Comics Papiers — 11 mai 2012
Marvel Zombies : Zombie Suprême Tome 8

Scénario et Dessin : Marrafino et Blanco

Édition : Panini Comics
Genre : Humour, horreur et « super héros »
Date de parution : 11 avril 2012
Nombre de Pages : 80
Nombre de Tomes : 8 tomes
Statut : Série en cours
Prix conseillé : 13,20€

 

 

Synopsis 

Plusieurs surhumains venus d’une autre dimension trouvent refuge à l’intérieur de la base scientifique nommée Projet Pegasus. Hyperion, Nighthawk, Whizzer, l’Amphibien, Lady Lark, Nuke et le Docteur Spectrum sont des héros luttant pour le bien et la justice. Hélas, une terrible épidémie se propage au cœur de la base et tous les membres de l’Escadron Suprême sont rapidement contaminés. La vie sur Terre et dans le reste de l’univers est menacée.
Les Marvel Zombies sont de retour et cette fois, leur faim est insatiable !
Dans ce huitième volume de 100% Marvel : Marvel Zombies, découvrez les cinq épisodes de la mini-série Marvel Zombies Suprême signés Frank Marraffino et Fernando Blanco.

Un petit rappel concernant l’histoire des Marvel Zombies :
« Sur une Terre étrangement semblable à celle de l’univers Marvel, un virus alien a transformé tous les plus grands super-héros du monde en monstres anthropophages ! En trois heures à peine, ils ont dévoré toute la population de la planète… mais comment vont-ils assouvir leur insatiable faim maintenant que la chair humaine se fait rare ? »

Avis 

On peut se demander ce qu’on peut attendre du tome 8 de cette saga qui reprend nos super-héros préférés pour les zombifier.

Déjà, s’agit-il de nos héros préférés ? Sans doute pas. Ces héros sont des doppelgängers des héros que l’on connaît, par exemple : leur Golden Archer est proche de Green Arrow, leur Nighthawk de Batman et leur Battlestar de Captain America.  Pour les néophytes, il sera difficile de prendre partie pour les héros et de souffrir avec eux de leur transformation en zombie car il s’agit de personnages mineurs dans le paysage Marvel européen. Malgré cela, les personnages sont bien présentés avec une légende pour chaque nouveau super-héros. Pour les confirmés, au contraire, ils seront contents de voir ses personnages qui sont en Europe un peu effacés.

De plus il n’y a pas que des super-héros zombies ; il y a dés le début Battlestar qui aide à repousser  l’invasion zombie puis il y aura ponctuellement l’équipe des Moissonneurs qui forme un quintet fort plaisant et humoristique. En effet, l’ensemble du tome est plein d’humour. À la fois avec les Moissonneurs qui sont des super-héros écologiques qui ont toujours le mot pour rire comme par exemple quand Hélianthe, héros ressemblant à un tournesol géant, envoie un coup de poing en criant «… Beignet végétarien ? ». Les petits jeux de mots et les bons mots sont parsemés dans le tome cependant parfois l’humour frôle le mauvais goût ou le cliché : « Pour une fois tu as le droit de frapper une meuf ! ».

L’excès d’humour reste agréable et permet d’atténuer la violence de certaines pages. Les amateurs d’hémoglobines, de têtes arrachées et de jugulaire sanglante seront servis.

Côté design

Le graphisme est soigné et précis. Il y a beaucoup de détails et le dessin est très dynamique. Bien qu’il s’agisse d’une compilation des cinq actes d’une mini série, c’est le même illustrateur pour l’ensemble du tome, ce qui donne une standardisation extrêmement plaisante. Nous retrouvons plusieurs flashbacks qui sont dans une teinte pastelle et qui rappelle le design des premiers comics. C’est un joli clin d’œil à leurs ainés cependant cela ne plaira pas à tout le monde. Vous pouvez toujours vous rassurer, ces passages sont brefs et mineurs.

 

Il ne nous manque plus qu’à parler du scénario. Est-ce que le « mode » zombie apporte quelque chose de plus ?

Il faut avouer que ce n’est pas le plus innovant des récits. L’histoire reste classique et il n’y a pas de grandes innovations. Il n’en reste pas moins un bon divertissement qui est plaisant grâce aux graphismes qui enrichissent véritablement l’histoire. Il n’y a pas de grands retournements de situation c’est un tome de ce point de vue plutôt plat. Mais la découverte de nouveaux personnages ou l’apparition de personnages peu connus (cela dépend de votre amour pour les super-héros américains) donnent un intérêt au livre. Finalement la richesse du tome se trouve là où l’on ne l’attend pas.

 En bref : Ce n’est pas un tome extraordinaire qui vous fera décrocher un « Ouao c’est génialissime » mais il conserve des atouts du point de vue des personnages et du graphisme. Ce n’est pas l’invasion de zombies la plus terrifiante mais elle reste divertissante et amusante. L’humour léger (parfois un peu lourd) et la violence permettent de créer un tome équilibré qui mérite qu’on s’y arrête.

 

note6

Auteur

sherane

Chroniqueuse bande-dessinée, comics, manga, livre ... et plus généralement tout ce qui se dévore.

Articles relatifs

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*