Consoles / PC Culture Z Jeux-Vidéos — 27 février 2013
Project Zomboid : meilleur jeu indépendant de 2013 ?

 

N’y allons pas par quatre chemins. Vous cherchez l’expérience ultime de survie en territoire zombie ? Vous ne connaissez pas Project Zomboid ? Alors accrochez vous car voici THE article qui pourrait bien détruire pour un bon moment vos douces et paisibles nuits…

 Alors oui le projet ne date pas d’hier. Il faut dire que la petite équipe d’Indie Stone a connu de nombreux chamboulements le principal étant sans doute le cambriolage et le vol des données du jeu, ce qui a considérablement compliqué les choses. Cependant, après des mois de développement, les joueurs ont pu tester une première « véritable » version qui permettait un bon aperçu de Project Zomboid et de ses possibilités. Alors que la RC3, la première version officielle et distribuée sur Steam, sort dans quelques semaines, il est temps de faire un point sur ce qui s’annonce comme le jeu de zombie de l’année 2013. En effet, alors que le ptit studio indé n’a pas les moyens des gros titans de l’univers videoludique, il se peut qu’Indie Stone réitère l’exploit de Notch et de son Minecraft. Oui, rien que ca !

 

Bob et Kate sont les deux personnages principaux

 

De la version Alpha à la RC3

Actuellement, le principal problème de Project Zomboid est la pluralité des versions existantes. Sans parler du fait que la dernière version en date est plus que frustrante (absence de musique et bugs). Pour plus de clarté je vais principalement parler des trois grandes versions. La pré Alpha disponible gratuitement, la version Alpha payante (6 euros sur Desura, ou sur le site des développeurs)  et son lot de nouveautés et la RC3 qui sortira ces prochaines semaines. Vous suivez ? Très bien ! Go !

 

La 3D isométrique peut rebuter… ce serait une erreur !

 

Tout d’abord il faut savoir que vous pouvez tester le jeu gratuitement. En effet il existe une version gratuite où les bases du craft, la gestion des mécaniques, la découverte des modes, sont mis en avant vous aurez de quoi faire vos armes… Cependant, ne nous mentons pas. Il faut absolument investir dans ce titre pour en découvrir toute la profondeur. Les différentes versions sont à télécharger sur la plateforme DESURA (ICI), une sorte de Steam pour les jeux indépendants. Je conseille donc, et me permet même de vous intimer l’ordre d’acheter l’Alpha à 6 euros pour découvrir la campagne de Bob et Kate. Cet achat vous assure aussi une clef Steam lorsque le Jeu sortira sur Steam et la mise à jour gratuite à vie du jeu.

 

 Il était une fois, Bob et Kate

 Le jeu en Alpha propose deux modes : Le mode scénario et le mode bac à sable (Sandboxe). Le premier est un excellent didacticiel et vous permettra de découvrir toute la richesse et la profondeur du jeu.

 

Voici l’affiche du premier chapitre de la campagne

 

Il était un fois Bob et Kate… Musique envoûtante. Il commence à faire sombre, le soleil se couche, probablement pour la dernière fois. Comment pourrait il en être autrement ? Kate, allongée sur un lit qui n’est visiblement pas le sien, pleure. Bob lui tient la main et tente de la rassurer. Il lui dit que tout va bien, qu’ils vont s’en tirer. Kate sait que Bob ment, mais elle n’ose le contredire. La jambe de la jeune femme est brisée. Elle est un poids pour son mari, mais ce dernier refuse de l’abandonner. Il ne peut rester seul. A quoi bon vivre sans elle ? Pourquoi survivre à cet enfer sans Kate ? Non, il faut la sauver ! Bob doit alors trouver de quoi la soigner…

C’est ainsi que commence le premier chapitre des aventures de notre couple. Nous l’avons dit, ce qui marque dans un premier temps c’est la musique. Sublime. Les compositions du très jeune prodige, Zack Biever, sont tout simplement somptueuses; dramatiques, un peu orientalisante, stressantes, voila une des plus belles BO de la scène indépendante. Le second point qui marque le joueur ? C’est… euh… moche ? Oui, non, pas vraiment… Mais il fait bien avouer que la 3D isométrique est un peu datée. Qu’importe, vous oublierez bien vite ce détail, d’autant plus que l’équipe utilise avec brio cette technique. L’isométrie permettra même un aspect gestion et stratégique très performant, mais nous y reviendrons plus tard.

