Culture Z Evenements — 21 octobre 2013
Les autorités s’inquiètent de l’ampleur des Zombie Walk

Plusieurs municipalités ont déjà interdit formellement les ” zombie Walk”, comme celle de Puy en Velay et plusieurs autres.

Aujourd’hui la Zombie Walk de Bordeaux est remise en cause. Malgré toutes les garanties apportées par les organisateurs en ce qui concerne la sécurité, la mise en place de secours et la prise de responsabilité à titre personnel des organisateurs, la Mairie interdit formellement l’itinéraire habituel, émettant même des menaces d’intervention des forces de police ! Les zombies, mis très en colère par cette décision,  risquent donc réellement d’en venir aux mains avec les représentants de l’ordre public.

Du coup, la zombie walk bordelaise, si elle a lieu, aura lieu sur les quais car il semblerait que si les centres villes sont parfaitement accessibles aux diverses manifestations politiques et autres de tout bord, qui, nous l’avons souvent vu, sont parfaitement pacifiques, ils ne sont pas faits pour les hordes de zombies particulièrement incontrôlables. C’est vrai qu’ils sont dangereux, ils mordent !

Peut-être serait-il temps de tous nous fédérer avant que les “zombie walk” ne soient toutes définitivement interdites dans les endroits publics !

Peut-être aussi serait-il nécessaire de nous expliquer de de faire savoir que ces manifestations ne sont en rien un attrait pour les choses sanguinolentes ou une désensibilisation de notre part par rapport à la violence, ce dont je crois qu’ils sont persuadés. Ne serait-il pas temps d’expliquer que nos zombies walks sont des marches qui s’insurgent contre le système actuel qui pousse jour après jour les humains à se bouffer entre eux et qui mène notre monde à sa perte, que c’est une mise en garde, une rébellion,  l’annonce de la perte de notre propre humanité et de la barbarie vers laquelle nous sombrons lentement, et comme dit fort justement Sébastien Croteau ” l’ultime cri de réveil de la conscience collective qui s’éteint sous les grognements et les coups de dents féroces de l’individualisme chronique”

Courage aux organisateurs bordelais qui ont besoin de tout notre soutien !

Auteur

Mary

Mère de 2 enfants, passionnée de survie, experte en techniques de combat de spray et en maniement de seringue, se dresse contre la bêtise, l'égocentrisme, et... les zombies, parce que, sans déconner, July a raison, ça va nous tomber dessus !

Articles relatifs

11 Commentaires

  1. Non mais n’importe quoi. Je peux comprend que les municipalités ne veulent pas que les Zombies Walk passent devant les écoles. Car ça peut être choquant pour de jeunes enfants.
    C’est juste une excuse pour interdire un phénomène que les jeunes aiment. Car ça demande du travail aux municipalités et aux services de police.

    • Mouais, et encore… Y’avait de très jeunes enfants à la zombie walk de Toulouse et ils se sont amusés comme des fous, il suffit de leur expliquer, les enfants ne sont pas idiots. Bien au contraire, les isoler de tout “par peur qu’ils aient peur” c’est le meilleur moyen d’en faire des névrosés. J’ai toujours connu Halloween, les contes et histoires qui font peur, ça m’a pas traumatisée pour autant, bien au contraire, ça fait partie du développement. Les autorités feraient mieux de s’inquiéter de ce qui peut passer à la TV aux heures de grande écoute… Bref, encore des prétextes à la noix pour interdire un événement social où les gens s’amusent et échangent dans la bonne humeur…

    • Note: la zombie walk de Toulouse devait être escortée par les policiers qui ne sont tout simplement pas venus! Donc ils peuvent même pas invoquer le travail supplémentaire, ce sont les organisateurs qui ont tout géré (d’ailleurs chapeau à eux). Mais bon, peut être qu’ils espéraient que ça dégénère justement? Pas de bol pour eux, ça s’est parfaitement bien passé, longue vie aux zombie walk!

  2. Complètement d’accord avec toi mais je me demande même si ce n’est pas plus pervers, lis la fin de l’article que je viens de rajouter

  3. Ah mais en fait ça a une raison d’être les zombies walk, c’est pas juste pour le fun? Tiens j’apprend un truc.

    Sinon, ça et l’annulation des geek faeries, ça commence sérieusement à me chauffer moi cette culturophobie.

  4. les autorité ont peur de ces mouvements; car ceux-ci sont purement festifs et donc par essence incontrôlables.
    ça les em… car ce sont (à la base) des mouvements spontanés et collectifs.

    les municipalités préfère largement organiser des festivals bien “propres” et surtout bien cadrés; plutôt que de voir un mouvement X,Y ou Z naître hors de leurs girons (je pense notamment au mouvement des indignés, pour cité un autre exemple de mouvement pacifique, collectif et indépendant).

    Ah, et bien sur, ces manifestations festives étant entièrement gratuite, ça ne fait que renforcer leurs idées de “petit capitaliste bien pensant” pour nous interdire.

    personnellement, avec ou sans autorisation des autorité; je pense, je souhaite, j’espère, que ces mouvements spontanés (Zombies Walk en tête) vivront le plus longtemps possible !

    • Ont pire ont bouffe la police 8)

  5. Il parait que la France est le pays des droits de l’homme… Faites ce que je dit mais pas ce que je fais… Responsable non coupable… A l’insu de mon plein gré… Liberté Égalité Fraternité… Abolition des privilèges… Bref, ce ne sont que des mots ( maux ???)

    Quid des flash mob ???

  6. nos amis de paris zombie on publié un message sur facebook nous invitant à soutenir la zombies walk de bordeau via twitter:
    #zombiebordelais

    je vous invite à leur envoyer un max de message de soutiens.

    • Je vais soutenir !

  7. Appel à relayer largement…
    ————————————————-
    Salut les gameurEUSEs !

    Des photos de la Zombie Walk Paris sont en ligne dans la galerie photo du site de la MAD.

    D’autre part, nous avons appris aujourd’hui que la Mairie de Bordeaux refusait le parcours prévu par les organisateurs de la Zombie Walk Bordeaux, les éloignant du centre-ville (malgré l’opinion favorable des commerçants sur l’événement, apparemment) vers les quais.

    N’hésitez pas à soutenir les organisateurs en appelant la Mairie de Bordeaux au 05 56 10 33 33 entre 8h00 et 17h30 du lundi au vendredi ou d’envoyer un courriel à Alain Juppé.
    https://www.bordeaux.fr/pgContactElu.psml?_nfpb=true&_pageLabel=pgContactElu&classofcontent=pageSpecifique&id=946&idService=1730

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*