Yayoi, Kana doit vite se rendre à l’évidence : elle est désormais infectée par le mal mystérieux qui transforme les passagers en créatures assoiffées de sang ! Commence alors un jeu de manipulation et de mensonges tandis que la jeune fille bascule doucement dans la folie en tentant d’entraîner le petit groupe dans sa chute.
Mais Makoto et ses amis, à présent séparés, ne sont pas les seuls rescapés à errer dans les couloirs du navire. Et certains semblent vraiment prêts au pire pour survivre.

Avis

 Le huis-clos maritime zombie reprend !

Nos lycéens en voyage scolaire sont toujours à la recherche d’un moyen de survivre tout en essayant de trouver une sortie. Celle-ci est compliquée car comme ils se trouvent dans un bateau de croisière qui s’est retourné (ambiance Titanic, c’est la mode ;) ), ils doivent redescendre vers la cale qui se trouve être à présent plus proche de la surface.

Jusqu’ici ils devaient tenter de survivre à la fois à des fous sanguinaires qui tuent tout ceux qu’ils croisent sans distinction, ne semblant ressentir aucune douleur, à leurs victimes qui lorsqu’elles ont été mordues semblent prises à leur tour de folie meurtrière et cannibale. S’ajoute à ça un groupe d’élèves un peu caïds qui décide de faire justice eux-mêmes. Tout aussi dangereux donc, même s’ils ont eu la pertinence de remarquer que les infectés paraissent guérir des blessures qui leur sont faites. Du coup ils s’imposent comme preuve de leur intégrité physique un marquage au fer rouge avec le pendentif en forme de crucifix de leur meneur.

La nouveauté et l’originalité (parce qu’il faut avouer que ce manga pioche beaucoup dans les grands classiques du cinéma d’exploitation horrifique tels que les films de Carpenter ou les Alien, etc.) ici tiennent au fait que l’auteur livre dans ce 3e tome une explication qui mêle légende locale japonaise et scientifique. On passe du slasher mâtiné de zombies à un versant plus infecté.

Un effet [REC] -> [REC]²…

Un manga avec des pointes de fan service rares, mis à part le dernier personnage (Hanna), un membre de l’équipage qui ne sert pas à grand chose. L’ambiance malsaine et le dessin de qualité sont néanmoins à recommander !

 

note7

Auteur

Bonne proto-geekette mais piètre survivante, j'ai néanmoins fait mien l'adage : "Un bon zombie est un zombie mort. Deux fois."

Articles relatifs

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*