Les premiers pas de Bob seront un peu hésitants, il faut se faire à la bête. Une petite boite de dialogue vous renseigne sur les divers objectifs de votre mission, ici trouver de la soupe, la cuisiner, un bandage pour la jambe cassée de Kate et lui administrer des antalgiques. Pour les bandages et les antalgiques, tout est dans la maison que vous squattez. Il suffit de vider l’armoire à pharmacie et de déchirer des rideaux trouvés dans des étagères. Le problème vient de la soupe ; en effet les anciens propriétaires ne se sont pas préoccupés d’éventuels survivants. Il faut donc vous rendre chez le voisin. C’est là que vous ferez votre première rencontre zombiesque… L’affrontement est nécessaire pour vous montrer que les zombies sont très dangereux et capables de se cacher derrière une porte. Piller les maisons en quête de vivres ne sera donc pas une mince affaire. De retour chez vous, un ouvre boite en main, vous pouvez enfin libérer la soupe et la réchauffer. Attention à ne pas laisser la gazinière en route…

 

Vous rencontrerez d’autres personnages… à vous de voir…

 

Votre première nuit se passe donc sans plus d’embûche (si vous dormez entre temps). Mais alors qu’un nouveau jour finit par se montrer un message crachote dans la radio faisant état de la situation dans la petite banlieue  Il semble que la désinformation règne… Mais ce bruit va attirer un pilleur qui passait non loin d’ici. S’en suivra une scène à la Walking Dead. Plusieurs moyens de s’en sortir, le plus efficace étant de vous planquer dans la salle de bain pendant que l’intrus menace Kate (ce n’est pas sans danger, mais l’affronter directement serait du suicide car il possède un fusil et vous… un marteau) et de lui défoncer le crâne a coups de marteaux. A vous de tester différentes variantes. Vous voici sauvés avec un fusil en poche… Et l’aventure ne fait que commencer…

La suite ? Pour l’instant non accessible, quelques arts works montrent que le couple va se déplacer et fuir les zombies tout comme les militaires et faire la rencontre de différents personnages. Très inspiré par la bande dessinée Walking Dead, le tout semble véritablement immersif.

 

Un petit Gaming Live fait par la communauté jeuxvideo.com sur la version Alpha

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Le mode SandBox

C’est bel et bien dans ce mode que le jeu devient incontournable. Si le premier chapitre de l’histoire de Bob et Kate met l’eau à la bouche, vous aurez vite fait le tour, même s’il aura le mérite de vous mettre au fait des techniques de survie et de crafting. A vous maintenant de tenter de battre un record de survie !

Une fois les bases assimilées, vous vous lancez dans la création d’un personnage. Il faut d’abord choisir sa classe (policier, ouvrier du bâtiment…) qui permet d’obtenir différents atouts uniques. Alors que certain se fatiguent moins vites, d’autre sont plus habiles avec les armes ou peuvent courir plus longtemps etc. Ensuite il faut, ou non, choisir des bonus et des malus. Plus un bonus est important, plus il faut le contrebalancer avec un ou des malus. Par exemple, un personnage qui mange très peu (très pratique), il faudra l’affubler de traits comme l’alcoolisme, la claustrophobie ou autre.

