BD Papiers — 13 septembre 2012
Post-Mortem Pacific tome 2

Dessin & Scénario : Emmanuel Nhieu

Genre : Zombie, aventure
Édition : Soleil
Nombre de tomes :
2 (Série terminée)
Nombre de Pages : 48
Date de sortie : 13 mars 2008
Prix conseillé : 13,30€

 Synopsis

Franck et Jim, après avoir fait la connaissance des zombies de Sainte-Lucile vont essayer de trouver un moyen de se sortir de cette dangereuse situation avec l’aide du colonel Hetfield qui semble plus impliqué qu’il n’y paraît dans cette embuscade. En résumé ce récit présente des zombies, des secrets étonnants, des héros cupides et froussards et des révélations.

Avis

Une intrigue qui commence dans le feu de l’action avec l’accident du train convoité pour son trésor. Le pauvre train s’écrase en plein milieu d’une maison de Sainte-Lucile. La situation d’urgence pour sauver sa peau donne du mouvement et du dynamisme au récit. Les deux héros déçus de ne pas pouvoir sauver leur butin acceptent la promesse d’un trésor qui se cacherait dans l’hacienda du colonel. La cupidité est un vilain défaut paraît-il. Vous découvrirez les dessous de ce dicton.

Le personnage du colonel Hetfield est enrichissant pour l’histoire car il apporte de l’humour et de la profondeur au récit. C’est un papy débrouillard qui s’amuse à massacrer du zombie, « Un pour papa, un pour maman. », donne une leçon de vie à la jeune génération trouillarde qui ne pense qu’à sa sécurité et à l’appât du gain. Ce petit vieillard a plus d’un tour dans son sac et s’avère finalement un coriace qui a beaucoup de ressources. Les apparences sont trompeuses, méfiez-vous. Je l’ai toujours dit, les vieux ça fait peur. Un nouveau personnage qui est appréciable car il possède une profondeur que n’ont pas les deux héros.

Nous sommes tout de même contents de voir davantage la magie chamanique, ses raisons et son utilité. Nouvelle invocation, nouveau tatouage pour sceller le démon et puissance magique : Chaman Power. Nous pouvons enfin comprendre ce qui lie ces deux héros un peu foufous mais pas très débrouillards et qui malgré leur pouvoir restent peureux et méfiants. Le décalage entre les deux fonctionne bien, une vieille recette.

Toutes les interrogations liées au premier opus sont éclaircies et en prime nous gagnons aussi d’autres révélations. Le tome 2 est plus tourné vers l’aventure et les péripéties, ce qui efface un peu la trame western pour mettre en avant l’action. Ne vous inquiétez pas, les cow-boys ne disparaissent pas tout à fait car une apparition brève des cowgirls hot nous redonnera une version sexy du chapeau et des santiags.

 

Pour les zombies, rassurez-vous aussi, ils apparaissent dés le début. Ils ont un skin qui est en harmonie avec le graphisme c’est-à-dire que ce ne sont pas des bêtes terrifiantes qui se jettent sur tout ce qui bouge. Il n’y a pas d’effusions de sang et de scènes horrifiques. On peut parler d’une vision soft des morts-vivants, ce qui a du charme. Comme quoi le zombie peut terrifier les personnages et rester “sympathique”.

 

 

 

 

En bref

Un tome dynamique, qui répond à toutes les questions apportées par le premier récit. Il est donc préférable de lire les deux tomes à la suite pour une meilleure expérience zombie et beaucoup moins de frustration. Les nouveaux personnages enrichissent le récit et apporte une touche humoristique agréable. Post-Mortem Pacific est une bonne saga courte et française. Il y a de bonnes trouvailles et une originalité dûe à un traitement naïf qui donne son charme aux albums.

Un bon divertissement.

note7

Auteur

sherane

Chroniqueuse bande-dessinée, comics, manga, livre ... et plus généralement tout ce qui se dévore.

Articles relatifs

2 Commentaires

  1. “Ils ont un skin qui est en harmonie avec le graphisme ” hahhaha la geek !

    Excellent sinon, je vais poser mes griffes sur cette série

    • Haha “skin”, je crois que c’est de moi. En relecture j’ai dû modifier car il y avait répétition du même mot. Mais ça aurait pu être de Sherane, c’te sale geek ! (si elle ne réagit pas avec ça… :D )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*