Culture Z Livres Max Brooks Papiers — 17 novembre 2013
Max Books, la rencontre Part I!!!

  Voici la première partie de la rencontre avec Max Brooks au Dernier Bar avant la Fin du Monde le lundi 4 novembre 2013.

 Max commence par s’excuser de ne pas parler français, la classe déjà! Et il avait ramené son traducteur perso, mais nous avions aussi la notre: Sophie “Fiso” Darras qui a fait un boulot de dingue sur ce projet et nous l’en remercions. Merci aussi à Quartz pour la vidéo, tu déchires Mec! Nous étions bien accompagné puisque nous avons retrouvé des membres du groupe Magoyond, une représentante de Blush&Crush ainsi que la troupe de 28 Heures plus tard. Merci à Damien pour les photos!

 Dans cette première partie, Max Brooks a choisi de commencer par le sujet “qui fâche” autrement dit: le film World War Z et Monsieur Brad Pitt. Si vous vous étiez toujours demandé ce qu’en pensait l’auteur sans pouvoir lui demandé et bien voici sa réponse en texte et en images!!!

 

Pour ceux d’entre vous qui.. Euh.. Qui a lu mon livre ? OK. Vous savez donc qui je suis et pourquoi vous êtes ici. Je ne suis pas bien sûr de la manière dont j’aimerais me présenter. Commençons par nous débarrasser des questions gênantes, je suis sûr que certains d’entre vous comptent m’en poser. Hem. Brad Pitt.(…)

Brad Pitt a fait un film, un très bon film. Un film fidèle au livre. Mais nous n’allons pas aborder ce sujet. Nous allons parler d’un autre film, un très gros film, qui a le même titre qu’un livre que j’ai un jour écrit. Et c’est leur seul point commun. Le titre. Ce qui n’en fait pas un mauvais film. Et je sais qu’en tant qu’auteur, c’est mon rôle d’être très en colère. C’est ce qu’on fait . Dans mon pays, quand vous devenez auteur, vous devez prêter serment à Stephen King, et dire « JE DETESTE HOLLYWOOD ! MAIS QU‘EST-CE QU’ILS ONT FAIT ? ». Mais non. La vérité, c’est que le film était bien. Il est ce qu’il était supposé être. Il était censé être un gros film, palpitant, ce qu’on appelle dans mon pays un « Summer Blockbuster ». Et c’est un genre bien spécifique. Vous avez les comédies, les films d’action, les histoires d’amour, et vous avez les Summer Blockbusters. Le but de ce genre de films est d’attirer un maximum de spectateurs, et de rapporter beaucoup, beaucoup d’argent. C’est ce que le film World War Z a fait. Et bien fait. Et c’est très bien pour eux. Et c’est parce que justement le film était si différent de mon livre qu’il est bien plus abordable. Et je ne sais pas si ça fait sens, mais il est très dur pour un auteur de voir ses personnages à l’écran ne pas dire ce qu’ils sont supposés dire, et ne pas faire ce qu’ils sont supposés faire.

Quand Stephen King a vu pour la première fois la version de  Shining  de Stanley Kubrick, il y avait bien le Overlook Hotel, Jack, le petit garçon. Mais je suis sûr qu’il a dû se dire « Mais qu’est-ce que c’est que ça ? ». Parce que les personnages ne faisaient pas ce qu’ils étaient censés faire, et que ce n’était pas la même histoire.

Le vieux cuisinier, il ne meurt pas dans le livre. Il les sauve. Ca a dû être une torture pour Stephen King de voir ça. Il devait y avoir une « petite bastille » ( N.D.T : en français dans le texte) qui s’est érigée dans son cœur en voyant ça. Je n’ai pas ressenti ça, parce que le film ne reprend pas les personnages de mon livre, à l’exception de l’espion Israëlien, que j’ai trouvé très juste. Mais personne d’autre. Ils n’ont donc pas trahi mes personnages. Il y avait une histoire, pas tirée de mon livre, même pas écrite par moi. Ce n’étaient même pas mes zombies. Mes zombies se déplacent lentement, les leurs ressemblent à Jesse Owens. Ce qui est bien pour un gros Summer Blockbuster. Le fait est que les jeunes, (…), ont un temps d’attention très réduit. (…)

