Culture Z Livres Papiers — 08 mars 2016
Nouvelles Humanités, la nouvelle saga zombie de Nayade ESTEBAN CARIDE !

Nouvelles Humanités, une nouvelle saga zombie en 5 volets de la jeune auteure Nayade ESTEBAN CARIDE  s’ouvre avec un premier tome Une Cible et des Enjeux disponible depuis le début de l’année en version papier ou format numérique ici  !

Le pitch de la saga

Dans un futur éloigné, notre civilisation connaît Trois Grandes Crises en l’espace d’une dizaines d’années. 

Après des changements climatiques violents et l’instauration d’une dictature mondiale, la troisième Crise survient : Un Virus inconnu se propage à très grande vitesse, transformant les hommes en créatures enragées. 

Des survivants installés dans un Bunker tentent de rester en vie dans ce Monde défiguré .

Le pitch du premier tome : Une Cible et des Enjeux

Découvrez le Nouveau Monde où un groupe de survivants tentent de survivre.

Dans une époque sombre et dangereuse, les différents personnages se retrouvent confrontés à des situations imprévisibles, à des changements constants.

Chacun ayant son passé, ses blessures, et ses défauts, mais aussi ses aptitutes spéciales. 

Née en Espagne le 29 novembre 1992, Nayade ESTEBAN CARIDE arrive en France avec une partie de sa famille à l’âge de 6 ans. 
Depuis son enfance, elle aime la littérature et devient dès l’adolescence une amatrice d’arts en tout genres. C’est aussi à ce moment là qu’elle forge son style, influencée notamment par Bernard Werber et Tim Burton, artistes de renom. 
S’intéressant également de près à la politique et à l’actualité, Nayade utilisera son savoir et le mélangera avec les défauts et les qualités Humaines pour créer sa Nouvelle. 
C’est en mélangeant réalité et fiction que Nouvelles Humanités vous propose de découvrir une version d’un Monde sombre et dangereux, à travers les yeux de survivants réfugiés dans un bunker secret.

Le mot de l’auteure

“Pour vous parler un peu plus de ce projet, j’avais commencé à mettre en place cette histoire suite à un rêve qui revenait souvent il y a environ trois ans. J’écris depuis longtemps mais jusque là je n’avais jamais pensé à en faire un livre. Et puis un ami m’a dit que je devrais en faire un livre, que l’histoire lui plaisait beaucoup. J’ai donc commencé mes recherches, crée la time-line,… etc. Et Walking Dead est devenu très très célèbre. Ne voulant pas que l’on pense que je faisais du plagiat, j’ai abandonné l’idée avec un peu de déception. 
Et il y a de cela un an, j’ai été obligée de reprendre l’écriture de la nouvelle : je rêvais toutes les nuits de zombies! J’ai compris que j’avais besoin de terminer ce projet qui me tenait à cœur, et depuis, mes nuits sont moins agitées !
 
N’aimant pas les descriptions à la Balzac, j’ai souhaité engager un illustrateur pour que les lecteurs puissent avoir une idée précise des personnages ou de certains moments-clés. Les illustrations contiennent beaucoup de symboles qui détiennent aussi des “indices” sur les intrigues présentes et futures.
 
La présence de zombies (ou plutôt d’Infectés comme je les appelle) classe la nouvelle dans le genre science fiction, mais je trouve que ça serait un peu plus compliqué à catégoriser. J’utilise des faits réels, qui se sont passés, et je les amplifie pour créer l’univers de la nouvelle, et le vrai sujet du roman ce ne sont pas les zombies, ou la survie, (même si c’est des sujets principaux) mais l’Humain. Le comportement humain face à ce Monde et le développement de Nouvelles Humanités (d’où le titre). 
 
Dans le tome 1 on découvre les personnages et le bunker dans lequel ils vivent, mais dans les prochains tomes les personnages que le lecteur suit découvriront les différentes facettes de ce Monde, en même temps que le lecteur. 
Je souhaite inviter le Lecteur à réfléchir sur l’avenir du Monde, mais aussi sur soi, car la solution de tout, à mon avis, vient de chacun d’entre nous, de notre façon d’agir.”
 
