Le Zombie, un art de revivre

Attention : Je ne suis pas l’auteur de cet article. L’auteur de cette article est Lestat. Il l’a rédigé le 02/01/2005 sur ce lien Krinein. Il est dans son état original et n’a pas été modifié.Je voulais vous faire profiter de ses articles qui sont vraiment exceptionnels et très enrichissants!

Mais qu’est-ce qui peut bien motiver les Morts à sortir de leurs sépultures ? C’est ce que nous allons voir ici. Disons le tout net, il est n’est pas rare que la cause soit l’intervention de l’humain sur des éléments qu’il ne contrôle pas. De Frankenstein, peut être l’un des premier Mort Vivant de l’histoire, à La Nuit des Morts Vivants, tout est question de radiations, d’électricité, de chimie ou de mixtures.

Pplan 9 from outer space

De mixtures, ce sera le cas des premiers films de Zombies, qui utilise poudres et décoctions. Nous sommes donc ici en pleine coutume vaudou et lorsque dans White Zombie, Lugosi acculé jette sa fiole de produit qui éclate à terre, espérant ainsi se défaire de ses assaillants, il s’agit d’une retranscription quasi-fidèle du rite de transformation, voulant que la poudre à Zombie puisse être soufflée aux visages des victimes. D’électricité, il en sera question dans les adaptations de Frankenstein bien sûr, mais aussi dans Jason le Mort Vivant, où le croquemitaine de Crystal Lake revient à la vie après s’être pris un éclair en pleine poire. Il a bien fait, cet épisode 6 est sans doute l’un des meilleur de la série.

Dans le trash Frankenhooker, l’underground Franck Henenlotter suit un jeune savant qui tue des prostituées avant d’en assembler les bouts, pensant ainsi reconstituer sa fiancée morte tout en arrangeant au passage quelques points disgracieux. Ici la science est également de mise, même si pour le coup il s’agit de faire fumer une drogue explosive (!), de mettre le tout dans un bain mystérieux et de ranimer l’ensemble après une séquence de couture. Mais la raison la plus souvent évoquée reste la négligence humaine face au nucléaire ou à des radiations quelconques, argument qui servira dans l’Avion de l’Apocalypse, dans la Nuit des Morts Vivants, dans Resident Evil ou chez Rollin pour ne citer qu’eux. Egalement très prisée, l’origine virale fait aussi figure de challenger de la cause à effet, comme en témoigne Virus Cannibale ou plus sérieusement 28 jours plus tard. Avec l’arrivé du cannibalisme, la transmission du mal prend un statut quasi-vampirique en se propageant par morsure. A côté de ces poncifs traditionnels, il convient de citer quelques exemples pas piqués des hannetons.

Dans les Raisins de la Mort, Rollin met la cause dans du vin. Le Retour des Morts Vivants 5 tombe quand à lui dans l’illicite lorsque de braves gens se transforment en Zombie après avoir abusé de la drogue Z (!!). Vaguement inspiré de Lovecraft, Stuart Gordon dans Re-Animator réveille les Morts avec une seringue contenant un liquide vert fluo. Toujours plus fou, Peter Jackson dans Braindead utilise un singe-rat ainsi qu’un super fortifiant. En 1999, Dave Parker enfonce davantage le clou avec Les Morts haïssent les Vivants, fauché, mais tellement sympathique. Dans ce film jouissif donnant des hommages à tire-larigot, lesdits Morts ressuscitent grâce à une machine qui sert au passage de porte vers un univers parallèle, comme de juste bourré de Zombies. Enfin dans Plan 9 From Outer Space, les Morts se réveillent grâce à un étrange rayon, from outer space lui aussi.

Et quand les scénaristes ont l’imagination défaillante, ils ont recours à la bonne vielle malédiction. Formule maléfique dans Evil Dead ou incantations satanistes dans le Couvent, parfois la cause peut se doubler d’une envie non-satisfaite. Ainsi dans Creepshow, le jour de la fête des pères, un cadavre répugnant sort de sa tombe pour chercher un bout de gâteau. La vengeance est également une bonne motivation. C’est bien connu que c’est un plat qui se mange froid : Creepshow toujours nous montre deux noyés revenus rendre des comptes tandis que l’Etrange Cas de Mr Waldemar, premier sketch de Deux Yeux Maléfiques, s’intéresse à un Mort moins mort qu’il en a l’air. Pour finir sur une touche poétique, dans Dellamorte Dellamore, les morts reviennent à la vie sans que l’on sache trop pourquoi. Voila qui a le mérite de la simplicité…

Auteur

Admin

.................................... Fondatrice de Zombies World .................................. Armes préférées : la tronçonneuse qui tâche et la cuvette des toilettes !

Articles relatifs

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*