Séries Vidéos — 24 novembre 2011
Notre avis sur : The Walking Dead Saison 2 Episode 6

Episode 6 : Secrets

Avis d’Obelix87, Gribbsie, Mel

 

Obélix

Et bien, je pensais que les plus mauvais épisodes étaient passés. Que nenni !!! Après l’épisode 5 où nous pouvions nous attendre à du lourd au niveau des zombies et bien pas grand chose, simplement trois scènes. La première scène, de 20 secondes, nous informe sur la manière de nourrir des zombies autrement qu’avec des humains.La deuxième de 55 secondes est tellement téléphonée que l’on a même pas une petite frayeur. Elle est digne d’un mauvais film d’horreur des pays de l’est ! Et la troisième, d’1 minute et 20 secondes se déroule dans un quartier pavillonnaire où Andrea après avoir passé des heures à s’entrainer au tir, devient une experte en arme létale. Je me marre !

Maintenant, j’arrive au ciment de l’épisode, la cerise  sur le gâteau.  Après des premiers épisodes sur la vie ou la mort, maintenant nous avons droit avec la fin de celui ci à un débat sur l’avortement et la paternité. Super, je sens que dans le dernier épisode avant la pause hivernale, nous n’allons pas nous faire chier une seconde. J’ai hâte de voir la suite !
Je comprends que dans cette série, les scénaristes veuillent nous orienter sur les problèmes de la vie quotidienne en cas d’apocalypse zombie, mais là je pense que le manque de budget doit y être aussi pour beaucoup. J’en suis même à me demander si les scénaristes ont lu le comics ? Comme l’écrit Mél, nous nous rapprochons plus de “la petite maison dans la prairie” que d’une série zombiesque. Dommage car le comics est culte et la série n’en est qu’une très mauvaise adaptation.
Enfin en résumé sur un épisode de 42 minutes environ, nous aurons droit à 2 minutes et 35 secondes de zombies ! Effectivement il y a du lourd comme le disait Robert Kirkman dans un précédent article. Les scénaristes ont inventé un nouveau concept, la série de zombie sans zombie. Ils sont fort ces Américains !

Mais ceci est mon avis et comme le disait Clint Eastwood dans l’inspecteur Harry : Les avis c’est comme les trous du cul, tout le monde en a un.

 

Gribbsie

Alors, que se passe-t-il dans cette mystérieuse grange ? Une scène fugitive nous révèle que les habitants de la ferme semblent non seulement être informés de la présence de zombies enfermés, mais pire ! Ils les nourrissent !
Du côté des survivants, Shane s’emploie à enseigner à ceux du groupe qui en ont besoin les rudiments du tir à l’arme à feu. Carl, le fils de Rick, réclame le droit d’aider et de protéger les autres et tente de persuader ses deux parents d’accepter.
Glenn ne parvient à garder les secrets qu’ils portent, il crache à Dale pour la grossesse de Lori et le contenu de la grange.
Shane note la volonté forte d’Andrea de faire partie des porteurs de flingues. Il s’assure qu’elle est prête à se concentrer en la poussant dans ses derniers retranchements (vous voyez Hartman, le sergent instructeur dans Full Metal Jacket ?) en revenant sur la mort de sa sœur.
Pendant la séance d’entraînement au tir, Dale en vieux renard entreprend Hershel à propos de la grange. Celui-ci est peu accorte et le remet à sa place en lui faisant comprendre que si l’homme au bob voit des zombies, le vétérinaire y voit ses proches. Il caresse follement l’espoir qu’un remède existe, qu’on peut défaire le mal et qu’en attendant, ils ne séparent pas de leurs morts. J’ai toujours trouvé l’idée intéressante dans la culture zombie. On retrouve par exemple dans tout l’incipit de Romero (Zombie – Dawn of the Dead, 1978) le même propos.
Alors, je m’étonne depuis le début de cette saison de l’organisation des recherches de la petite ado disparue, Sophia. Et l’épisode se déroule sur une journée… sans qu’on cherche la gamine (ou presque). La vacuité de ce scénario aux lacunes innombrables me tue.
C’est bavard, trop, beaucoup trop. Et ça se fait mille secrets dans le dos des uns, mais la mèche est soufflée à plein d’autres (le soap quoi !). L’inédite relation non romancée de Shane et d’Andrea est un peu sèche mais sort un instant du marasme de l’histoire d’adultère (renforcée par la grossesse de Lori). Dale confronte Shane à ses mauvais côtés et (sorti du chapeau) doute de sa version à propos de la mort d’Otis.
Ah si ! Une petite action, bien vicieuse, au cours d’un nouveau raid de Glenn et Maggie dans la pharmacie toute proche et lorsque Shane et Andrea explorent un quartier pavillonnaire. Mais on finit tout de même sur un long dialogue à propos du bien fondé de donner naissance à un enfant dans un monde fini.
De l’action, bon sang !