Petite video sur le syteme de combat avec le nouveau moteur graphique (à mettre en HD)

Image de prévisualisation YouTube

 

Une fois votre avatar personnalisé vous serez lâchés aléatoirement dans la ville. A vous de vous organiser pour survivre le plus longtemps possible. Plusieurs choix s’offrent à vous : trouver une maison et vous barricader ou vous la faire a la Dixon et vous balader au jour le jour. Il faut savoir que chaque jour apporte son lot de zombies. Ces derniers finissent par former des hordes presque impossibles à combattre à moins d’être vraiment, mais alors vraiment bien équipé (shootgun et molotv au minimum) et avoir bien préparé votre fuite. Car si un zombie voit le lieu ou vous vous étés réfugiés, alors toute la horde finira par défoncer les portes et les fenêtres. Vous pouvez bien sûr barricader les portes et les fenêtres avec des planches (à conditions d’avoir des clous et un marteau, et une scie pour couper des arbres…) malgré tout rien n’arrêtera très longtemps une horde de 150 spécimens. Il faut donc se la jouer subtile. Il en va de même pour ceux qui, comme moi, aiment se préparer un bunker ultra sécurisé, plein à craquer de vivres, d’armes et de munitions. Vous profitez du jour pour explorer le quartier et vous reviendrez avant la nuit pour vous cacher. Il ne faut pas hésiter à camper dans une maisonnette si la nuit tombe plutôt que de risquer de se faire griller en rentrant chez soi. Pour vous préserver, tous vos rideaux seront tirés et vous n’allumez jamais la lampe. Le moindre petit bruit suspect et c’est la catastrophe. Bien sur, le jeu fera en sorte d’appliquer la loi de Murphy. Au bout de trente jours : plus d’eau du robinet ni d’électricité : bye bye les fruits et légumes, la viande du réfrigérateur… Il vous reste les denrées non périssables, mais mauvaises pour la santé.

 

La gestion des états comme la maladie est primordiale !

 

Il faut donc jouer d’astuce et de subterfuges pour survivre longtemps. Vous mettrez en place des tactiques ambitieuses pour vous débarrasser d’une horde ou attirer son attention afin de vous permettre de rentrer chez vous incognito. Il est parfois nécessaire de brûler tout un quartier et vous enfuir derrière le mur de flamme qui va attirer les mangeurs de cervelle afin de regagner discrètement votre antre. Et il ne faut pas oublier les PNJ. Ces personnages joués par l’ordinateur peuvent être amicaux et être recrutés pour vous aider, indifférents ou carrément hostiles. Vous occuperez donc vos journées à fouiller les centre commerciaux, les maisons et les appartements, les bureaux pour vous procurer nourriture, armes, munitions, vêtements, lectures, médicaments, préparer des barricades, couper du bois, clouer des planches pour tenter de passer une nuit de plus en enfer.

Petit détail qui a son importance : Une fois mort, le jeu sauvegarde. La moindre erreur est donc lourde de conséquence. Une morsure et vous tomberez malade. Même bien soigné le virus finira par vous tuer, inéluctablement. Toujours agaçant d’affronter une horde et de se faire griffer bêtement par un tout petit zombie parce qu’on a pas regardé derrière une porte…

  

Et la suite ?

Avec la prochaine venue de la RC3 tout va encore s’approfondir. Le moteur graphique va être optimisé et les possibilités de craft seront encore plus grandes, tout comme la customisation des parties. Il sera en outre possible de créer des scenarii et même de paramétrer  les zombies ! Par exemple, si vous voulez transformer de lents zombies en coureurs de 28 jours plus tard, ce sera tout à fait possible !

Mais surtout, il faut noter l’implémentation du camping, de la chasse, de la pêche et de la culture dans le jeu. Tout est pensé pour que le joueur puisse vivre à long terme et revienne à l’état de nature, en parfait petit sauvageon. Une fois le premier mois passé il sera possible de se diriger vers une ferme de campagne et de cultiver sa nourriture, mais la horde ne cessera de grossir…

Petite vidéo sur les features de la prochaine version et surtout les zombies sprinteurs!

