Comics Papiers — 28 août 2012
Marvel Zombies : La famine (édition Deluxe)

Scénaristes : Mark Millar, Robert Kirkman, Greg Lang et Sean Philipps

Édition : Panini Comics
Genre : Horreur et super-héros
Nombre de pages : 312
Statut : Série en cours (réédition)
Date de sortie : 18 juillet 2012
Prix conseillé : 27€

Synopsis

L’édition Marvel Deluxe comporte trois récits. Le premier explique comment les zombies sont apparus, récit présent dans les Quatre fantastiques. Puis le tome 1 et le tome 3 des Marvel Zombies. Vous vous demandez pourquoi ils n’ont pas mis le tome 2 ? Il s’agit d’un cross over qui se situe avant le récit des Quatre fantastiques. On peut se reposer la question : pourquoi ne l’ont-ils pas mis en tête de cette réédition ? Mystère.

Au menu de ce gros volume nous aurons des batailles géantes, des membres qui volent, des grosses faims, des très grosses faims et beaucoup de super-héros.

 

Avis

Il s’agit d’une réédition des éditions Marvel Deluxe, donc elle ne pourra intéresser que ceux qui ne possèdent pas les récits indépendants. Ils font toujours du bon travail et la réédition est de très bonne qualité avec ses 312 pages d’histoire. Pour répondre au mystère du nombre de pages, il y en a à peu près 312 pages et non 200 comme le prétendent certaines sources. Telle une enquête policière, nous nous sommes égarés dans des endroits sombres, nous avons interrogé de nombreuses personnes et nous avons fait marcher notre cervelle pour rétablir la vérité. La première étape est d’acheter le livre mais même malgré ça, le mystère ne peut se résoudre car le nombre de pages n’est pas écrit, sauf dans le sommaire, c’est très pratique. Un conseil si vous voulez être éditeur : ne faites jamais ça, c’est très pénible. Pendant la lecture, nous ne savons pas où nous sommes, nous nous perdons dans le labyrinthe des pages et nous ne pouvons pas dire fièrement : ” J’ai lu 200 pages aujourd’hui ! “, car elles ne sont pas numérotées. C’est un truc à devenir fou. Seul le sommaire peut nous sauver car il est inscrit que le début du tome 3 « Le Goût de la mort » débute à la page 185.  Formidable, nous allons chercher le début de cette partie pour compter les pages jusqu’à la fin. Ce n’est pas un moment très glorieux, mais ce n’est même pas possible car on ne sait pas vraiment où commence le tome 3 (ça va ? vous suivez toujours ?). Apparemment il n’y a pas que le numéro des pages qui a été oublié, une séparation entre les récits a aussi été omise. Habituellement, il y a l’illustration des anciennes couvertures, mais là non. Rien pour se repérer, cependant la logique voudrait qu’étant donné que chaque récit fasse une centaine de pages, il est évident qu’il dépasse les 200 pages et se rapprochent des 300. Enquête menée à son terme. Détective-Sherane, à votre service !

Pour ce qui est des différents récits, il est intéressant de connaître d’où viennent les zombies, puis leur comportement. La question de la nourriture est au centre de leurs préoccupations. Avec les super-héros, il y a toujours une part de magie. « Magie, magie et vos idées ont du génie. » Ce slogan ne colle pas tout à fait car pour le génie, on repassera. L’histoire est divertissante et amusante mais il faut aimer le monde Marvel et connaître un peu l’univers des super-héros car sinon vous serez parfois perdu/e dans cet univers vaste où la guerre éclate entre les zombies et les vivants mais aussi entre les zombies eux-mêmes. Mais qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi l’abeille zombie tape sur le gros zombie ? Elle est toute petite pourquoi elle mange autant ? Je croyais que les zombies ne pouvaient pas se manger entre eux car ce n‘était pas bon ? Ha, ce n’est pas bon comme quand je dis : ” Je n’aime pas les concombre, je préfère prendre des carottes mais s’il y avait une invasion de concombres et qu’il n’y avait plus de carottes, faute de mieux je mangerai des concombres “.

