Autres Evenements Festivals Zombie Walks — 29 septembre 2012
Festival BD Delcourt Soleil à Bercy et sa Zombie Walk

Le week-end dernier (les 22 et 23 septembre 2012) a eu lieu le premier Salon des éditions Soleil et Delcourt. Pour célébrer les deux séries papier Zombies et Walking Dead, une marche zombie a été organisée le samedi à 15h.

Aujourd’hui nous vous dévoilons notre pérégrination et nos impressions à propos de notre déambulation dans Bercy Village.

Le Salon n’était pas dédié qu’à l’univers zombie ; il y avait environ 70 auteurs qui étaient invités pour dédicacer leurs nouveautés. Cependant jusqu’à 14h, il y avait la possibilité de se faire maquiller en zombie gratuitement pour participer à la Zombie Walk. Tous ceux qui voulaient tenter l’aventure le pouvaient. Une ambiance chaleureuse et zombiesque rôdait dans le coin maquillage. Les maquilleurs étaient religieusement concentrés sur leur ouvrage.

Barbara Canepa à gauche et Guillaume Bianco à droite

En attendant la préparation de nos gentils et terrifiants zombies, nous en avons profité pour faire le tour du salon de la bd et voir comment se déroulait les dédicaces.
Une grande question se pose sur l’organisation des Salons du livre. Est-il obligatoire d’acheter un livre pour avoir une dédicace ? OUI ! (hélas). Le passage à la FNAC pour se faire délivrer au moment de son achat un magnifique ticket “Bon pour UNE dédicace” est obligé. Pour les fans, impossibles de venir avec sa bd préférée pour voir en chair et en os son auteur fétiche. La technique est maladroite car ça enlève un peu le côté merveilleux de la rencontre avec celui dont on admire l’œuvre. Probablement que ce système s’explique que les auteurs n’avaient que 2h de dédicace et qu’il fallait dissuader les indécis. Gratuit :je fais la queue, payant… finalement je passe mon chemin. Il faut avouer que pour certains auteurs être le détenteur de ce ticket d’or ne signifiait pas avoir une dédicace. Non, la quête jusqu’à la signature sacrée  ou le dessin est encore longue. Il faut faire la queue, espérer que l’heure ne soit pas dépassée, ou alors que l’auteur soit présent et parfois que son nom sorte d’un petit bocal en verre. Ouin la quête est longue. Certains auteurs se sont désistés à la dernière minute, d’autres dédicaçaient sur tirage au sort. Il fallait alors donner son précieux bon en espérant qu’il ressorte et d’autres décidaient de leur propre chef de ne faire qu’un nombre restreint de signatures/dessins, un chiffre au hasard… 8.
Ces petites mésaventures gâchent un peu la dédicace car derrière les jolis rencontres se cachent une machine économique trop présente. Être sûr/e que vous (les lecteurs) achetiez nos livres, c’est important, garantir un gribouillis c’est moins important. Non, qui dit salon, dit signature, sinon à quoi bon ? Il faudra demander aux organisateurs.

Rassurez-vous ce salon avait des bons côtés, si vous aviez la chance d’arriver à la table du Graal, vous pouviez discuter longuement avec l’auteur qui vous faisait une magnifique dédicace,  qui vous faisait oublier tous vos tracas. Pour vous en donner une idée voici par exemple le dessin effectué par Sophian Cholet le dessinateur de l’excellente série Zombies. C’est un auteur très sympathique qui prépare un tome 3 pour cette saga, qui ne sortira qu’en janvier 2013. Ce retard s’explique par le fait qu’il n’a pas fini de réaliser l’album. Il promet cependant que son retard sera excusé, car la bd s’annonce génialissime. Nous vous tiendrons au courant bien sûr !

Parlons maintenant de la Zombie Walk. Elle débutait à 15h et s’est terminée vers 15h40. Elle fut brève et intense. On pourra regretter le fait qu’elle soit relativement rapide. Le Salon attendait 200 personnes, leurs ambitions n’étaient donc pas extraordinaires et n’ont pas été dépassées. Le nombre a été difficile à atteindre. Nos amis les zombies étaient magnifiques ou plutôt devrions-nous dire terrifiants mais peu nombreux. Les styles étaient variés : une écolière kawai, un prêtre, une famille, des enfants…

Mention spéciale à de jeunes parents zombies fort sympathiques qui venaient de Brest pour participer à l’évènement ! La plus passionnée était la maman, comme quoi nous les filles, on aime les zombies et on assume. Un scoop va vous être révélé… Chut, il ne faut pas le dire mais les zombies sont aussi des gens très gentils. La preuve en image.

Un Salon de la bd qui avait une organisation qui laissait à désirer, une bébé zombie-walk mais malgré tout un bon moment passé avec des gens agréables qui avaient envie de partager une passion commune. Une journée fatigante où nous avons essayé de tout tester, le côté salon et le côté zombie. Il nous a semblé compliqué de tout mener de front car à cause de la longue queue et des plages horaires relativement restreintes, il était difficile de participer à la Zombie Walk et rencontrer ses auteurs préférés (par exemple : Cholet et Peru).

Comme qui dirait :  “Dans la vie, on ne peut pas tout faire, il faut choisir” ou alors “On ne peut pas être au four et au moulin”.

 

La petite vidéo des organisateurs, notre partenaire Cerveau Lent
Image de prévisualisation YouTube

 

Auteur

sherane

Chroniqueuse bande-dessinée, comics, manga, livre ... et plus généralement tout ce qui se dévore.

Articles relatifs

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*