Et pour vous donner vraiment envie, voici le premier chapitre, aimablement offert par la jeune auteure !

Extrait de « Nouvelles Humanités », Tome 1 – Chapitre 1

Il fût un temps où notre Monde était supportable. Mais il connut trois crises dévastatrices.

La première, en 2205, aussi appelée ‘Les trois mois de Colère”, fut extrêmement violente. Les Hommes, toujours plus insatiables, creusèrent le sol si profondément et à tant d’endroits que la Terre devint fragile, instable. Ils créèrent des déserts à force de raser des forêts entières, et de détourner les fleuves et les rivières. Ils polluèrent et exploitèrent le monde jusqu’à sa limite. Et la Terre se défendit, en trois mois. 

Elle gronda. Le continent Américain, nord comme sud, s’effondra sur lui-même.

Elle pleura. Le continent Asiatique fut englouti par la mer. 

Elle souffla. Le continent Africain se disloqua en petites îles dénuées d’eau et de vie, victimes perpétuelles de tempêtes de sable et de gigantesques tornades. 

Et quand elle trembla, une grande majorité de la Russie fut anéantie lorsqu’un séisme frappa Bilibino, à l’est de la Russie, et surtout sa centrale nucléaire, spécialement améliorée pour entretenir tout le pays. Ce fut le dernier état à utiliser l’énergie nucléaire. 

L’Europe de l’Ouest fut assez épargnée pour rester vivable, et devint aux yeux des survivants du Monde la “Terre de Noé”. Un gouvernement de transition est alors créé. Après un an de chaos et d’immigration massive du monde entier, un groupe de militaires extrémistes nationalistes arrivent à prendre le pouvoir de force en attaquant le siège de la Transition installé en Allemagne. Ayant l’approbation d’une grande partie de la population européenne, désespérée, ils établissent un nouveau régime politique.

Suivra alors la seconde Crise, politique et sociale. “La Haute Dictature”. Le leader franco-belge, Maxime Troncs, parquera dans des prisons tout les puissants et riches de jadis ayant survécu à la première crise, coupables selon lui des trois mois de colère. Le peuple Européen, souffrant, place ses espoirs dans son parti, le LVP (Libération et Vengeance Populaire) mais est très vite désillusionné. Il dirigea le reste de la population avec autorité, injustice et une forte répression. Le peuple essaya de survivre et de cohabiter, avec ces nouvelles règles, l’injustice et la discrimination raciale.

Malgré la famine, les morts d’étrangers et d’européens par centaines, la maladie et la criminalité toujours croissante, il régnera sans grande contestation jusqu’à ce que la troisième Crise ne survienne en 2222. Un virus inconnu, apparu d’abord en Ukraine, se propage à une vitesse inégalée. Les pays sombrent chacun à leur tour dans la folie et le chaos le plus total. 

Les militaires au pouvoir bombardent l’Europe dans un dernier sursaut, tuant des centaines de milliers de femmes, d’hommes et d’enfants; et créant des “pays-cimetières”. Le parti se suicide collectivement, en direct sur les ondes et les télés encore actives, pour “fuir cette peste invincible”.

Pour la première fois depuis tant d’années, les survivants sont libres, mais livrés à eux-mêmes vers un avenir incertain, sous la menace constante de la mort. 

Extrait de l’Encyclopédie du Savoir d’antan, par Edwin Palès.

D’autres info sur  Le site de l’auteur et sa Page Facebook !

La chronique pour bientôt !

Auteur

Mary

Mère de 2 enfants, passionnée de survie, experte en techniques de combat de spray et en maniement de seringue, se dresse contre la bêtise, l'égocentrisme, et... les zombies, parce que, sans déconner, July a raison, ça va nous tomber dessus !

Articles relatifs

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*