Actu Survie News Origines Survie — 18 novembre 2012
Le zombie et la science, fiction

Dans la majorité des œuvres de fiction, la prolifération des zombies se fait par contamination par morsure, mais il existe quelques cas isolés. Nous allons voir les principaux vecteurs de contamination. Petite mise en garde, pour les besoins de l’article, j’ai dû citer quelques références et notamment The Walking Dead, amateurs de la série, si vous n’avez pas vu la saison 2 et la suite, attendez-vous à quelques petits spoils (signalés par une balise [SPOIL]).

Contamination, vecteurs et causes

Bel exemple de contamination originale, 28 jours plus tard.

Quelles sont les différents vecteurs de contamination ? 

- contamination virus/bactérie Z → H par fluides (salive, larme, sang, sécrétions)
↳ 28 jours plus tard
- contamination virus/bactérie Z → H par morsure 
↳ 98% des films de zombies
- contamination virus/bactérie Z → H par contact ou par l'air
↳ La nuit des fous vivants (produit chimique nommé Trixie déversé dans l'eau)
- contamination virus/bactérie H → H pré mortem, activation du virus à la mort du sujet
The Walking Dead
- résurrection et possession H → Z (vaudou)
↳ Vaudou (I walked with a zombie)

Quelles sont les différentes causes de contamination virale ? 

- Contamination parasitaire du cerveau via les rats → chats → H 
Braindead et le singe-rat de Sumatra
- Contamination neurotoxine volontaire (datura stramonium*, fugu poison) 
L'Emprise des ténèbres (The Serpent and the Rainbow)
- Virus de la rage modifié (ou variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob) 
↳ 28 jours plus tard
Neurogenèse, recherche en laboratoire (arme biologique et/ou eugénisme
↳ Resident evil
Nanobots et nanotechnologie et dégénérescence
Machines of the Dead (A Zombie Apocalypse)

À noter quelques ovnis comme Pontypool avec des des voies de contaminations vraiment originales…

[SPOIL] 
Dans le comic Walking Dead (tome 9 : ” Ceux qui restent “), il est expliqué que le virus est volatile et se contracte par inhalation avant la mort.
* Le datura startonium entre dans les préparations utilisées par les Hougans (faiseurs de zombies) à Haïti.

Incubation

Une fois que vous aurez été infectés, il faut que vous sachiez que ça peut aller plus ou moins vite mais la fin est inéluctable. On a vu récemment (attention petit [SPOIL] The Walking Dead saison 3) qu’il suffisait de couper rapidement la partie du corps ou il y a eu morsure pour limiter la contagion (priez pour vous faire mordre un truc inutile comme un orteil).
Dans ce petit schéma pour trouverez les délais et détails de ce qui vous arrivera après une morsure. Cette étude est basée sur un ensemble d’un quinzaine de films de zombies.

délais et détails

Créations

Si l’on met de coté les zombies vaudous qui sont en quelques sorte des créations issues de manipulations chimiques et spirituelles, nous avons de très beaux exemples de créations de zombies, en voici quelques-uns : 
- Frankenstein ou le Prométhée moderne (le docteur et sa créature) de Mary Shelley (création d’un être vivant à partir de chairs mortes), qui n’est pas à proprement parler l’archétype du zombie tel qu’on l’entend le plus souvent dans les pages de Zombies World.
- Herbert West, réanimateur de H.P. Lovecraft (à l’origine entre autres de la série Re-animator)

Re-Animator, avoir la tête dans le sac.

Conclusion 

Vous venez de lire un bref aperçu de la science face aux zombies dans la fiction. N’hésitez pas à commenter et demandez des précisions.
Pour finir je vous recommande de lire cet article et l’ouvrage dont il fait référence…

Le Dr Steven Schlozman, éminent psychiatre enseignant à Harvard et fan de films d’horreur décide d’expliquer à travers son enseignement la neurobiologie zombie. Leader mondial sur la neurobiologie du mort-vivant, il rédige un faux article médical sur l’infection zombie qu’il appelle le Syndrome d’Ataxie dégénérative (troubles de l’équilibre) et de Manque de Satiété , ou ANSD (l’article a cinq auteurs : un en vie, trois décédés et un infecté) et donne une conférence.  Mais la science sous-jacente est sérieuse. Son cours est un tour du cerveau humain, utilisant le mort-vivant comme un thème narratif.

 Merci à l’équipe de Zombies World pour le coup de main et les références.

Auteur

Rôle : Ancien responsable Section Survie http://nopanic.fr/

Articles relatifs

3 Commentaires

  1. excellent article qui résume tout. Bravo pour ces recherches.

  2. C’est très bien … La contamination quand un humain non contaminé se nourrit d’un infecté à telle lieu?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*