Culture Z Livres Papiers — 12 avril 2011
Un blog trop mortel, chez Fleuve Noir !

un blog trop mortel

Auteur : Madeleine Roux

Format : Broché
Nombre de pages : 432

 

Editeur : Fleuve Noir
Sortie : 07 avril 2011
Prix : 16,90 €

 

Synopsis

Je m’appelle Allison Hewitt.

Ceci est mon blog et peut-être le tout dernier témoignage. Les Infectés nous ont encerclés, ils sont de plus en plus nombreux. Quelques survivants m’accompagnent. Nous voulons rejoindre Liberty Village, un havre de paix pour les derniers hommes. S’il existe vraiment.

Si vous lisez ce blog, où que vous soyez, répondez…

Aidez-nous !

 

Avis

Avant de vous donner mon opinion sur ce livre, il faut d’abord que je vous raconte l’histoire de ce livre, qui a toute son importance. Un blog trop mortel est le premier livre de Madeleine Roux. Madeleine tenait un blog où régulièrement elle racontait les aventures d’Allison. Ayant de plus en plus de lecteurs et de succès, un jour, un éditeur la contacte…. et pouf ! Ca a fait des chocapic ! Un blog trop mortel est né ! D’où la nature du livre, présenté sous forme de “blog” avec des commentaires. Elle a tout simplement repris les commentaires de ces lecteurs et les a inséré dans son oeuvre. Quelle belle idée !

Personnellement j’ai eu du mal a “rentrer” dans l’histoire. Non pas parce que livre est lent a démarrer, mais plutôt à cause du style d’écriture. Même si le style d’écriture est directement et logiquement lié à l’âge d’Allison (qui est une jeune femme), j’avoue avoir eu quelques difficultés à “m’adapter”. Les phrases sont très courtes, le vocabulaire très pauvre et il n’y a absolument aucune exploitation de notre si belle langue française !

Mais (et oui, il y a toujours un mais !) :

Ce roman est plein a craquer d’humour. Je n’arrive même pas à compter combien de fois Allison m’a fait rire, avec ses expressions et ses répliques imagées.

L’angoisse et la crainte, bien présentes. Surtout la dernière scène d’action du livre. J’ai retenu ma respiration jusqu’à en devenir rouge tandis que mes yeux parcouraient à tout allure les mots d’Allison.

Les personnages sont attachants. Même si un certain nombre “défilent”, chacun à son caractère propre, que Madeleine a bien su exploiter.

Je reste cependant déçue au niveau “zombies” qui ne sont pas forcément très détaillés.  Certes, les “grogneurs” et les “glandeurs” (les deux principales catégories de zombies) se prennent des coup de hache dans la g…, mais je n’ai pas eu un seul instant un “beurk” en tête. Manque de détails de ce côté la ! Alors qu’il y a tant de choses à dire sur un bon visage putréfié !! xD

 

En conclusion

C’est un bon titre. L’histoire est bien temporisée, avec revirement de situations et scènes d’actions. Cela reste néanmoins pour moi un roman de jeunesse (13-17 ans). Le style, le vocabulaire cumulés à l’âge des protagonistes et à leur maturité, ce fait est indéniable. Néanmoins, ce livre est poignant, attachant et rapidement “prenant”.

 

note5

 

 

Auteur

Admin

.................................... Fondatrice de Zombies World .................................. Armes préférées : la tronçonneuse qui tâche et la cuvette des toilettes !

Articles relatifs

1 Commentaire

  1. Je l’ai lu et j’ai beaucoup apprécié, personnellement je l’ai trouvé accrocheur et distrayant. Je suis d’accord avec le fait qu’il soit un peu plus destiné à un jeune public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*