Séries Vidéos — 21 février 2012
Notre avis : The Walking Dead Saison 2 Épisode 9 [Spoil]

Épisode 9 : Triggerfinger

Avis de Gribbsie, Marc, Obelix87 et Sengoten.

 

Gribbsie
Et bah l’voilà l’épisode qui remue !
J’ai enfin la sensation que la série révèle tout son potentiel (gâché durant la 1ère moitié de la 2e saison) : les menaces internes et externes pèsent au-dessus de toutes les têtes. Chacun affronte ses peurs, sa bêtise, sa situation pleine d’adrénaline.
Un western nocturne inévitable, nos survivants ne pouvaient être les seuls. Je trouve par contre que pour une série très très lente, c’est dommage d’avoir abordé avec pertinence les thèmes de la lâcheté, de la tétanie, de la pulsion de vie, qui enrichissent le propos des bons post-apos, pour les expédier si rapidement. J’espère [SPOIL] que la présence du jeune blessé, Randall, va permettre d’explorer ça davantage et qui sait? nous donner un avant-goût de la suite (cf. la fin du tome 2 des comics).
Des gunfihts, du danger, de la tension, de quoi voir un peu les acteurs jouer !
Alors de l’action, des enjeux dramatiques, enfin ! Espérons que ça ne retombe pas dans la crampe bavarde par la suite…
Le trailer du prochain épisode, 18 miles out, est là pour nous rassurer (cf. plus bas, à la fin de l’article ;) ).
Marc
Pour moi cet épisode est symboliquement celui de la jeunesse en question. Pour plusieurs raisons.
Sans dévoiler l’histoire, on peut dire que le petit Carl, le jeune Glenn et le bébé sont au cœur de l’épisode. D’abord parce que Carl est inquiet, ses parents ne sont pas là pour le protéger. Ensuite parce que Glenn est paniqué car il se retrouve en position de devoir sauver sa peau et celle des autres. Et enfin parce que le bébé, qui représente un avenir, certes incertain, mais un avenir malgré tout, est au centre des questions entre Lori et Shane (Shane croit en être le père), entre Lori et son mari Rick (à qui elle assure que c’est lui le père), entre Shane et Carl, Shane annonçant maladroitement la grossesse de Lori devant Carl qui n’était pas au courant. Un bébé plein de promesses mais au centre des querelles de paternité, plus un enfant toute une nuit abandonné par ses parents, et Glenn le grand adolescent, perturbé par les mots d’amour, qui frôle la mort, qui se questionne sur sa loyauté, bref un Glenn qui grandit trop vite dans un monde devenu dingue.
En face des ces personnages qui figurent une jeunesse dans le doute, les adultes jouent aux cow-boys contre les indiens : dans le bar c’est ambiance western. Rick, Hershel et Glenn se trouvent confrontés à l’arrivée des membres du groupe dont sont issus les deux intrus éliminés dans l’épisode précédent. Sans dévoiler l’intrigue, on peut dire qu’on est en pleine régression, en plein western, au temps où les héros dorés au soleil de l’Ouest sauvage se battaient pour garder leur territoire et sauver leur peau, et où entre toi et moi, dans le saloon, il y a un type de trop…
Remarquez là que les humains n’ont même plus besoin des zombies pour sortir les armes à feu. Cette régression ne va durer qu’un temps car Rick va faire le malin, dans un dialogue un peu lourd et démonstratif pour tenter de parlementer avec les étrangers.
Mais est-on encore dans un monde où on parlemente ? Entre soi oui, mais pas avec les autres. Le monde s’est refermé sur lui-même, chacun dans sa bulle protectrice (la ferme pour l’instant), et chaque étranger devient une menace. Une vision caricaturale de la société américaine ?
Parler, parlementer, interroger, pour être sûr de garder son humanité. Face aux zombies qui déferlent, faut-il sauver le blessé qu’on juge trop vite perdu, ou plutôt l’achever pour abréger ses souffrances ? Telle est la question humaine et centrale, pleine de morale. Par ailleurs, face à un Rick radical dans l’épisode 8, redevenu arrondisseur d’angles dans le 9, on voit évoluer un Shane à la dérive, de plus en plus menaçant. Et entre Rick et Shane, ce n’est plus seulement la lutte pour le pouvoir de chef. Il y a de plus en plus La Femme entre les deux : Lori, pour qui Rick n’était pas présent la nuit de l’accident.
J’attends avec impatience le jour où ce joli méchant menteur de Shane va se faire secouer par le scénario ! Tout cela promet un vrai combat de mâles, inévitable, et souhaitable à ce stade. Car c’est bien là le western : entre Rick et Shane, à mon avis, il y en a un de trop…
Obelix87
Whaou !
Je trouve cet épisode vraiment très bon ; je ne comprends pas comment les scénaristes ont pu nous faire un début de saison aussi mauvais. Ils avaient les moyens et ils nous le prouvent. Pas besoin de nous faire 7 épisodes pour nous expliquer que vivre en groupe est de plus en plus dur pour cette communauté et vus les problèmes qui s’annoncent, elle n’a pas beaucoup de chance de survie dans cette configuration face à une épidémie de ce genre. Plusieurs personnage de la série ont des caractères forts et cela ne pourra que faire exploser le groupe. Enfin attendons un peu, les scénaristes, qui ont peut être lu les comics, nous ont-ils prévu quelques morts d’ici la fin de cette saison ? Car dans les comics, ça sent le sapin à chaque épisode.
Pour ce qui est des scènes d’action, elles sont très bien orchestrées. Les rôdeurs, sont toujours aussi effrayants et l’apparition de nouveaux survivants ne fait qu’augmenter le suspense.
Je dois vous confier que j’ai eu quelques accélérations cardiaques à certains moments. Ce 9eme épisode renoue avec les épisodes de la première saison qui étaient vraiment bons et qui avaient fédéré tous les fans.
Un épisode à consommer sans modération.
Sengoten
Un épisode de TWD passe toujours à la vitesse d’un spot publicitaire, c’est plutôt bon signe.
En effet comme cela était annoncé dans l’épisode 8, les tensions dans le groupe prennent une tournure de conflit.
Sans dévoiler les grandes lignes, ni le dénouement, les vérités finissent par être à l’ordre du jour pour enfin accoucher de décisions radicales. Le point le plus intéressant  de cet épisode est qu’il rejoint un élément incontournable de la BD; que faut-il faire pour survivre? Jusqu’où l’homme est-il prêt à aller pour protéger sa famille?
Et cet épisode 9 va peut-être servir de charnière, les règlements de compte et les cartes sur table sont tellement attendus que les segments suivants doivent impérativement monter en puissance sous peine de voir se désamorcer une situation critique et surtout salvatrice pour la saison.
Côté action le contrat est rempli et le suspense garanti mais je constate que les zombies ne représentent pas tant un obstacle insurmontable mais plutôt les survivants, c’est encore plus flagrant ici puisqu’ils servent à donner du rythme, du quota horrifique et ne représentent pas les principales menaces.
En conclusion l’interprétation est toujours de qualité et techniquement aussi, il manque juste un électrochoc, la série a besoin d’une bonne dose de massacre avec du sang partout, des milliers de cartouches explosant les caboches des zombies, des courses-poursuites, le groupe encerclé façon Fort Alamo. Allez!!!
Un épisode comme ça et le bonheur est assuré.
Rendez-vous au prochain.
Bande-annonce de l’épisode 10 : 18 Miles out
Image de prévisualisation YouTube