Mel

Avec la petite brise apaisante de l’épisode 05, j’ai sincèrement espéré la tempête, l’alerte tsunami ou que sais-je. Et bien non !
Un collègue hier matin m’a dit : “Tu as vu le dernier épisode ?” “Non.” “Personnellement j’arrête là, cela suffit les séries si mauvaises.”.
Gnierf. Pour la grande série TV zombiesque de l’histoire c’est un flop visiblement pour de nombreuses personnes.

Je pense aussi comme Obelix, le manque de budget. Là ou j’ai failli me crever un œil, c’est durant la scène de bataille dans la pharmacie. Le mec écrase le crâne du zombie avec sa pseudo machette / couteau. Si vous êtes logiques, même sans être fan de séries policières, il y aurait du avoir des éclaboussures sur le mur, le plafond, et même des projections sur Glenn. Mais non, son sublime Tshirt gris est impeccable. On dirait une publicité pour Ariel… Affligeant….

Le thème de l’avortement est longtemps abordé. Et oui vous comprenez “Avortez c’est le mal. Assassin ! Vous tuez un enfant. Mieux vaut le faire naître pour qu’il se fasse bouffer par les zombies”. Le genre de sous entendu que j’ai personnellement du mal à avaler même avec un bon rhum. Rick malgré la découverte des petits ébats de sa femme avec son meilleur ami prend tout avec zénitude (étonnant de sa part). Franchement le seul moment où je trouve que cet acteur fait vrai, c’est lorsque Carl est blessé… À part cela, il a toujours le regard un peu humide… mais toujours la même tête ! Digne de Stallone (bon ok j’exagère :lol: )

Donc pas grand chose à dire… à part qu’il se passe moins de choses dans The Walking Dead que dans Wisteria Lane. Déçue, déçue, déçue ! Plus d’espoir dans l’épisode 07. J’imagine juste les 30 secondes de fin avec le bordel, type les zombies arrivent histoire de “”"”donner envie”"”".

Au moins la série m’aura permis une chose ! Me donner envie de lire le comics !

 

Bande Annonce de l’épisode 7 : Ptretty Much Dead Already

Image de prévisualisation YouTube

Auteur

obelix87

Articles relatifs

13 Commentaires

  1. A mourir de rire cet épisode… comme toi, je pensais que le pire des épisodes étaient derrière nous… bé non :shock:

    • 1 épisode foiré ok, mais 5, non! non! à la potence direct

  2. perso j’adore si ta lu la bd fallait s’attendre a sa

    • Bien sur, j’ai lu le comics, mais franchement nous sommes a des kilomètres de celle ci :cry:

      • la bd se consacre au personnage la serie aussi

        • Comparer la bd et la saison 2, certains personnages, le cadre ok, pour le reste on est très loin d’avoir la même noirceur, ce désespoir, j’ai relu les bd avant le 1er épisode de la s2 et non, sur 6 épisodes il n’y a que la scène de l’autoroute et le sacrifice d’Otis à sauver, c’est maigre et Shane devrait y passer bon dieu, qu’est ce qu’il fout encore là.
          Le budget n’excuse pas tout, on se croirait revenu dans “Lost”, une saison pour ne rien raconter.

          • Mmmmh je ne comprends pas votre lassitude par rapport à la saison 2! :razz:
            Je trouve cette saison juste énorme, un petit peu moins bien que la précédente car il y avait plus de zombies et d’action mais sérieux: Cette saison déchire!! Je vais mettre le côté budget/incohérences de côté car c’est vrai qu’ils nous pondent des trucs bizarres et peu crédibles parfois. Mais quand même, pourquoi tant de critiques négatives!!