Pour les fans de l’univers Marvel, vous serez ravi/es de retrouver des super-héros qui ne sont pas apparus depuis un moment. La plupart sont représentés, ce qui est appréciable car c’est une zombification de l’ensemble des héros. De plus la mythologie de chaque personnage est bien suivie par rapport à leur récit respectif. Quel plaisir ! Les combats sont grandioses avec cette masse de supers assoiffée de sang et de chair humaine. C’est fascinant de voir le charadesign des zombies qui est très bien fait. Il est amusant de prendre parti pour des survivants (pour un temps du moins) qui sont en temps normal des méchants dont le charisme ne masque pas totalement la dangerosité d’un Magneto par exemple.

Avec cette palette de super-héros (les connus et les moins connus), les moins connaisseurs pourront se faire une idée de la profondeur de l’univers Marvel avec cet alibi zombie. Il y en a pour tous les goûts et de toutes les couleurs.

Même si l’histoire n’est pas toujours au rendez-vous, l’ensemble reste très dynamique et prenant grâce aux combats grandioses et à l’action soutenue.

Il faut ajouter un dessin détaillé et coloré (comics US !) qui vous permettra de rester en admiration devant des doubles pages splendides. Marvel soigne son design et ses dessins ce qui fait la beauté et le succès de ses comics. Les cases sont toujours très détaillées, il y a plein d’éléments à voir et les combats sont réalisés avec une main de maître. Rien que pour la beauté de l’ouvrage, un amateur de culture zombie peut lire le récit avec grand plaisir. Le graphisme supporte les petits défauts narratifs et laisse à la fin une très bonne impression. Les mauvaises langues diront que c’est peut-être un cache-misère mais ne les écoutez pas. Il ne sera sûrement pas nécessaire de s’offrir tous les tomes Deluxe de la saga mais c’est à découvrir et à connaître.

 

En bref 

Un récit avec des super-héros zombifiés, plein de super-héros zombifiés, presque que des super-héros zombifiés. Quoi de mieux pour un amateur de zombies ET de super-héros. Un scénario mieux ficelé ? Oui nous ne vous le cacherons pas, le récit manque parfois de logique ou alors les scénaristes supposent que vous connaissez l’univers sur le bout des ongles et qu’il n’est pas nécessaire de faire un petit rappel, c’est dommage. Ce défaut de scénario parfois bancal est largement rattrapé par les illustrations de très haute qualité. Comme c’est beau !
Oui détective Sherane allait oublier un détail qui a son importance, Robert Kirkman connu pour la série Walking Dead a participé à la réalisation de Marvel Zombies. Il y a aussi Mark Millar, très célèbre dans le monde du comics, connu pour des sagas comme Kick Ass, Wanted et pour ses récits sur Wolverine et Spiderman.

 

note7

Auteur

sherane

Chroniqueuse bande-dessinée, comics, manga, livre ... et plus généralement tout ce qui se dévore.

Articles relatifs

1 Commentaire

  1. “Le Goût de la mort » débute à la page 185. Formidable, nous allons chercher le début de cette partie pour compter les pages jusqu’à la fin.” hahahaha (pouce en l’air)

    J’ai ADORE ce récit. Surtout la prequelle avec les 4 fantastiques jusqu’au baroud d’honneur de magneto qui prend la défense des “homo-sapiens” lui qui pourtant est un fervent défenseur de l’”homo-superior” (moment génial, pour moi, le sommet du livre, ce qui n’empêche pas de lire la suite, hein).
    Il y a quelques incohérences, si nous passons sur le fait que mutants et super-héros soient mis sur un pied d’égalité en matière de zombification (ce qui est étonnant pour tout fans de comics, surtout après le dantesque Civil War), il faut bien plus s’étonner de voir un type comme tonny stark ne pas être l’une des premières victimes… Effectivement il est un superhéros, à sa manière, mais n’en reste pas moins un homme normal, sans pouvoir et donc totalement comestible !
    Sinon, quel plaisir de voir gordon pim, lucas cage et tout les autres héros méconnu et pourtant si puissants. Le récit ne leur offre pas toute la grandeur qu’ils méritent, mais au moins, il sont présents!
    A lire donc, récit prenant, introduction au top du top, graphisme époustouflants, et en prime: ya des zombies ! Rien d’aussi cool chez marvel depuis civil war, et ça fait du bien puisqu’il y avait un moment que je traînais du coté de chez DC comics !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*