Auteur

Bonne proto-geekette mais piètre survivante, j'ai néanmoins fait mien l'adage : "Un bon zombie est un zombie mort. Deux fois."

Articles relatifs

5 Commentaires

  1. Enfin, ça décolle, aurait-on envie de dire. Mais il faudra qu’ils se décident vite entre Rick et Shane car à deux, ça va être invivable. ^^ Auront-ils le courage de liquider Shane à la fin de la S2 ?

  2. Oui ça démarre un peu. Shane serait quand même à garder encore quelques temps car il remue bien le couteau dans la plaie de Lori. Mais c’est vrai qu’on fond de moi j’ai bien envie que Rick lui défonce la tête à ce menteur manipulateur. Et je n’aime pas du tout la façon qu’il a de jouer au paternel moralisateur avec Carl. Et s’il se prenait un jour une balle perdue ? Oups.

    • Déjà je ne comprends pas pourquoi Shane est allé plus loin que la saison 1, si c’est pour le rectifier prochainement, là je ne pige plus la démarche de l’avoir gardé en vie jusqu’à maintenant.

      • Kirkman disait qu’il regrettait de l’avoir fait disparaître si rapidement dans les comics et qu’il espérait bien lui donner une seconde chance dans la narration de la série télé. Mais tout a une fin je pense :lol:

  3. Salut,
    Personnellement je pense que le temps de Shane au sein du groupe est compté. N’oublions pas la dernière scène dans laquelle Lori “monte le choux” à Rick contre Shane.
    En général, je suis assez content de cet épisode car j’y vois un retour de “peps”.
    To be continued…. :roll:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*