Evenements — 17 décembre 2012
Operation Zombinade : Ze feedback

14 Octobre 2012 : Le background

Depuis l’invasion des Zombies sur terre, vous avez trouvé refuge au sein d’un groupe de survivants à la recherche d’un lieu sur pour survivre à l’épidémie. En manque de médicaments, un petit groupe a quitté le camp de base et s’est aventuré dans une zone reculée ou un bâtiment cible avait été aperçu peu de temps auparavant. Malheureusement, le camp est sans nouvelle du groupe depuis qu’une forte explosion s’est fait ressentir dans leur direction. De peur d’avoir tous les zombies du coin sur les bras à cause de la déflagration, votre chef a décidé de quitter la zone. Les civils disparus possédant des compétences essentielles à la survie du groupe, un groupe composé de militaires a été envoyé pour leur porter secours. Vous n’avez pas la moindre idée de ce que vous allez découvrir sur place… Des zombies ? Des pillards ? Ou peut-être pire encore…

 

panneau quarantaine mort vivant

 

Et voilà comment je me suis retrouvé envoyé dans cette folie ! Une partie d’airsoft à thème zombie organisée par un jeune joueur : Vasriotaep. C’était pour lui une première dans l’organisation et commencer par une thématique zombie c’est tout sauf facile. Pour un premier essai c’est une sacrée réussite !

 

airsoft zombie operation zombinade

 

Point de vue mise en place ça s’est fait sur un modèle que j’apprécie beaucoup : trois équipes qui tournent pour échanger les rôles. Je m’explique. L’ensemble des joueurs (45 au total, plus les 3 organisateurs) étaient divisés en trois équipes. Chacune d’entre elles joue une partie en survivants tandis que les deux autres équipes interprètent les zombies (ça fait donc trois parties au total pour ceux qui n’arrivent pas à suivre). L’équipe des survivants est elle-même scindée en 2 groupes : un petit groupe de civils qui commencent désarmés et encerclés et qui doivent survivre et des militaires qui ont pour mission de récupérer les civils et les extraire à un point d’évacuation. Quelques objectifs de missions secondaires étaient organisés, comme la récupération d’une mallette contenant des informations précieuses pour l’armée et ou la récupération d’une plaque d’identification d’un soldat zombifié.

 airsoft zombie operation zombinade

Parmi les associations présentes je pourrais citer le Squad d’Intervention Gyromitre (dont je fait partie, placement produit…), la Chappa’ai Infantery Airsoft (organisateurs de la partie), les Razorbak 83 (propriétaire du terrain sur lequel s’est déroulé l’événement), les Mag13, les F.E.A.R et des représentants que quelques autres associations dont j’ai oublié les noms (et je m’en excuse d’ailleurs). Étaient présents également une boutique partenaire DLC Airsoft  (shop de Marseille dont les gérants font partie de l’association Mag13) et quelques photographes qui ont  pu immortaliser l’événement (et accessoirement qui m’ont permis d’illustrer cet article sans que je doive chercher des photos sans rapport sur google…)

La première partie s’est très bien déroulée. Le seul vrai bémol étant que les zombies encerclant les civils au début de la partie ont été bien trop agressif ce qui a eu pour cause de contaminer plusieurs civils dès le début du jeu alors qu’ils devaient à la base juste leur faire peur. C’est dommage, ces joueurs là n’ont pas pu profiter de leur temps en humain… Les enragés ont donné beaucoup de fil à retordre, parfois même trop, les billes n’étant pas senties à cause des épaisseurs de vêtement ou les interprétations mal jouées (un impact de balle cela reste un impact de balle même s’ils ne craignent pas trop cela aurait du au moins les ralentir). Mis à part ces quelques petits détails, cette première partie , s’est pour le reste bien déroulée.

La deuxième partie m’a laissé un peu plus sceptique. C’était vraiment du tir aux pigeons. Un jeu statique avec les humains en ligne qui tiraient sur les zombies qui revenaient en jeu 20 mètres plus loin… Pas très intéressant en somme mais les joueurs humain se sont tout de même bien amusés et c’est ce qui compte au final ! Durant cette phase, il fallait restreindre encore plus les munitions (départ de 150 billes, c’est déjà trop) pour contraindre les joueurs à se déplacer pour s’en sortir ou trouver de nouvelles munitions disséminées sur le terrain et donner un jeu plus dynamique tout en évitant les tirs à tout va.

Pour la troisième et dernière partie, pas de chance il s’est mis a pleuvoir ! Les organisateurs ont du improviser un nouveau scénario : les humains devaient tenir à l’intérieur du grand hangar présent sur le terrain, histoire d’éviter de jouer sous la pluie. Au final l’aspect tir aux pigeons de la précédente partie s’est fait encore plus ressentir ici. Les distances de tir étant réduites et le manque de possibilités de déplacement pour les humains ont conduit à l’inévitable : se retrancher. Il y a dans le hangar un escalier qui mène à une petite passerelle et 2 pièces. Les humains se sont mis en haut de cette passerelle et ont vidé leurs chargeurs sur les zombies en bas. Probablement très fun pour eux mais beaucoup moins pour les joueurs zombies qui ont vérifié l’exactitude du terme “chair à canon” pour le coup. Impossible de les déloger de là-haut, le seul accès étant les escaliers, il aurait fallu arriver plusieurs fois en grand nombre pour leur faire vider leurs chargeurs.  Sauf que les billes… mine de rien ça fait mal ! Surtout à moins de 5 mètres. Un peu de temps en temps, cela passe, on est là pour ça ! Mais devoir encaisser 150 billes x 15 joueurs pour une phase de jeu peu exaltante, c’est tout de suite moins motivant…

En conclusion malgré les quelques défauts ce fut une fort belle journée de massacre zombiesque, une suite est prévue (probablement au printemps, avec j’ose espérer une phase de jeu de nuit) et sera annoncée sur Zombies World.

Et parce que les images valent mieux que les mots (et plus intéressant pour vous de toute façon), voici une vidéo montée par Hans de la Chappa’ai Infantery Airsoft et quelques photos.

 

 Vidéo

Image de prévisualisation YouTube

 

Photographies

Merci à Dockurt et A. Chiaperro Photographie pour les photos utilisées dans cet article. Merci également aux autres photographes présents (dont Fleur DUJOL, photographe de l’association MAG13) pour avoir immortalisé cette journée.

 

 

 

Auteur

ju_riken

Chasseur de zombies du dimanche, forgeron d'armes en mousse et cuisinier de boite de conserve au réchaud à alcool solidifié.

Articles relatifs

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*