            Après j’ai compris que vous recherchez tous de l’hémoglobine qui gicle dans tous les sens avec des vagues de zombies comme dans la majorité des films de zombies(Normal après tout ^.^). Seulement je trouve que c’est là que TWD s’en tire vraiment bien, c’est qu’on ne tombe pas dans la caricature du film de zombie avec scénario typique et personnages on-ne-peut-plus-clichés (Je ne dis pas qu’il y en a pas dans TWD!). Il y a dans cette série est réelle progression dans la psychologie des personnages et ça j’adore!

            Je pense que TWD s’attarde plus sur le côté survival que sur le côté zombies/gore/horreur et autres dérivés du genre.

            Ensuite, la comparaison entre le comic et la série n’a pas lieu d’être; déjà parce que dans toutes les adaptations de livre/BD au ciné/série, aucune n’a jamais été à la hauteur. Un livre est toujours 100 fois mieux que la version télé.
            De plus, TWD s’écarte du comic et je pense que vous l’avez tous compris.
            Ensuite, il y a beaucoup plus de personnages que dans le comics et la série gravite autour des protagonistes alors que le comic est principalement voire uniquement centré sur Rick.

            La partie Ferme Hershel est juste énorme et je trouve que la lenteur de la série ajoute une atmosphère pesante et lourde comme si qu’on était aussi mal qu’eux. Enfin il y a quelque chose qui se dégage de ces images et niveau séries, c’est très rare. D’ailleurs j’ai lu un commentaire se référent à la lenteur de LOST, série que j’adore toujours autant :P . Finalement, il y a deux types de spectateurs: Ceux qui regardent une série pour se divertir et ceux qui la comprenne ;-) . Rien à voir avec l’intelligence là dedans, c’est juste que bcp n’aiment pas LOST(mais c’est une autre histoire ça) car ils n’ont pas su voir au délà des images, je trouve ça dommage!

            Bref, je trouve ça assez regrettable que les gens rabaissent cette superbe saison bien que je conçois que tous les goûts sont dans la nature. Mais pour une fois que les américains nous pondent une série avec une vraie progression, avec un style qui s’affirme, je ne peux qu’aimer cette saison!

            Désolée pour le pavé, je me suis emportée ^^.
            J’espère que vous allez adorer les prochains épisodes, je vous le souhaite vraiment !:D

        • je suis d’accord avec toi, mais dans le comics il y a aussi des zombies et en 6 épisodes de la saison 2, il y en rarement.

  3. :?: Les acteurs sont ni attachants, ni talentueux pfff j’ai matté la 1ere saison et les 2 premiers de la 2 du coup j’ai envie de connaitre la suite mais j’y vais pas avec passion :?:

    • Franchement la première saison mérite un Oscar par rapport à la 2e.

  4. En lisant le making-of de la série TV (sorti chez Delcourt récemment), on comprend mieux certains choix comme le développement insistant sur la psychologie des personnages car WD c’est d’abord ça avant d’être une série zombiesque. Et finalement, après avoir lu cet excellent ouvrage que je vous recommande chaudement, on est plus “tolérant” même si ça n’excuse pas tout sur la saison 2 qui a pris du plomb dans l’aile à cause du départ de Darabont et des coupes budgétaires sur les SFX, ce qui est bien dommage…

  5. Pour répondre à Manon, il y a gestion du rythme et remplissage. On voit clairement que la série TV Walking Dead suite à des problèmes de budget et/ou d’équipe de prod fait trainer les choses. L’argument “psychologie des personnages” ne tient pas la route 30 sec, les différents appels du coude envers le spectateur ruinent toute implication. On peut aussi regretter le manque d’implication des acteurs. Les personnages de Rick, Dale, Andréa et Lorie sont d’une platitude alarmante.

    Pour moi ça reste une adaptation opportuniste et qui profite de vague zombie actuel pour nous délivrer un produit médiocre et très (trop!) commercial. On perd le coté couillu, transgressif et malin de la Bd.

    Le seul rapprochement que je pourrais faire avec Lost c’est l’envie de faire une série intelligente (qui ne flatte que les cons, au final).

    • Je ne rejoins pas du tout ton point de vue ^^. Je suis d’accord avec toi : la baisse du budget et le changement d’équipe se ressent dans les épisodes. Ensuite je ne vois pas pourquoi l’argument psychologique des personnages ne tiendrait pas la route. Je trouve qu’ils font des efforts au niveau relation entre les personnages, changements et tout le tralalala. Après c’est sûr que ça reste une série américaine, faut pas s’attendre à autre chose.

      Franchement dans le comic, a part Rick et Michonne les personnages sont bien plus fades que ceux de la série.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*