Jeux Jeux-Vidéos Smartphones — 27 septembre 2012
Plight Of The Zombie

Support : Androïd/iOS

Éditeur : Spark Plug Game

Taille : Environ 25 Mo Androïd / 46 Mo iOS

Prix : Gratuit (Freemium)

Sortie : 20 juin 2012 Androïd / 2 août 2012 iOS

 

 

La faim d'un monde...

Synopsis

Plight of the Zombie raconte l’histoire de Craig, jeune homme regardant d’un œil torve la fin de l’humanité affalé sur son fauteuil.

En effet l’apocalypse zombie a eu lieu mais loin de se laisser abattre, notre “héros” saisi d’une petite fringale, décide d’aller se chercher un burger de l’autre coté de la rue. Sa faim lui faisant oublier toute prudence, il se fait ratatiner sévèrement par un camion et meurt lamentablement !

...et le début de la faim.

Revenu à la non-vie sous les traits sympathiquement verdâtres d’un zombie, les préoccupations de notre ami Craig ne varient pas trop : il a faim. Oubliant les burgers pour une nourriture plus appétissante, c’est à la chasse au cerveau qu’il part dorénavant.

 

 

 

Gameplay

Le principe de Plight of the zombie est très simple, vous dirigez un zombie dans des niveaux comportant des humains à zombifier ainsi que trois cerveaux à collecter pour obtenir la médaille d’or : sésame pour débloquer les niveaux supérieurs.

Le sillon de la mort

Pour ce faire, le jeu utilise un système très efficace de tracé. Il suffira de glisser votre doigt sur l’écran de votre smartphone et le petit zombie suivra aveuglément l’itinéraire, plus ou moins efficacement (j’y reviendrai plus tard), dévorant tout sur son passage.
Si  votre zombie rencontre une victime humaine, elle sera immédiatement transformée en mort-vivant et vous pourrez en prendre aussitôt le contrôle.
Très simples, voir simplistes, les niveaux se corseront rapidement. La difficulté sera très vite au rendez-vous et on devra bien analyser le trajet des humains armés pour venir à bout des niveaux.
Vous aurez de votre coté plusieurs types de zombies que vous pourrez contrôler en terminant chaque “monde” que vous propose le jeu. Vous contrôlerez alternativement : Craig le simple zombie faible mais rapide, mais aussi Charlie Chunker, gros zombie capable d’encaisser les tirs ennemis, Harvey Hammer, le costaud pouvant défoncer les portes et enfin Lucy Lurker, petite zombinette se payant le luxe de se rendre invisible une fois immobile.
Les talents combinés de cette équipe de choc ne seront pas de trop pour finir les quatre niveaux proposés, ainsi que le mode expert pour les accros du score.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Graphisme

C’est le seul point noir du jeu. Les graphismes sont assez pauvres et les environnements urbains de nuits sont usés jusqu’à la moelle. La modélisation des zombies et des ennemis bien que mignonne n’est clairement pas au niveau de ce que peuvent proposer des jeux mobiles à ce jour. Certes les graphismes n’ont pas une importance vitale dans les jeux de réflexion, mais c’est tout de même un aspect à déplorer ici. D’autant plus que les développeurs proposent un “item shop” assez anecdotique permettant de customiser un peu son zombie, des lunettes de soleil en passant par le chapeau de fête ; on aura droit à quelques fantaisies de bon goût (à vous de voir). Vous pourrez débloquer ces petits accessoires contre de l’or virtuel amassé au gré de votre avancée dans le jeu ou bien mettre la main au porte-monnaie pour tout avoir rapidement, au détriment de la durée de vie déjà pas énorme.

Tous les (dé)goûts sont dans la nature.

Avis

Plight of the Zombie est un bon jeu gratuit sur smartphone. Bien qu’il soit intégralement en anglais, le gameplay est simple et facile à prendre en main. Il regorge de traits d’humour mais reste plombé par une réalisation un peu à la traine : le moteur graphique gérant parfois de façon aléatoire les déplacements du zombie, le bloquant dans le décor : un comble quand ces derniers sont le cœur du jeu !
Je déplorerai des temps de chargement excessivement longs. Quand on veut y passer quelques minutes dans les transports c’est dommage !

 

note5

 

Auteur

Gotcha

Articles relatifs

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*