Actu Survie News Observatoire Survie — 02 décembre 2012
Ou se planquer pour la fin du monde

 

Bon, vous savez, c’est la fin du monde bientôt, bla bla bla… Il y a eu des démentis, c’est plus pour tout de suite mais bon! On ne sait jamais. Et puis même si c’est pas la fin du monde, c’est toujours bon de réfléchir où se planquer en cas de force majeure !

facepalm

À presque 4 ans, on commence à kiffer grave (là c’est pour mon lectorat dejunz) à jouer à cache cache. Cette petite activité simple qui répond à 3 règles immuables: Se cacher, trouver et avoir envie de faire pipi quand on est bien planqué. C’est à cet âge là qu’on prend conscience qu’il ne faut pas juste fermer ses yeux pour disparaître.
En situation de crise, il s’offre à vous deux options, vous cacher et vous barricader ou fuir. Même si chez nous on préconise la fuite anticipée et préparée, nous allons aujourd’hui aborder la planque.

La barricade

Sans rentrer dans des détails techniques de bricolage, nous allons faire un petit zoom sur la barricade, extrait de la page se loger
Une maison peut être un avantage mais peut aussi se transformer en vrai piège. Il y a deux choses à savoir si vous vous retrouvez coincé dans un espace fermé : barricadez-vous et organisez votre fuite.

Si vous n’avez pas d’autre choix que de rester enfermé, bien souvent vous n’aurez que quelques heures pour barricader votre maison. Soyez efficace et ne cédez pas à la panique. Prenez 5 minutes pour vous organiser avant de vous ruer sur la porte d’entrée. Cette porte est déjà suffisamment solide, souvent avec 3 points minimum de fermeture, un tour de clé et vous ne pourrez pas faire mieux. Contrairement à tout ce que l’on vous fait croire dans les films, il faut garder cette porte libre. Je m’explique : par défaut, les zombies vont essayer de pénétrer chez vous par la porte principale (ils n’ont pas assez d’intelligence pour s’organiser et réfléchiront avec leur ventre). Rapidement, ils seront confrontés à un échec. En quelques minutes, ils se rabattront sur les fenêtres de la façade, prenez donc soin, dans un premier temps, d’obstruer ces ouvertures en fermant les volets, rideaux et persiennes. Si vous n’êtes pas protégés, renversez le canapé, l’armoire ou la table de la salle à manger, ça fera l’affaire. N’essayez pas à tout prix de construire une forteresse inviolable, vous faite tout ça dans le but d’organiser votre fuite. La volonté et l’appétit des zombies sont tels qu’il ne partiront pas s’ils vous savent dans ce garde-manger géant. Récapitulons : porte d’entrée OK, fenêtres OK, il reste la porte du jardin qui donne sur l’arrière de la maison. Inutile de chercher à la barricader, vous seriez alors enfermé dans votre propre piège. Organisez un parcours du combattant pour accéder à cette porte. Le chemin entre la porte d’entrée et la porte du jardin doit être presque impraticable. Au moment venu, quand vous serez prêt à quitter votre maison, rendez-vous coté jardin pour ameuter les zombies. Servez-vous d’une casserole, d’un disque de Justin Bieber, d’un chaton ou de votre belle-mère comme appât, normalement tous les zombies environnant vont se jeter sur cette proie puis entrer dans la maison. A ce moment-là, courrez vers la porte d’entrée et faites un maximum de bordel sur votre passage. Attendez le dernier moment, assurez-vous que les zombies devant votre maison sont moins nombreux. Foutez le feu à votre canapé Ikea, sortez et refermez votre porte à clé. Courrez sans vous retourner et priez pour que votre voiture démarre.

La planque

Il existe un tas de bunkers anti zombie, un des plus célebre est la mine de Fukuoka au japon, rappelez-vous… (articles des 16 et 29/04/2011) :

Mine de Fukuoka

De nombreux experts ont débattu sur les bâtiments, les endroits, et les stratégies idéal en cas d’apocalypse zombiesque (notamment Max Brooks, avec son célèbre guide de survie). Et je pense que nous avons trouvé.

1/ Pays = Japon. Le pays en soit est déjà parfait (enfin presque si on exclut les tremblements de terre et tsunami). Une île, avec en terme de pourcentage peu d’étrangers.
2/ Ancienne mine de charbon abandonnée dans la préfecture de Fukuoka (indiquée sur la photo).

Et elle se trouve ici :

Carte du japon

Zone de repli

Vous voulez plus de détail ? Il suffit d’entrer dans Google Map, Google Earth ou Google Street View ceci :
志免鉱業所竪坑櫓 qui veut dire (je suppose) La mine de charbon de Fukuoka.


Agrandir le plan

Pourquoi est ce stratégique ?
Si on se remémore les terribles évènements de la”Grande Panique” (ceux qui ont oublié notre histoire, je vous conseille de lire World War Z de Max Brooks), nous nous souvenons tous que 90% de la population, en cas de contamination va tenter de fuir par les mers, et donc se ruer au port le plus proche. Or voici la situation de Fukuoka

Situation fukuoka

Situation Fukuoka

A mon avis on est plutôt peinard. Assez éloigné du port pour être relativement tranquille (et donc éviter une horde d’assaillants humains). Et les autres grandes villes sont soit plus proches de l’océan, soit carrément sur l’autre côte. L’intérieur du pays étant relativement vide.
Le seul petit hic (je me dois d’être totalement honnête) qu’on puisse trouver à ce point de ralliement, est que les zombies de l’intérieur du pays, risquent d’être attirés par les fuyards se dirigeant vers la côte. Donc une grosse partie des zombies peuvent croiser notre chemin. Mais nous sommes quand même relativement haut.


Après la forteresse japonaise anti-zombie, voici la maison pour particulier anti-apocalypse !

Zombie proof house

Cette maison a été dessiné par KWK Promes. La maison contient des mécanismes de glissements au niveau des murs, permettant la fermeture complète de toutes les fenêtres et entrées.
Cette maison possède un seul accès, au deuxième étage, après avoir traversé un escalier, rétractable. Le meilleur endroit au monde pour survivre à une attaque de zombies ! 

The Sure House

Entrée avec accès rétractable

 

The Sure House

Mécanismes de fermeture

 

The Sure House

Les zombies n’ont plus qu’à pleurer ! 


Conclusion

Il existe tout un tas d’options : le coin reculé à la campagne dans la Beauce, les caves (bad idea), les bunkers personnels, les vestiges de bunker des années 40, un village d’illuminés dans le sud de la France… Si après tout ça vous ne savez pas quoi choisir alors rendez-vous sur ma Zombieproof  house board sur pinterest, vous trouverez quelques exemples de planques fixes ou mobiles assez convaincants!

Auteur

Rôle : Ancien responsable Section Survie http://nopanic.fr/

Articles relatifs

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*