Image de prévisualisation YouTube

  

En conclusion

Impossible de tout dire sur Project Zomboid. S’il faut retenir une chose : achetez ce titre pendant qu’il ne coûte que 6 euros et testez le scénario de bob et Kate ainsi que le SandBox! Je déconseille paradoxalement de jouer à la dernière version en date (disponible sur projectzomboid.fr : la version 02.). Certes le nouveau moteur graphique est présent mais l’absence de musique et les nombreux bugs pourraient vous détourner de ce somptueux titre. Rendez vous à la sortie sur Steam !

 

Nb : voici la présentation des développeurs traduite par mes soins, pardonnez les approximations:

Projet Zomboid est un RPG Zombie Survival. Voici quelques-unes de ses fonctionnalités prévues:

- Un style rétro-isométrique avec beaucoup d’entrailles de zombies jetés pour faire bonne figure.

-Une ville massive et les zones environnantes à explorer et piller.

-À composition non limitée dans un monde « bac à sable » – la survie est votre seul objectif, et nous sommes désolés de vous le dire … Vous allez mourir un jour.

-Faites vous infecter. Comment allez-vous passer vos derniers jours? Aurez-vous un moment héroïque ou votre sacrifice marquera le moment le plus important de votre vie, ou vous retrouverez vous à mâcher la gorge de votre meilleur ami ?

-Rencontrez d’autres survivants et joignez vos forces pour effectuer des missions de combat, ou avec de récupération de ressources.

- Récupérez des loot et de construisez (craftez) ce que vous avez besoin pour survivre à l’apocalypse : fournitures alimentaires et médicales, armes, ou même de l’alcool pour vous aider à passer les nuits.

-Artisanat des objets pour vous permettre d’utiliser les objets pillés pour construire des armes, des pièges, des défenses, et bien d’autres choses pour vous aider à survivre.

- La progression du personnage : Il est possible d’acquérir des compétences et des avantages pour aider votre personnage face aux défis de la survie.

-La famine, la maladie, la solitude, la dépression, l’alcoolisme, la toxicomanie, le suicide, la folie, la confiance en soi.. Tous els dangers ne viennent pas que des zombies.

-Le monde change à mesure que votre survie est longue : les centrales électriques tombent en panne plongeant la ville dans l’obscurité et rendant la fabrication de batteries et des denrées alimentaires en conserve incontournable pour la survie sur le long terme.

A venir prochainement :

- L’armée déambule dans les rues pour réaliser des «opérations de nettoyage» et d’autres événements se produiront à mesure que vous survivez.

- La mise en place d’un mode coopératif.

-Il sera publié style de Minecraft, où il y aura des mises à jour continuelles ajoutant de nouvelles fonctionnalités, des armes, game-play et de lieux.

 

Plus d’informations chez nos amis de Project Zomboid France et une traduction Fr à laquelle votre humble serviteur a participé.

Auteur

Baltorg

Chroniqueur Jeux vidéo

Articles relatifs

9 Commentaires

  1. j’ai deja jouer sur se jeu il est pas mal

  2. J’espère qu’il est possible de zoomer un peu lol

  3. Bien sur, le zoom est possible, cependant une vue d’ensemble est plus sécurisante

  4. Ah que j’ai hâte ! :) Vivement la RC3.

  5. J’ai jamais reussi à l’installer.

  6. La vidéo m’as bien fait rire, toujours à se faire bouffer. Niveau jeu, on dirais les sims1 version zombie. En tout cas ça me dit bien !

  7. Oh que oui “ca me dit bien”. Déjà que je voulais y jouer…mais alors si le mode Coop est présent !!! Ils sont sur de faire des “dégâts dans les portefeuilles !”

  8. c’est la que c’est beau, le jeu coute pas cher. Mais pour les nouveaux, attendez la RC3, que le jeu soit stable. Tonton Baltorg sera la a prévenir avec un peu d’avance : c’est une promesse !

  9. comme j’ai hâte :D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*