Image de prévisualisation YouTube

La génération actuelle a un temps d’attention moyen de trois secondes. Ils aiment donc les zombies rapides, les zombies qui courent. Moi pas. J’ai une capacité d’attention suffisante pour les zombies qui se déplacent lentement. Je comprends donc pourquoi ils ont fait ça. Bonne chance ( N.D.T : en français dans le texte). Good luck. Je suis content qu’ils aient gagné plein d’argent. Et voilà le film avec Monsieur Brad Pitt. Et autre chose, je ne suis pas si naïf. Et je sais que mon livre est bizarre. Toute bonne histoire a un héros. Je n’ai pas de héros. J’ai un type avec un micro. « Raconte moi ton histoire ». Bizarre. Une bonne histoire a un méchant. Quelqu’un de mauvais que vous pouvez détester. Je n’ai pas un méchant. Mais des millions. Une bonne histoire raconte la vie d’un groupe, que vous pouvez suivre tout au long de l’histoire. Je n’ai pas fait ça. J’ai des interviews, de gens du monde entier. Mais qu’est-ce que c’est que ce truc ? Je comprends que le film soit différent. Et je comprends qu’il soit difficile pour certaines personnes d’aimer mon livre, et c’est très bien. Je comprends que pour une personne qui pense « quel super livre », beaucoup d’autres pensent « mais qu’est-ce que c’est que ce truc ? ». Je n’essaie pas d’être différent. Je n’essaie pas d’être à part. Certains en ont l’intention. On les appelle dans mon pays des ‘poseurs’. Je dois écrire ce que j’ai dans le cœur, et j’écris pour répondre à mes propres questions, qui sont nombreuses. Malheureusement pour moi, la plupart des réponses à mes questions ne peuvent être données par les livres que je lis, ou les films que je regarde. Alors j’essaie d’y répondre. Par exemple, je me demandais souvent ce que je ferais en cas de vraie attaque zombie. La plupart les films à ce sujet essaient d’être intéressants, drôles, ou captivants. Ils n’essaient pas d’être réalistes. La réalité est ennuyeuse. Avez-vous déjà vu quelqu’un mourir de déshydratation dans un film de zombies ? Non, ce serait ennuyeux. Avez-vous déjà vu un film de zombie où un personnage boit de l’eau contaminée et se fait caca dessus jusqu’à la mort ? Vous ne verrez jamais ça. Vous ne verrez jamais un film d’action qui s’appelle ‘Choléra’. C’est pourtant ce qui arriverait réellement en cas d’attaque zombie. Pour une personne tuée par un zombie, ce qui est spectaculaire, cent mourraient de maladie, déshydratation, famine, suicide, accident. Il y a en fait une bonne scène dans le film ‘World War Z’ qui n’est pas dans mon livre, et que j’aurais aimé avoir écrite. Un des personnages, qui n’avait jamais manié d’arme à feu auparavant, met fin à ses jours par accident. Je pense qu’il devait être Européen, nous les Américains savons tous les manier. Ce personnage glisse sur son arme, et se tue. Je pense que c’est très bien vu, car en cas d’attaque zombie ou d’un autre désastre, beaucoup de gens mourraient de cette manière. Dans mon pays, il y a 300 milliards d’armes à feu, ce qui veut dire qu’en cas d’attaque zombie, 150 millions d’américains se tireraient dessus accidentellement.

Ce réalisme est très important pour moi. Je cherchais un livre qui expliquerait comment survivre en cas de réelle attaque zombie, et je ne l’ai pas trouvé. J’ai donc pensé l’écrire pour moi-même, sans jamais penser qu’il serait publié. Je ne comprenais pas qui pourrait être vraiment intéressé par le sujet, d’ailleurs je ne comprends toujours pas comment on peut l’être. Toute ma vie j’ai été un marginal. Je n’arrive toujours pas à croire que vous avez acheté mon livre. Je pense qu’il y a quelque part un entrepôt géant, en Arizona, avec des montagnes de livres, tous achetés par mon père. C’est donc mon chemin en tant qu’écrivain, répondre à mes propres questions. C’est toujours étrange pour moi de parler aux gens. Quelquefois des gens qui ont lu mon livre viennent me parler, d’autres qui ne l’ont pas lu viennent également me parler et c’est très bien. Je ne sais pas écrire de littérature populaire, et j’aimerais en être capable, croyez moi.  Si c’était le cas, je serais en train d’écrire le tome sept des ‘Aventures de Jerry Lane’.

Et voilà, c’est tout pour aujourd’hui mais on bosse dur pour vous offrir la suite très bientôt! Pour faire le lien, voici la critique du livre World War Z et celle du film, à vous de vous faire votre propre opinion!

Auteur

july

Mère de famille nombreuse, experte en technique de combat de rues, maniement du sabre et vannes pourries, se dressant contre la futur menace zombie....parce que sans déconner ça finira bien par nous tomber dessus...hein?!

Articles relatifs

4 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*